SFR
Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
CLE
BOS2:00
GSW
HOU4:30
Magazine News Previews

[Previews] Cleveland veut reconquérir la terre promise pour garder son Messie

Comme chaque année, Basket USA propose une présentation de la saison NBA et des 30 franchises sous la forme d’un compte à rebours, de la 30e place à notre favori pour le titre de champion NBA.

Sur la troisième marche du podium, les Cavaliers semblent encore une fois être la meilleure équipe de l’Est. Toujours portée par LeBron James, mais avec de nombreux changements, la formation championne en 2016 aborde une saison pleine d’incertitudes et avec un impératif de résultat. Pour une raison simple : l’été prochain, le King pourra partir…

Un effectif monstrueux sur le papier…

Malgré une nouvelle participation en Finals après une finale de conférence outrageusement dominée face aux Celtics, les Cavaliers avaient des manques qui ont surgi de manière éclatante contre les Warriors. Pour lutter face à la machine californienne, l’effectif avait besoin d’un coup de pinceau. Quand Kyrie Irving a demandé son transfert, le besoin s’est transformé en obligation. Exit donc l’homme du shoot à 3-pts décisif dans le Game 7 à l’Oracle Arena un soir de juin 2016, ainsi qu’une page de l’histoire de la franchise, peut-être la plus belle.

En échange, Isaiah Thomas et Jae Crowder débarquent à Cleveland. Dans le même temps, les Cavaliers ont enregistré des arrivées prestigieuses : Derrick Rose (MVP en 2011), Dwyane Wade (triple champion NBA), Jose Calderon ou Jeff Green. La liste est très belle et, sur le papier, l’effectif est assez monstrueux, à tous les postes.

… mais fragile sur le terrain

Seulement, on ne joue pas au basket sur le papier. Et là, les questions sont nombreuses. Comme pour Boston, le cinq majeur change avec trois nouveaux éléments : Derrick Rose, Dwyane Wade et Jae Crowder. Premier effet, négatif : la frustration légitime de J.R Smith et Tristan Thompson. Second effet, positif : le banc est renforcé. Néanmoins, il va falloir reconstruire un équilibre avec de nouveaux joueurs et une première difficulté se manifeste. En effet, cette nouvelle alchimie sera encore mise à l’épreuve lors du retour d’Isaiah Thomas en cours de saison.

Seconde difficulté : le manque de shooteurs. Les Cavaliers en avaient besoin, et clairement, ni Derrick Rose, ni Dwyane Wade ne sont des tireurs d’élite. Quant à Jeff Green, il n’est pas assez régulier dans cet exercice et ses dernières très belles périodes dans ce domaine – et globalement d’ailleurs – datent de Boston… L’arrivée de Jae Crowder et un Kevin Love décalé au poste de pivot vont-ils suffire pour faire mal derrière la ligne à 3-pts ?

Enfin, physiquement, les anciens et joueurs fragiles que sont Rose, Wade, Calderon, Green – aucun des quatre n’a joué 70 matches la saison passée – seront-ils capables de tenir la route en saison régulière et d’arriver en pleine forme en playoffs ? Les Cavaliers sont l’équipe la plus âgée de la ligue avec presque 30 ans de moyenne d’âge. Cela fait sens.

Mouvements de l’été

Arrivées : Isaiah Thomas, Jae Crowder et Ante Zizic (Boston), Jose Calderon (Hawks), Jeff Green (Magic), Derrick Rose (Knicks), Dwyane Wade (Bulls),

Départs : Kyrie Irving (Boston), Andrew Bogut (Lakers), Derrick Williams, Deron Williams

Le joueur à suivre : LeBron James

Si Isaiah Thomas a peut-être les clés de la saison des Cavaliers, le joueur à suivre est évidemment LeBron James. Pourquoi ? Parce qu’il aura l’occasion de tester le marché à la fin de la saison et faire trembler Cleveland et la ligue entière.

En attendant, l’ailier va faire sa saison et sans doute nous offrir son classique 25 points, 6 rebonds et 6 passes de moyenne au minimum. Avec Derrick Rose et Dwyane Wade à ses côtés, il pourrait moins porter la gonfle et moins supporter la création de l’équipe. De plus, avec Jeff Green et Jae Crowder en possibles rotations, il va pouvoir souffler davantage. Un luxe qui ne lui avait pas été offert la saison passée puisqu’il jouait presque 38 minutes de moyenne à 32 ans !

Sa connexion avec Dwyane Wade est très attendue, tant les souvenirs de Miami étaient exquis, même si les deux protagonistes ont bien évidemment vieilli. Mais nul doute qu’avoir son pote et ancien lieutenant de Miami permet de faire mieux oublier le départ de son désormais ex-lieutenant Irving. L’argument affectif n’est jamais à négliger.

Les dirigeants ont mis les formes pour offrir une équipe capable de gagner le titre à leur superstar. L’objectif étant, outre de remporter une seconde bague, de convaincre le King de rester dans l’Ohio l’été prochain.

LE CINQ DE DÉPART EN DÉBUT DE SAISON

LE BANC

Meneurs : Jose Calderon, Isaiah Thomas (blessé)
Arrières : J.R. Smith, Iman Shumpert
Ailiers : Richard Jefferson, Jeff Green, Kyle Korver
Ailiers forts : Channing Frye
Pivots : Tristan Thompson, Ante Zizic

MOYENNE D’AGE : 29.8 ans
MASSE SALARIALE : 137.8 millions de dollars (1er sur 30)
SI TOUT VA BIEN

Mettre Kevin Love au poste de pivot s’avère finalement être une bonne pioche, malgré le manque de protection du cercle du cinq majeur. Dwyane Wade, Derrick Rose et Jeff Green sont bonifiés par LeBron James, toujours aussi dominateur, et le banc est solide, permettant ainsi de bonnes rotations et une équipe épargnée par les blessures. Tyronn Lue a plus d’options alors qu’Isaiah Thomas revient et s’installe parfaitement dans une formation huilée en apportant ses points et sa clutch attitude. Cleveland est toujours maître en son royaume et les Celtics, moins puissants défensivement, ne peuvent les contenir. Quatrièmes Finales de suite pour les Cavaliers.

SI TOUT VA MAL

On se rend rapidement compte que le cinq majeur des Cavaliers est déséquilibré. Derrick Rose et Dwyane Wade marchent sur les pieds de LeBron James, alors que Kevin Love a du mal dans le rôle du seul intérieur. Comme lors du retour du King dans l’Ohio, le début de saison est chaotique et même si des ajustements, avec le retour de Tristan Thompson et de J.R. Smith parmi les titulaires, rétablit un peu l’équilibre général, les Cavaliers ont pris du retard sur leurs adversaires de l’Est. Pire : face à des adversaires mieux armés, Cleveland tombe en playoffs et LeBron James manque ses huitièmes Finales de suite. Et son avenir dans l’Ohio est de plus en plus incertain…


PREVIEWS : les équipes déjà présentées
30 – Chicago Bulls (15e Est)
29 – Phoenix Suns (15e Ouest)
28 – Atlanta Hawks (14e Est)
27 – Indiana Pacers (13e Est)
26 – Brooklyn Nets (12e Est)
25 – Sacramento Kings (14e Ouest)
24 – Orlando Magic (11e Est)
23 – New York Knicks (10e Est)
22 – LA Lakers (13e Ouest)
21 – Dallas Mavericks (12e Ouest)
20 – Philadelphie Sixers (9e Est)
19 – Detroit Pistons (8e Est)
18 – Charlotte Hornets (7e Est)
17 – Memphis Grizzlies (11e Ouest)
16 – New Orleans Pelicans (10e Ouest)
15 – Utah Jazz (9e Ouest)
14 – Miami Heat (6e Est)
13 – Denver Nuggets (8e Ouest)
12 – Portland Trail Blazers (7e Ouest)
11 – Milwaukee Bucks (5e Est)
10 – Toronto Raptors (4e Est)
9 – LA Clippers (6e Ouest)
8 – Minnesota Timberwolves (5e Ouest)
7 – Washington Wizards (3e Est)
6 – San Antonio Spurs (4e Ouest)
5 – Oklahoma City Thunder (3e Ouest)
4 – Boston Celtics (2e Est)
3 – Cleveland Cavaliers (1er Est)
Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *