Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Il fallait qu’Enes renaisse

Auteur de 20 points et 18 rebonds face au Thunder, Enes Kanter prouve depuis son arrivée à Portland qu’il ne méritait pas d’être puni par les Knicks pendant des mois.

Comment les Knicks ont-ils pu laisser Enes Kanter sur leur banc pendant des mois ? C’est la question que tout le monde se pose après la performance du pivot turc face au Thunder dans la première manche du premier tour des playoffs.

Certes, il a le champ libre depuis la blessure de Jusuf Nurkic, et il y a toujours une motivation supplémentaire à affronter une franchise qui vous a transféré. Il n’empêche que le Turc a livré un match énorme avec 20 points et 18 rebonds, dont 7 offensifs. On retiendra notamment son drive main gauche en fin de match, preuve que le garçon est en pleine confiance.

« J’étais dans la pire équipe de la NBA, et je ne jouais même pas car ils estimaient que j’étais trop vieux » rappelle l’ancien paria. « La situation et tout ce qui l’entourait, c’était tellement frustrant car je voulais simplement jouer et gagner. Il y a deux jours, je me suis regardé dans le miroir, et je me suis dit : « Mec, j’ai de la chance d’être dans une franchise incroyable avec des coéquipiers incroyables qui ont confiance en moi. ». C’est vraiment un sentiment génial, et c’est vraiment une chance. »

Une étiquette qui lui colle à la peau

Considéré comme le MVP du match par Damian Lillard, Enes Kanter a conquis tout le monde dès son arrivée. D’abord par son altruisme et sa capacité à se fondre dans un collectif en place depuis trois ans, et désormais par son jeu. Depuis qu’il a pris la place du malheureux Jusuf Nurkic, Portland affiche un bilan de 7 victoires pour 2 défaites.

« Le plus important, c’est que ça marche. Il fait le efforts, il communique, il est mobile » énumère C.J. McCollum. « Bien sûr, Westbrook est allé au cercle. Bien sûr, Paul George l’a fait aussi. Bien sûr, Dennis Schroder également. Mais ce sont des joueurs difficiles à couvrir pour n’importe quel intérieur en NBA, et j’ai trouvé qu’il avait bien protégé la raquette. »

Même constat pour Terry Stotts, surpris comme tout le monde que le Turc puisse peser en défense. « C’est malheureux, mais souvent on vous colle une réputation et elle vous accompagne, que ce soit mérité ou pas. Je trouve qu’Enes est vraiment bon en défense chez nous. Il fait de gros efforts. »

Pour Enes Kanter, c’est tout simplement le résultat de la bonne entente au sein du groupe. Quand un groupe vit bien, tout le monde fait des efforts pour l’autre. « Je pense que chez nous, la défense n’est qu’une question de communication. J’ai trouvé qu’on avait bien communiqué sur les pick-and-rolls et qu’on avait confiance les uns envers les autres. Je sais qu’à chaque fois que je serai battu, mes coéquipiers seront derrière moi. Et vice versa. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Portland Trail Blazers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés