Pariez en ligne avec Unibet
  • MEM2.2MIL1.65Pariez
  • PHO1.4DAL2.9Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Black Lives Matter : le genou à terre, l’émotion d’une NBA unie

Comme prévu, dans le silence et le respect, les joueurs, les coaches et les arbitres ont montré leur soutien au mouvement social contre les violences policières en mettant un genou à terre.

Le slogan Black Lives Matter écrit sur leur T-shirt, les joueurs, les coaches et les arbitres ont mis un genou à terre au moment de l’hymne national joué au piano et à la guitare par Jon Batiste. Une image très forte avec des têtes baissées pour certains, des yeux fermés pour d’autres, et même un poing levé pour Rayjon Tucker du Jazz.

Dans les tribunes, Adam Silver est là, et Michele Roberts, la présidente du syndicat des joueurs, a les larmes aux yeux. Pour marquer cette unité, et montrer que les franchises ne font qu’un, Doc Rivers et Frank Vogel iront même jusqu’à inverser leurs places : Doc Rivers prenant le bras d’Anthony Davis, Frank Vogel celui d’Ivica Zubac.

« C’était simplement la sensation de pouvoir unir les gens » a répondu Jrue Holiday à propos de son état d’esprit pendant l’hymne. « Alors que deux équipes sont sur le point d’aller sur le terrain pour en découdre, nous pouvons aussi nous rassembler et nous battre pour quelque chose. C’était énorme. C’est l’une des raisons pour lesquelles nous voulions revenir et l’une des raisons pour lesquelles la ligue voulait que nous revenions. »

LeBron James ne veut pas relâcher la pression

Même discours chez LeBron James après son panier victorieux face aux Clippers. « Le basket dépasse le cadre d’un ballon, d’un panier et de dix joueurs sur le terrain. C’est l’opportunité d’utiliser cette plateforme pour répandre beaucoup d’optimisme, d’amour à travers le monde. On a conscience de ce qu’il se passe dans la société en ce moment. Et on continue d’utiliser la NBA, en tant que joueurs, coaches et franchises pour défendre notre message. C’est un bon début. C’est génial que la NBA soit de retour. J’espère que nos fans sont fiers de nous. J’espère que Colin Kaepernick est fier de nous.. »

À propos du mouvement social en lui-même, la star des Lakers note des progrès, mais il ne veut pas relâcher la pression. « Ça progresse, mais dans le passé, quand on a vu des progrès, on a enlevé un peu le pied de l’accélérateur. On ne veut pas le faire. On veut garder le pied sur l’accélérateur. On veut continuer d’insister. Continuer de répandre de l’amour à travers les Etats-Unis. On est confronté à beaucoup de racisme, beaucoup d’injustice sociale, beaucoup de brutalité policière… Pas uniquement dans mon quartier, pas uniquement contre les noirs, mais contre les personnes de couleur en général, et c’est quelque chose qu’on souhaite marteler. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés