Finale
NBA
GSW110
TOR114
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Jimmy Butler révèle les coulisses de son entraînement « musclé » avec les Wolves

Ces derniers temps, Jimmy Butler ne rate pas une occasion de dire les choses. En particulier lorsqu’il s’agit d’évoquer le marasme de son début de saison avec les Wolves. Invité du podcast de son coéquipier aux Sixers, J.J. Redick, il est revenu sur un épisode qui avait fait beaucoup de bruit avant même l’entame de la saison : son retour, provisoire, avec l’équipe lors d’un entraînement pour le moins musclé.

Une idée à laquelle Butler n’était visiblement pas favorable.

« Je parlais dans le bureau avec les dirigeants, Thibs (Tom Thibodeau) et ils me disent : ‘ Hey, il faut que tu viennes t’entraîner.’ Je leur réponds : ‘ Thibs, pourquoi venir m’entraîner ? Vous allez me transférer ! ‘ Parce que c’était toujours le même refrain : ‘ Nous avons presque un deal, nous avons presque un deal… ‘ […] Vis-à-vis de cet entraînement imposé, premièrement, j’ai un vrai problème avec l’autorité. J’ai un problème avec celui qui me dit de faire quelque chose. »

Butler finit malgré tout par s’exécuter, parce qu’il le veut bien dit-il. Mais l’affaire ne s’arrête pas là : si les Wolves veulent le voir à l’entraînement, ils doivent l’aligner… avec les remplaçants. « Non, tu vas jouer avec les titulaires », lui rétorque-t-on. « Pas question, insiste Butler, je vais jouer avec les troisièmes couteaux. »

Il ne shoote qu’une seule fois !

L’entraînement démarre et l’ailier reste fidèle à lui-même en chambrant à tout va. « Personne ne peut me stopper », « personne ne peut me battre »… Semble-t-il le meilleur joueur sur le parquet, Butler l’emporte bien avec les remplaçants alors que ce dernier révèle… n’avoir pris qu’un seul tir durant ce « scrimmage » : « Oh oui, je dominais mais j’ai shooté qu’une seule fois. Passe décisive, une fois, deux fois, trois fois, interceptions, contres… »

Dès le lendemain de ce retour fracassant, il était interrogé par Rachel Nichols sur le plateau d’ESPN. Un agenda planifié pour faire monter la sauce ? Pas du tout, répond Butler.

« Je suis allé à l’université de Marquette, donc je sais que vous pouvez imaginer que je suis malin mais ce n’est pas ce qu’il s’est passé. La réalité est que cette interview était prévue trois semaines avant les événements. Le jour de l’interview, Rachel m’a dit qu’on devait en parler. Plus l’interview avançait, plus les détails sortaient. Mais ce n’était pas censé à sortir comme ça. Mais c’est arrivé. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Minnesota Timberwolves en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés