Matchs
hier
Matchs
hier
CLE111
BOS102
News Résumé

Les Warriors plument les Pelicans et foncent vers Houston !

Après une première mi-temps équilibrée, les Warriors ont eu besoin de sept minutes et d’un 29-6 foudroyant pour envoyer les Pelicans en vacances et rejoindre Houston en finale de conférence (113-104). Stephen Curry, Kevin Durant et Klay Thompson ont cumulé 75 points alors que Draymond Green a de nouveau terminé aux portes d’un triple double (19 points, 14 rebonds, 9 passes). La Nouvelle-Orléans n’a toutefois pas à rougir. À l’image du triple double de Jrue Holiday (27 poins, 10 rebonds, 11 passes) et d’une performance monstrueuse d’Anthony Davis (34 points, 19 rebonds), ils ont tout donné dans ce dernier match d’une saison pleine de promesses.

Les Pelicans changent leur fusil d’épaule

Comme depuis le début de cette série, la rencontre démarre sur les chapeaux de roues mais les deux équipes rivalisent de maladresse avec trois paniers marqués sur douze tentatives. Après la démonstration de Kevin Durant lors du dernier match, les Pelicans, via Nikola Mirotic et Anthony Davis qui ignorent Andre Iguodala et Draymond Green en défense, viennent systématiquement le doubler dès qu’il reçoit la balle. Face à cette stratégie, les Warriors font vivre la balle et c’est Klay Thompson qui se régale avec douze des dix-sept premiers points de son équipe (17-10).

Quatre balles perdues de La Nouvelle-Orléans poussent l’avance de Golden State à +9 mais les hommes d’Alvin Gentry se reprennent. Derrière l’agressivité du duo Anthony Davis – Jrue Holiday et deux 3-points d’Ian Clark et de Darius Miller, ils passent un 11-2 à leur adversaire pour revenir au score (27-26). Il faut alors cinq points de Quinn Cook, qui réalise une nouvelle entrée remarquée, pour redonner de l’oxygène aux Dubs (32-26).

Le réveil de Rajon Rondo

Alors que Golden State ferme l’accès au cercle, c’est l’adresse longue distance des Pelicans, 6 sur 9 lors des douze premières minutes, qui les maintient en embuscade. La réussite fuit pourtant les deux équipes dans ce deuxième quart-temps. Alors à 25% à 3-points, les Warriors s’en remettent aux prouesses à mi-distance de Stephen Curry et de Kevin Durant, auteur de quinze points dans cette période, pour prendre dix points d’avance (50-40).

Peu à son avantage jusqu’ici, Rajon Rondo a besoin d’une minute pour inverser la tendance. Ses quatre passes décisives, deux interceptions, et deux points, le tout en 90 secondes, lancent un 11-0 qui laisse l’Oracle Arena sans voix (51-50). Vexés, les Warriors réagissent alors avant la mi-temps. Trois stops défensifs suivis d’un lay-up de Curry, d’un 3-points de KD, et d’un dunk d’Iguodala leur redonnent l’avantage avant de rejoindre les vestiaires (59-56).

Sept minutes nucléaires…

Comme lors du dernier match, les champions en titre entament la deuxième mi-temps de la meilleure façon possible. Un 6-0 en 70 secondes force Alvin Gentry à prendre un temps-mort. Sur l’action suivante, une superbe défense de Klay Thompson permet à Kevin Durant d’intercepter avant de finir au dunk de l’autre côté. Dix secondes plus tard, un nouveau stop de Thompson débouche cette fois sur un tir à mi-distance en transition de KD. Nouveau temps mort de La Nouvelle-Orléans. Un panier de Jrue Holiday vient, croit-on, stopper l’hémorragie mais un dunk de Green et un 3-points de Curry en transition enfonce le clou. Temps-mort Pelicans ! En 3 minutes et 24 secondes de jeu, les Warriors viennent de leur passer un 15-2 pour prendre 16 points d’avance (74-58).

Malheureusement pour les Pelicans, l’avalanche n’est pas terminée. Huit points de Curry lancent un nouveau 14-2 qui fait passer l’écart à +26 (88-62) ! Derrière treize points du double MVP, huit du MVP des dernières finales, et quatre de Klay Thompson, les Warriors ont anéanti les derniers espoirs de leur adversaire pour les précipiter vers la fin de leur saison. Malgré un 9-0 qui leur permet de sortir la tête de l’eau, les coéquipiers d’Anthony Davis sont sonnés et restent à -20 avant d’entamer le dernier quart temps (95-75).

Les Pelicans sortent la tête haute

Comme face aux Spurs lors du premier tour, Golden State a cependant du mal à terminer le boulot face à un adversaire qui jette ses dernières forces dans la bataille. Jrue Holiday et Anthony Davis mettent leur équipe sur leurs épaules et réduisent l’écart à sept unités avec deux minutes à jouer (107-100). C’est pourtant, cruellement, un fadeaway difficile de Draymond Green qui stoppe la série des Pelicans pour offrir aux Warriors une quinzième victoire de suite à domicile en playoffs, égalant le record NBA, et une quatrième finale de conférence en quatre ans.

Ce sera face aux Rockets déjà croisés en 2015 à ce stade de la compétition. Mais cette fois-ci, il y aura Chris Paul dans les rangs adverses, et surtout, c’est Houston qui possède l’avantage du terrain.

Warriors / 113 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
D. Green 41 9/18 1/5 0/0 5 9 14 9 3 3 4 2 19 34
A. Iguodala 25 1/4 0/1 0/0 1 3 4 5 0 2 1 0 2 9
K. Durant 37 10/18 1/4 3/5 0 6 6 7 2 2 1 0 24 28
S. Curry 37 10/16 3/6 5/5 0 7 7 8 2 1 4 0 28 34
K. Thompson 38 10/22 2/8 1/1 1 5 6 3 1 1 0 0 23 21
D. West 5 0/3 0/0 0/0 0 2 2 1 0 0 0 0 0 0
K. Looney 23 2/6 0/0 0/0 4 4 8 1 6 1 0 0 4 10
J. Bell 6 1/2 0/0 0/0 0 2 2 0 1 0 0 0 2 3
Q. Cook 14 2/5 0/3 1/1 1 1 2 1 2 0 0 0 5 5
S. Livingston 15 3/6 0/0 0/0 0 2 2 1 1 0 2 0 6 4
Total 48/100 7/27 10/12 12 41 53 36 18 10 12 2 113
Pelicans / 104 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
N. Mirotic 37 4/9 3/6 1/2 0 7 7 1 1 0 1 0 12 13
A. Davis 46 13/26 1/2 7/9 2 17 19 1 2 1 3 4 34 41
E. Moore 40 4/12 1/3 1/2 1 1 2 4 3 0 4 0 10 3
R. Rondo 21 3/7 1/2 0/0 0 2 2 7 1 3 2 0 7 13
J. Holiday 46 11/21 2/6 3/3 0 10 10 11 3 1 4 0 27 35
D. Miller 17 2/4 1/2 0/0 0 0 0 0 1 0 0 0 5 3
S. Hill 3 0/0 0/0 0/0 0 0 0 1 0 0 0 1 0 2
I. Clark 30 4/9 1/3 0/0 1 3 4 1 1 2 0 0 9 11
Total 41/88 10/24 12/16 4 40 44 26 12 7 14 5 104
Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *