Matchs
NBA hier
Matchs
hier
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Pistons satisfaits de voir Killian Hayes prendre confiance

NBA – Auteur d’une bonne fin de saison, marquée par un record en carrière à OKC, Killian Hayes a surtout commencé à trouver ses marques, et sa confiance en lui, dans sa deuxième saison chez les Pistons. Le déclic ?

Plus haut choix de Draft parmi tous les basketteurs français à avoir fait le grand saut vers la NBA, Killian Hayes a vécu une première saison très compliquée chez les Pistons. Mais après sa grosse blessure à la hanche qui a gâché sa première année, le jeune meneur tricolore a commencé à trouver ses repères.

Que ce soit son GM, Troy Weaver, ou son coach, Dwane Casey, tous expliquent être satisfaits de voir que Killian Hayes a accumulé de la confiance et a montré de plus en plus d’aisance au fur et à mesure de la saison.

« Je dois simplement jouer plus à l’instinct »

« J’ai le sentiment qu’il a obtenu sa confiance américaine, plus que toute autre chose », explique ainsi Troy Weaver. « Il était en difficulté [sa saison rookie] à cause de sa confiance, ou à cause de son manque de confiance pour être précis. Maintenant qu’il a cette confiance en lui, on peut beaucoup mieux voir quel est son jeu. »

Ce regain de confiance s’est ressenti sur la fin de saison de Killian Hayes qui a atteint les 10 points ou plus dans 8 des 11 derniers matchs de la saison, dont le « meilleur match de sa vie » à 26 points, plus 8 passes, 7 rebonds et 5 interceptions (en 40 minutes de jeu) pour battre le Thunder le 1er avril.

« On avait dit quand on l’avait drafté qu’il allait avoir besoin d’être « américanisé ». Ce n’est pas forcément une mauvaise chose », a ajouté Dwane Casey. « [Killian] a toujours connu des structures quand il jouait au basket. Il doit étendre ses ailes en jouant du basket plus libre et plus centré sur le un-contre-un, pour casser cette structure en quelque sorte. »

Pourtant, Killian Hayes a précisément grandi dans un foyer à la double culture, américaine et française avec son père, ancien pro en France, DeRon Hayes. Mais, pour les Pistons, il avait donc encore beaucoup trop cette mentalité « collective » européenne, qui l’empêche de jouer avec l’égoïsme parfois nécessaire.

« Je viens juste d’en parler avec le coach, je pense avoir réussi à suivre davantage mes instincts et à développer cette mentalité du « je-m’en-fiche » si je mets ou si je rate le tir, ou même si je commets une erreur. Je dois simplement jouer plus à l’instinct et jouer avec confiance en moi. »

« Je dois être prêt à dégainer »

Déjà loué pour ses qualités défensives et son physique sur les postes arrières dès sa saison rookie, Killian Hayes a confirmé ses prédispositions de ce côté du terrain cette année. L’ancien joueur d’Ulm a même précisé qu’il s’était senti beaucoup mieux en défense après avoir justement une saison dans les jambes… et le « scouting report » déjà en tête, en connaissant mieux les tendances de ses adversaires directs : « Jouer une saison entière m’a beaucoup aidé. Je me suis très bien senti pendant toute la saison et j’étais en grande forme du début à la fin. »

Contrairement à Théo Maledon, il a finalement reçu un temps de jeu similaire à sa saison rookie, et sa production en est conséquemment restée très proche également, avec 7 points, 4 passes et 3 rebonds de moyenne. Le gros point noir restant toujours son pourcentage d’adresse, stable d’une année à l’autre, à 37% et seulement 27% à 3-pts…

Son objectif principal de l’intersaison va précisément consister à travailler sur son tir et son jeu sans ballon, pour être davantage complémentaire de Cade Cunningham.

Killian Hayes sait en effet qu’il doit changer de braquet et se montrer plus agressif offensivement à l’avenir : « Je vais faire 1 000 tirs par jour. Je dois être prêt à dégainer [quand je joue avec Cade]. »

À ce propos, le Français a d’ailleurs évoqué le nom de l’assistant des Pistons, John Beilein, actif en coulisses pour aider les jeunes pousses de Detroit. Le meneur tricolore compte recevoir les conseils avisés de l’ancien coach de Michigan sur son jeu de jambes et sa technique derrière l’arc, un des grands chantiers de son intersaison.

« Je vais faire beaucoup de basket, des petits matchs de pick-up avec d’autres joueurs NBA et m’habituer à faire plus de un-contre-un et jouer sans forcément avoir un système qui est mis en place. Juste du basket pur et me concentrer sur mon tir à 3-points et l’aspect mental du jeu. »

Son record en carrière à 26 points :

Killian Hayes Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2020-21 DET 26 26 35.3 27.8 82.4 0.2 2.4 2.7 5.3 2.2 1.0 3.2 0.4 6.8
2021-22 DET 66 25 38.3 26.3 77.0 0.6 2.6 3.2 4.2 2.8 1.2 1.7 0.5 6.9
2022-23 DET 76 28 37.7 28.0 82.1 0.4 2.5 2.9 6.2 2.9 1.4 2.3 0.4 10.3
2023-24 DET 42 24 41.3 29.7 66.0 0.3 2.6 2.8 4.9 1.8 0.9 1.2 0.5 6.9
Total   210 26 38.2 27.7 77.5 0.4 2.6 3.0 5.2 2.5 1.2 2.0 0.4 8.1

Comment lire les stats ? MJ = matches joués ; Min = Minutes ; Tirs = Tirs réussis / Tirs tentés ; 3pts = 3-points / 3-points tentés ; LF = lancers-francs réussis / lancers-francs tentés ; Off = rebond offensif ; Def= rebond défensif ; Tot = Total des rebonds ; Pd = passes décisives ; Fte : Fautes personnelles ; Int = Interceptions ; Bp = Balles perdues ; Ct : Contres ; Pts = Points.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →