Présaison
NBA
Présaison
NBA
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Chris Paul va en faire des cauchemars…

CP3 a toujours trouvé un mastodonte pour lui barrer la route des finales. Après Kobe Bryant à l’époque des Hornets, Tim Duncan et James Harden lorsqu’il a bougé à Los Angeles, c’est Steph Curry qui se présente sur son chemin depuis deux saisons.

Lors de la dernière confrontation en playoffs entre Warriors et Rockets, Chris Paul avait raté les deux derniers matchs, laissant ses coéquipiers se faire éliminer au Game 7 à domicile. Cette saison, Houston n’avait pas l’avantage du terrain, mais c’est la troupe de Steve Kerr qui a été touché par deux blessures majeures, celle de DeMarcus Cousins au tour précédent, puis de Kevin Durant lors du Game 5. À l’arrivée, le résultat est le même, et les Texans regarderont le reste des phases finales à la télé.

Le retour de bâton

Comme on pouvait s’y attendre, Chris Paul avait la mine des mauvais jours lors de son intervention en conférence de presse.

« Ils nous ont simplement surclassés. Ils ont joué plus intelligemment que nous. Ils ont mis de gros tirs, pas nous. On a perdu trop de ballons. Ils nous ont battus, tout simplement », a-t-il déclaré en guise d’introduction. « À chaque fois qu’on a eu la chance de passer à +10, on a perdu un ballon, on a concédé un rebond offensif. Comme j’ai dit, ce sont eux qui ont réussi les actions décisives ».

Si l’ex-Clipper a terminé avec une ligne de stats plus qu’honorable (27 points à 11/19 au tir, 11 rebonds, 6 passes décisives), il a encore souffert de la comparaison avec Steph Curry, grand artisan de la victoire des Warriors en deuxième mi-temps avec ses 33 points inscrits après le repos. The Athletic révèle que CP3 avait tenté un ultime coup bas la veille du match, en faisant annuler une séance de shoots programmée par Steph Curry au Toyota Center de 19h à 20h. Le meneur des Warriors le lui a ainsi fait payer au centuple, lâchant un « dégages-moi encore du terrain, garçon ! », une fois la victoire en poche.

Cinq mois pour ruminer

Chris Paul a souligné la performance de Golden State dans son ensemble, mais pour lui, ce succès est avant tout celui des seconds couteaux adverses, bien servis par les leaders.

« Ils ont commencé à mettre en place des pick-and-roll avec du main à la main entre Steph et Draymond Green à la fin du match. On a offert quelques lay-ups tout cuits à Steph. Klay (Thompson) bougeait beaucoup, il a aussi mis de gros tirs. C’est marrant parce que tout le monde, y compris Iman Shumpert qui en parle tout le temps, nous disait de forcer les autres joueurs à nous battre. Quand je vois Iguodala qui met combien ? Cinq paniers à 3-points sur huit tentatives, je me dis que c’est ce qu’ils ont réussi à faire. Leurs joueurs ont mis de gros tirs au moment où ils en avaient vraiment besoin ».

Pour les Rockets, l’heure est maintenant à la récupération, l’analyse et une longue réflexion à mener pour essayer de revenir plus fort et arriver à battre ces Warriors. « On verra ce qu’il nous a manqué. On doit juste jouer plus intelligemment (…) Mais ce soir, on rentre à la maison, c’est comme ça… » a-t-il conclu.

Alors qu’il vient de fêter ses 34 ans, Chris Paul a encore trois ans de contrat à honorer avec les Rockets, respectivement à 38, 41 et 44 millions de dollars la saison. De quoi cauchemarder de Steph Curry pendant encore longtemps…

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Golden State Warriors en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés