Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
CHA
MIN0:00
WAS
DEN0:00
ATL
UTH0:30
PHO
DET3:00
SAC
DAL3:00
GSW
IND3:30
News

Doc Rivers et Jim Boylen expulsés en même temps !

Scène unique au Staples Center cette nuit lorsque les arbitres, lassés des argumentations de Jim Boylen et Doc Rivers, ont renvoyé les deux coaches au vestiaire !

En vingt ans de coaching, Doc Rivers n’avait encore jamais vu une situation similaire. En fin de troisième quart-temps, c’est un nouvel écran rugueux de Montrezl Harrell, sanctionné d’une faute, qui a mis le feu aux poudres. Jim Boylen avait déjà perdu Ryan Arcidiacono sur un fait de jeu similaire en première mi-temps. Et forcément, le coach des Bulls n’a pas du tout apprécié.

« J’ai dit aux arbitres avant la mi-temps qu’ils devaient être attentifs aux écrans mobiles », a déclaré Jim Boylen. « C’était une faute offensive (sur Arcidiacono) et lorsqu’ils sont revenus, il ont reconnu qu’ils l’avaient loupé, ce que j’ai apprécié, car c’est la bonne façon d’arbitrer. J’ai laissé couler. Mais ils ont fait un nouvel écran mobile au milieu du terrain qu’ils ont sifflé comme une faute offensive alors que j’avais déjà un joueur touché au vestiaire pour la même chose. Maintenant, ils s’en prennent à mon autre meneur, ce que je n’ai pas apprécié et je leur ai fait savoir. »

Doc Rivers : « Qu’il ne me crie pas dessus »

Sorti vainqueur de la rencontre, Doc Rivers a pris les choses avec plus de philosophie et d’humour. « Je suis là depuis longtemps, je devais essayer quelque chose de nouveau. C’était plutôt sympa et mon verre de vin était phénoménal pendant que je regardais le quatrième quart-temps », a-t-il plaisanté. Sur l’expulsion en elle-même, le coach des Clippers s’est montré étonné par la réaction épidermique de son homologue et a eu le malheur de lui répondre.

« J’ai juste dit que l’action était propre et j’ai soudainement entendu Boylen me crier dessus, dire qu’on jouait salement ou un truc du genre. J’ai voulu lui dire de se retourner, de regarder ses gars et de leur dire de prévenir les écrans, mais qu’il ne me crie pas dessus. Je ne l’ai pas dit gentiment. Et les arbitres sont venus et nous ont mis tous les deux dehors (…). Je ne crois pas qu’un coach devrait faire des commentaires à un autre au sujet de son équipe. Jimmy a choisi de le faire, ça le regarde ».

Montrezl Harrell : « Je n’ai rien fait de sale »

L’attitude du coach des Bulls a en tout cas été appréciée par ses joueurs, dont Zach LaVine. « Personnellement, j’ai beaucoup de respect pour ce qu’il a fait. Il tient à nous et se battra pour nous. Il a montré son vrai caractère », a glissé l’arrière de Windy City. Jim Boylen a toutefois calmé le jeu ensuite en soulignant qu’il n’avait aucun problème avec Doc Rivers, que les deux coachs se battaient pour leur équipe et qu’il avait agi ainsi pour protéger son groupe.

Directement impliqué par ce fait de jeu, Montrezl Harrell a quant à lui déclaré que Jim Boylen ne lui avait pas adressé la parole et a donné aux Bulls le même conseil que son coach, les invitant à communiquer davantage.

« Honnêtement, je ne crois vraiment pas que c’était un écran illégal, tout comme le premier », a ainsi confié le sixième homme de luxe des Clippers. « Ce n’est pas à moi de les prévenir que je fais un écran. Je suis resté au milieu du terrain les deux fois et j’ai attendu jusqu’à ce que mon joueur vienne. C’est à leurs grands de les prévenir. Il n’y avait aucune mauvaise intention, je n’ai rien fait de sale. Ce sont juste des actions qu’on voit au basket ».

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *