Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
MIA108
PHI128
NOR75
POR55
SAS41
GSW45
News

Joel Embiid se chauffe avec le Thunder

Il fallait bien s’y attendre. Joel Embiid a une grande gueule et adore chambrer ses adversaires. Mais évidemment, ça ne plaît pas à tout le monde et face à Russell Westbrook, il a trouvé du répondant.

Comme souvent cette saison, notamment avec Andre Drummond, Joel Embiid a chambré le pivot qu’il venait d’exclure. Dans la troisième prolongation, Steven Adams a été expulsé pour sa 6e faute, provoquée par Joel Embiid, et ce dernier s’est amusé à lui dire adieu, pour le plus grand plaisir du public.

La gourmandise de Westbrook

Forcément, quand la partie s’est terminée, avec la victoire du Thunder, Russell Westbrook n’a pas oublié de rendre la monnaie de sa pièce à Joel Embiid, avec un grand sourire aux lèvres, savourant sa revanche.

« Je lui ai dit de rentrer chez lui », raconte le MVP 2017 à ESPN. « Il en a fait beaucoup quand Steve-O a été expulsé, ce qui n’était pas nécessaire. Donc, c’était le moment pour lui de rentrer chez lui. »

La réponse de Joel Embiid ?

« Il m’a dit de rentrer chez moi, mais je suis chez moi ici, donc c’est à lui de rentrer chez lui et je ne vais nulle part. Ils ont gagné le match, donc il faut leur donner du crédit. Mais, le gars a shooté à 10/33. J’aimerais bien tirer 33 fois, on aurait eu alors une meilleure chance de gagner. »

Pas de quoi faire réagir Russell Westbrook, qui préfère ne pas rentrer dans du trashtalking à retardement.

« Je ne vais pas rentrer là-dedans avec lui. Je ne vais pas lui donner mon énergie donc je passe à autre chose. »

Joel Embiid n’a peur de personne

Autre joueur visiblement agacé par l’attitude du Camerounais, Carmelo Anthony. L’ailier est venu lui dire après avoir encaissé un panier avec la faute.

« Il m’a dit un truc du genre : Ne fais pas ça avec moi », explique Joel Embiid. « Je lui ai répondu qu’il n’allait rien faire. Je ne me souviens même pas de la dernière fois qu’un joueur en a frappé un autre, donc je ne suis pas inquiet du tout. Je suis Africain, donc ne venez pas me chercher. »

Melo, comme Westbrook, n’a pas désiré entretenir le trash-talking et a relativisé le petit moment de tension.

« C’est Embiid quoi. Il a du talent, il est difficile à contenir poste bas. J’aime son esprit de compétition. Il a été discret pendant une majorité de la rencontre et après son and-1, il est un peu sorti de lui-même. J’aime ça. Il fait un superbe travail à Philadelphie, il a mis la ville sur son dos. »

Ainsi qu’une cible pour les joueurs qui apprécient moyennement son show.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *