Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
News

La propriétaire du Jazz appelle ses fans à lutter contre le racisme en tribune

Après l’incident avec Russell Westbrook, la propriétaire du club, Gail Miller, a pris la parole pour demander aux fans de ne plus laisser de tels évènements se produire en tribune.

Ce n’est pas la première fois que les fans d’Utah sont pointés du doigt pour leur agressivité et leur racisme envers les joueurs adverses, mais en affichant ostensiblement un de ces spectateurs, Russell Westbrook a enfin obligé la franchise à se regarder dans un miroir et à agir. C’est pour ça que la propriétaire, Gail Miller, a pris la parole avant le match face aux Wolves.

« Je suis extrêmement déçu qu’un de nos soi-disant fans se soit comporté de manière à offenser non seulement un invité dans notre salle, mais aussi moi-même, ma famille, notre organisation, la communauté, nos joueurs et vous, les meilleurs fans de la NBA », a-t-elle expliqué au micro. « Cela ne devrait jamais arriver. Nous ne sommes pas une communauté raciste. Nous croyons qu’il faut traiter les gens avec courtoisie et respect en tant qu’êtres humains. De temps en temps, des supporters font preuve à titre individuel d’un mauvais comportement, oublient leurs manières et manquent de respect envers les joueurs des autres équipes. Quand ça arrivera, je veux que vous interveniez pour crier stop. Nous avons un code de conduite dans ce domaine. Il sera strictement appliqué. »

Dans un email adressé aux fans dans la journée, Gail Miller a également rappelé que « les discours haineux, le racisme, le sexisme ou l’homophobie » n’étaient pas autorisés dans la salle. « Nous n’autorisons pas non plus les comportements perturbateurs, y compris l’intimidation, le langage grossier, ou les gestes obscènes. Les contrevenants peuvent être passibles d’expulsion et d’autres sanctions, y compris une interdiction à vie. »

« Les autres équipes ne sont pas nos ennemis. Ce sont nos concurrents », a continué la propriétaire. « La concurrence est une bonne chose. Elle permet aux joueurs de mettre en valeur leurs talents et aux fans d’encourager, d’apprécier, de supporter et de profiter de ceux qui partagent leurs talents avec nous. »

Globalement, cet incident secoue en tout cas la franchise dans son ensemble, des joueurs aux dirigeants. Très ému, le GM Dennis Lindsey a ainsi confié que tout le club était touché.

« Je suis très confiant dans notre communauté » assure-t-il. « Notre communauté a un bon cœur. J’ai confiance dans notre franchise. Et nous espérons mener le changement désormais. C’est un talent de diviser les gens. Et il faut une personne ou une organisation spéciale pour les unir et leur dire : « Nous n’acceptons pas ce discours blessant ». C’est offensant pour moi, à titre personnel, et les membres du club en souffrent, en particulier nos joueurs. »

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *