Matchs
NBA hier
Matchs
hier
MIL127
BRO104
LAL77
GSW72
Pariez en ligne avec Unibet
  • CHA1.79IND2.08Pariez
  • DET2.65CHI1.51Pariez
  • 150€ offertsLa suite →

Patrick Williams heurte déjà le « Rookie Wall » à Chicago

Belle surprise du cinq majeur des Bulls sur ce début de saison, le rookie Patrick Williams connaît des difficultés ces derniers temps. C’est le fameux « rookie wall »…

Avec 2 petits points en 10 minutes de jeu, dans une deuxième défaite de rang pour les Bulls, Patrick Williams a connu son pire match en carrière. Le jeune rookie de Chicago est dans le dur depuis quelque temps, avec en l’occurrence 10/28 aux tirs sur ses quatre dernières sorties.

Cela n’inquiète pas son coéquipier, et mentor, Thaddeus Young. C’est totalement normal pour un rookie.

« Personne n’est parfait »

« Je lui ai dit que ça arrivait. Il faut y aller, il faut jouer. Tu ne vas pas être parfait. Personne n’est parfait », explique Thaddeus Young sur NBC Sports. « Je ne suis pas parfait, Zach [LaVine] n’est pas parfait. On n’est pas parfait, donc n’essaye pas de l’être. »

Sans solution face à Jayson Tatum (24 points) et Jaylen Brown (26 points) hier soir, Patrick Williams et les Bulls commencent à fatiguer avec l’enchaînement des rencontres. Après leur éprouvant « road trip » sur la côte Ouest (deux victoires – quatre défaites), Chicago va devoir assumer cinq matchs en moins de dix jours…

« En général, quand les gars traversent beaucoup de choses, il y a beaucoup d’inconstance. Il va y avoir des hauts et des bas avec Patrick », confirme Billy Donovan. « Ça fait partie de la vie d’un rookie. La préparation est totalement différente pour lui. À l’université, on a deux ou trois jours pour se préparer. Là, il y a un shootaround et une session vidéo avant le match, et tout va très vite, ça peut être écrasant. Il ne m’a pas explicitement dit qu’il était dépassé mais j’imagine que c’est un peu le cas car beaucoup de rookies vivent ça. On a déjà eu 17 ou 18 matchs et à la fin du mois, on va encore enchaîner 17 matchs en 31 jours, ça ne devient pas plus facile. »

Lancé en première ligne soir après soir, avec 16 titularisations en 16 apparitions, Patrick Williams a logiquement connu des bonnes soirées et d’autres beaucoup moins. Mais ce qui compte, c’est qu’il tient bon la barre et continue de faire le nécessaire au quotidien, dans sa routine et à l’entraînement.

« Il était à son vestiaire et il était déçu de sa performance. En tant que vétéran, comme je suis à côté de lui, je dois le motiver et le garder dans un bon état d’esprit. Je sais ce qu’il vit, quand tu dois enchaîner les duels difficiles et défendre sur des gros joueurs soir après soir et que tu te sens un peu dans le doute quand tu reviens t’asseoir sur le banc. C’est difficile à encaisser mais il est disposé à faire le travail. Il va continuer à bosser et sinon, je vais m’assurer qu’il le fasse. Il veut progresser, c’est le plus important. Il en veut tellement qu’il en était vexé. C’est quand tu as un jeune qui n’est pas déçu qu’il faut s’inquiéter » continue Thaddeus Young.

« La saison est encore longue donc il faut que je corrige ça »

À l’instar de son très bon match face aux Clippers de Kawhi Leonard et Paul George, à 17 points à 6/9 aux tirs, Patrick Williams peut effectivement briller à la fois en attaque et en défense. Thaddeus Young gage qu’il retrouvera bientôt la forme, ce n’est qu’une question de temps.

« Ça n’arrive pas tous les jours d’avoir les duels et les missions défensives qu’il a eues. Il a quoi, 19 ans, et il doit jouer LeBron, Kawhi et Paul George et des gars comme ça. C’est difficile », tempère ainsi le vétéran. « Ça doit forcément le travailler un peu mais il est fait pour ça. Il est construit pour tenir. »

Dans le creux de la vague, Patrick Williams hésite pour le coup à prendre ses tirs ouverts. Pris dans cette spirale négative, le rookie sorti de Florida State promet qu’il ne va pas se laisser aspirer et qu’il va retrouver son agressivité du début de saison. C’est le dur apprentissage de la Grande Ligue.

« Il faut savoir corriger le tir. On a des supers vétérans dans l’équipe qui me disent de rester agressif et de tirer quand je suis ouvert. Zach me disait qu’il croit en moi plus que je ne crois en moi-même, ce qui est vrai parfois. Il m’a redit de rester confiant des deux côtés du terrain et de continuer à jouer mon jeu et à tirer. Ça fait du bien d’entendre ça. La saison est encore longue donc il faut que je corrige ça, et je vais le faire. »

Patrick Williams Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2020-21 CHI 71 28 48.3 39.1 72.8 0.9 3.7 4.6 1.4 1.8 0.9 1.4 0.7 9.2
Total   71 28 48.3 39.1 72.8 0.9 3.7 4.6 1.4 1.8 0.9 1.4 0.7 9.2

A lire aussi