Summer
League
Summer
League
MIN92
MEM95
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Free Agency 2019 – Le Top 10 des ailiers

À quatre jours de l’ouverture du marché de la free agency et après les meneurs de jeu et les arrières, Basket USA fait le point sur les meilleurs ailiers disponibles.

Cet été, LeBron James n’est pas sur le marché mais les gros poissons sont encore des ailiers. La grave blessure de Kevin Durant a certes modifié le paysage, mais c’est bien sur les ailes que la NBA risque d’être chamboulée.

Après les meneurs de jeu, puis les arrières, on passe donc au Top 10 des ailiers disponibles à partir du 30 juin. Pour chaque joueur, nous précisons s’il est free agent protégé ou pas.

1 – Kawhi Leonard (27 ans – non protégé – 26.6 pts, 7.3 rbds – Toronto Raptors)

L’an passé, à cette époque, Kawhi Leonard avait annoncé vouloir quitter les Spurs mais sa situation restait floue après sa blessure, qui l’avait privé de quasiment toute la saison. Un an plus tard, les choses ont bien changé et l’ailier a porté Toronto jusqu’au titre dès sa première saison au Canada.

Désormais, il est free agent et peut choisir de s’engager où il le souhaite. Va-t-il retrouver sa Californie natale, où les Clippers lui font les yeux doux depuis des mois ? Ou bien va-t-il tenter de réaliser le doublé avec les Raptors ? Comme d’habitude avec Kawhi Leonard, personne n’est vraiment sûr de ses intentions, mais ce que tout le monde sait, c’est qu’il a retrouvé sa place parmi les meilleurs joueurs de la ligue, capable de peser des deux côtés du terrain.

2 – Kevin Durant (30 ans – non protégé – 26.0 pts, 6.4 rbds – Golden State Warriors)

Son avenir a été l’une des grandes questions de la saison, tant New York l’espérait pour se relancer. Mais voilà, sa blessure en Finals a pas mal changé les choses, en le privant sans doute de la prochaine campagne.

Que va faire Kevin Durant désormais ? Attendre tranquillement à Golden State en attendant de se remettre ? Ou bien signer un gros contrat qu’il se verra de toute façon offrir, et démarrer un nouveau défi à retardement ? Tout est actuellement possible pour le MVP 2014, mais ce n’est clairement pas comme ça qu’il envisageait cette intersaison.

3 – Jimmy Butler (29 ans – non protégé – 18.7 pts, 5.3 rbds – Philadelphie 76ers)

Lui aussi a forcé son départ, mais ce fut dans un style beaucoup plus bruyant que Kawhi Leonard, forcément. L’entraînement au cours duquel Jimmy Butler a mené quelques remplaçants des Wolves face à Andrew Wiggins et Karl-Anthony Towns fait d’ailleurs déjà partie de la culture populaire en NBA.

En tout cas, il n’a pas fait de vagues à Philadelphie et il a réalisé de très bons playoffs, rappelant à quel point il était fort quand il était en mission. Avec la blessure de Kevin Durant, « Jimmy Buckets » sera forcément très courtisé, et s’il reste la priorité des Sixers, on imagine bien que le Heat, les Lakers et d’autres équipes devraient chercher à lui mettre la main dessus. Même si la piste la plus chaude actuellement mène chez les Rockets…

4 – Khris Middleton (27 ans – non protégé – 18.3 pts, 6.0 rbds – Milwaukee Bucks)

All-Star pour la première fois de sa carrière, Khris Middleton a pourtant dû changer son jeu pour rentrer dans la philosophie de Mike Budenholzer. Ce ne fut pas toujours simple pour l’arrière/ailier, mais ça a bien aidé les Bucks.

Et ça devrait finalement bien aider Khris Middleton, qui pourrait décrocher un contrat maximum dans le Wisconsin. Un bail de 187 millions de dollars sur cinq ans (ou un peu moins pour laisser une marge de manoeuvre au club) pour le garder en tant que lieutenant de Giannis Antetokounmpo ? Ça semble être le choix logique.

5 – Bojan Bogdanovic (30 ans – non protégé – 18.0 pts, 4.1 rbds – Indiana Pacers)

Derrière les quatre All-Stars, Bojan Bogdanovic est la solution de repli la plus intéressante pour les clubs en quête d’un ailier. Avec la blessure de Victor Oladipo, le Croate a dû assumer davantage de responsabilités offensives, et il a très bien répondu aux attentes… se montrant même plus efficace que jamais !

Certes, il est toujours ciblé en défense lorsque les playoffs arrivent mais il a prouvé cette année qu’il était plus qu’un simple « role player » et devrait logiquement récupérer un joli contrat. À Indiana ou ailleurs ?

6 – Harrison Barnes (27 ans – non protégé – 16.4 pts, 4.7 rbds – Sacramento Kings)

Choix intéressant de Harrison Barnes, qui a donc décidé de faire une croix sur sa « player option » à 25 millions de dollars, pour tester également le marché, qui regorge pourtant de joueurs sur son poste.

Mais les équipes ont énormément d’argent à dépenser cet été et une fois que les stars seront parties, il restera sans doute encore assez l’ancien joueur des Warriors et des Mavericks. Un contrat moins rémunérateur sur le plan annuel mais plus long, à Sacramento, pourrait ainsi être une bonne solution pour l’intéressé.

7 – Kelly Oubre Jr. (23 ans – protégé – 15.2 pts, 4.7 rbds – Phoenix Suns)

Récupéré en cours de saison en échange de Trevor Ariza, Kelly Oubre Jr. a fait du bien aux Suns, par son agressivité constante. Bien sûr, l’ancien Wizard doit apprendre à se contrôler et à maîtriser cette énergie, mais il se bat et dans un club qui a souvent eu tendance à baisser les bras ces dernières saison, c’est toujours précieux.

Le transfert de T.J. Warren vers les Pacers et les problèmes récurrents de Josh Jackson lui offrent en tout cas une belle opportunité, alors que le GM James Jones a toujours assuré qu’il comptait sur lui.

Comme il est free agent protégé, Phoenix peut d’ailleurs laisser les autres clubs et le marché décider de sa valeur, et simplement s’aligner sur les offres qui seront faites.

8 – Trevor Ariza (32 ans – non protégé – 12.5 pts, 5.4 rbds – Washington Wizards)

Interrogé sur la prochaine free agency, Trevor Ariza a confié récemment qu’il n’avait « aucune idée » de ce qui allait se passer. Difficile en effet de savoir ce que va faire l’ailier, après cette saison compliquée où il a quitté les Rockets pour récupérer un gros chèque à Phoenix, avant d’être transféré au bout de quelques semaines.

Avec ses qualités défensives et sa capacité à mettre des 3-points, l’ancien Rocket trouvera sans problème un point de chute. Il s’agit désormais de trouver le bon, alors que c’est pour l’instant le calme plat autour de son nom…

9 – Rudy Gay (32 ans – non protégé – 13.7 pts, 6.8 rbds – San Antonio Spurs)

Pour la première fois de sa carrière, Rudy Gay a terminé une saison à plus de 50% au shoot. Pour la première fois de sa carrière, Rudy Gay a aussi terminé une saison à plus de 40% à 3-points.

Très critiqué dans ses jeunes années pour son manque d’efficacité, et son manque d’envie défensive, l’ancien joueur des Grizzlies et des Raptors semble avoir trouvé la situation idéale à San Antonio. Bien calé dans le système de Gregg Popovich, qui l’apprécie de plus en plus, il devrait continuer l’aventure dans le Texas.

10 – Jabari Parker (24 ans – non protégé – 14.5 pts, 6.6 rbds – Washington Wizards)

Forcément, en expliquant dès sa signature à Chicago qu’il n’était pas là pour défendre, Jabari Parker ne s’est pas mis dans les meilleures conditions pour ce retour à la maison, après son départ de Milwaukee.

Ecarté du groupe, transféré à Washington, le 2e choix de la Draft 2014 a prouvé qu’il était toujours capable de faire de sacrés dégâts en attaque. Sauf qu’il va bien devoir se faire violence en défense un jour et qu’il aura du mal à trouver autre chose qu’un rôle de remplaçant désormais. En tout cas, les Wizards sont prêts à le faire revenir.

Mentions : Rondae Hollis-Jefferson, James Ennis, Wilson Chandler, DeMarre Carroll, Thabo Sefoloshoa, Stanley Johnson, Danuel House, Mario Hezonja, Jake Layman…


A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés