NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
CHA
CHI1:00
DAL
BRO1:30
TOR
WAS1:30
DET
MEM2:00
IND
ATL2:00
GSW
OKC4:00
LAC
LAL4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • CHA2.55CHI1.57Pariez
  • DAL2.36BRO1.65Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Incorrigibles, les Pelicans enchaînent les erreurs de rookie

Stan Van Gundy ne décolère pas : ses joueurs n’écoutent pas les consignes et voilà comment on perd un match en quelques secondes.

Sans être géniaux, les Pelicans étaient sur le point de réaliser le gros coup de la soirée : s’imposer à New York pour mettre fin à la série de cinq victoires de suite des Knicks. Un succès qui permettait du même coup de se rapprocher de la 10e place, synonyme de « play-in ».

Mais voilà, les joueurs de la Nouvelle Orléans sont parfois d’une naïveté désespérante. Comme sur cette dernière possession des Knicks. Il y a trois points d’écart (103-100) et forcément, Stan Van Gundy demande à ses joueurs de faire faute pour empêcher toute possibilité de shooter à 3-points, et bien sûr défendre sur les shooteurs.

Résultat : il y a des espaces dans l’axe et Derrick Rose s’en va seul au cercle. Il faut le laisser ou faire faute puisqu’il ne peut marquer qu’à 2-points. Sauf que Lonzo Ball lâche son joueur et vient le gêner. Derrick Rose sert Reggie Bullock dans le corner, et ça fait mouche (103-103). Prolongation.

« Quand on sort d’un temps-mort, on est censé savoir ce qu’on doit faire »

« On a merdé sur l’intégralité de l’action, ce n’est pas uniquement Ball » lance Stan Van Gundy. « Il y a deux erreurs sur cette possession. Ils savent où elles sont… On méritait de perdre. Quand on fait ça, on mérite de perdre. »

Eric Bledsoe, coupable d’avoir laissé Derrick Rose aller au cercle sans faire faute, a reconnu « une faute d’inattention » et « un manque de concentration ».

Incroyable d’entendre ça alors qu’il sortait d’un temps-mort, et qu’il restait huit secondes à jouer !

« Aujourd’hui, c’est vraiment frustrant car j’ai trouvé que nos gars s’étaient vraiment, mais vraiment donnés à fond » poursuit le coach des Pelicans. « Vraiment, je le pense. Il ne restait plus qu’à bien exécuter 7.8 secondes. Quand on sort d’un temps-mort, on est censé savoir ce qu’on doit faire, et on ne l’a pas fait… »

Évidemment, Zion Williamson sort le refrain habituel de l’erreur qui fait grandir. « On avait compris le message, mais ça fait partie de ces choses où l’on doit rester concentré. Même quand on sort du temps-mort, il faut être concentré sur le fait de faire faute dès que la balle est en jeu. »

« Ce soir, il n’y a aucune excuse. Aucune. Aucune ! »

Mais Stan Van Gundy en a ras-le-bol : « On manque de concentration sur les sorties de temps-mort, en attaque comme en défense, et on ne fait pas ce qu’on est censé faire. On est assez bon pour tenir tête aux adversaires, mais on ne fait pas ce qu’il faut en fin de match pour gagner. Cela fait partie des leçons à apprendre, mais ce soir, il n’y a aucune excuse. Aucune. Aucune ! Je me fous de savoir que vous êtes en dernière année de lycée : vous devez exécuter ce qu’on est censé faire dans les 7.8 secondes à jouer. »

Après cette égalisation synonyme de prolongation, les Pelicans vont complètement déjouer. Au lieu de débuter leurs systèmes par un écran haut de Steven Adams, ils vont laisser Zion Williamson lancer toutes les attaques sur le côté gauche. L’ailier-fort des Pelicans va perdre plusieurs ballons, et surtout les Knicks vont le laisser faire, se concentrant sur ses coéquipiers. Résultat : sans être géniaux, New York va finalement s’imposer de 10 points (122-112) alors qu’une simple faute aurait pu permettre aux Pelicans de repartir avec la victoire…

Tirs Rebonds
Joueurs MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Bp Int Ct Fte Pts
Zion Williamson 61 33.2 61.1 29.4 69.8 2.7 4.5 7.2 3.7 2.7 0.9 0.6 2.2 27.0
Brandon Ingram 61 34.3 46.6 38.1 87.8 0.6 4.3 4.9 4.9 2.5 0.7 0.6 2.0 23.8
Lonzo Ball 52 31.7 41.6 37.8 80.0 0.6 4.2 4.7 5.8 2.2 1.5 0.6 1.9 14.6
Eric Bledsoe 65 29.9 41.9 34.8 70.9 0.4 3.0 3.4 3.7 1.6 0.8 0.3 1.6 12.0
Nickeil Alexander-walker 41 20.7 41.8 34.8 75.0 0.2 2.8 3.1 2.0 1.4 1.0 0.5 1.9 10.2
Josh Hart 47 28.7 43.9 32.6 77.5 1.1 6.9 8.0 2.3 1.0 0.8 0.3 2.4 9.2
J.j. Redick 31 18.6 40.7 36.4 95.7 0.1 1.6 1.7 1.3 0.8 0.3 0.1 1.2 8.7
James Johnson 16 24.3 40.8 25.0 64.5 0.8 3.1 3.9 2.1 1.3 0.9 1.1 3.0 8.6
Isaiah Thomas 3 16.1 33.3 25.0 100.0 0.3 1.0 1.3 1.7 2.0 0.3 0.0 1.0 7.7
Steven Adams 58 27.7 61.4 0.0 44.4 3.7 5.2 8.9 1.9 1.3 0.9 0.7 1.9 7.6
Willy Hernangomez 41 17.0 56.9 10.0 68.6 2.3 4.2 6.6 0.9 0.6 0.4 0.5 1.3 7.0
Jaxson Hayes 54 15.3 65.6 42.9 78.7 1.4 2.7 4.0 0.5 0.7 0.4 0.5 1.7 6.6
Naji Marshall 26 19.8 37.8 37.3 69.4 0.3 3.8 4.1 2.6 0.9 0.8 0.3 1.7 6.4
Kira Lewis, Jr. 48 16.1 38.5 34.0 80.0 0.2 1.0 1.1 2.2 0.6 0.7 0.2 1.5 6.0
Wesley Iwundu 14 13.7 36.8 12.5 80.0 0.4 2.1 2.5 0.4 0.8 0.4 0.1 1.4 3.0
James Nunnally 6 6.1 40.0 33.3 50.0 0.3 0.8 1.2 0.3 0.2 0.0 0.0 0.2 2.0
Nicolo Melli 22 11.0 25.4 18.9 85.7 0.5 2.0 2.6 1.1 0.3 0.4 0.0 1.3 2.0
Wenyen Gabriel 15 7.0 33.3 36.4 55.6 0.6 0.9 1.5 0.5 0.7 0.3 0.2 0.9 1.7
Sindarius Thornwell 14 5.2 33.3 33.3 0.0 0.1 0.3 0.4 0.3 0.3 0.4 0.1 0.2 1.2
Will Magnay 1 3.3 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 1.0 0.0 0.0 1.0 0.0

Tags →
A lire aussi