News

Russell Westbrook suspendu un match

A cause de sa 16e faute technique de la saison, le meneur du Thunder manquera la réception du Heat, lundi.

Difficile de faire pire soirée que celle connue par Russell Westbrook. Son équipe a été largement battue par les Warriors et le meneur a lui-même rendu l’une des pires copies de sa saison (7 points à 2/16, 9 passes et 7 rebonds). Symbole de sa frustration, son « bump » de Klay Thompson après un coup de sifflet qui n’est pas intervenu en sa faveur. Ce geste et la protestation envers l’arbitre lui ont valu une faute technique, la 16e de la saison. La NBA l’a validée et Westbrook sera suspendu face au Heat, lundi soir.

Logique puisque les règles de la ligue sont claires : atteindre ce quota de fautes est synonyme de match de suspension automatique en plus de 5 000 dollars d’amende. Ce match de suspension va lui coûter 246 000 dollars de salaire, et c’est une bonne nouvelle pour le comptable du Thunder puisqu’il va économiser plus de 500 000 dollars en luxury tax.

Après la rencontre, le meneur n’avait pas voulu s’étendre sur son cas. À chaque question en rapport avec les techniques, il a enchaîné les « question suivante » en guise de réplique. Sauf lorsqu’on lui a demandé s’il envisageait de changer son approche dans le jeu, notamment dans sa sélection de tirs. « Ai-je changé en 11 ans ? », a-t-il fusé avant d’en terminer avec cette conférence d’après-match.

Ce n’était pas la première fois que Russell Westbrook se retrouvait sous la menace d’une suspension. Lors de la saison 2014-2015, il y avait échappé en se voyant annuler sa 16e faute technique. Cette saison, deux de ses fautes techniques ont d’ailleurs connu le même sort. Cette fois, pas d’amnistie.

« Je comprends parfois que c’est difficile pour les gars quand ils rentrent dans la raquette, qu’ils sont touchés et qu’ils subissent des fautes », notait son coach Billy Donovan. « Ces gars sont très investis dans le jeu. Évidemment, je veux que Russell joue mais nous verrons ce qui se passe. »

À noter que selon ESPN, son coéquipier Paul George pointe aujourd’hui à 10 fautes techniques. Patrick Beverley et Draymond Green flirtent eux aussi dangereusement avec la suspension avec 14 techniques.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *