Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
News Résumé

Avec un très bon Tony Parker, Charlotte remporte une victoire capitale

Avec 16 points en 15 minutes de Tony Parker, les Hornets remportent le match qu’il fallait absolument gagner en s’imposant 116-110 à Washington. Toujours 10e, Charlotte est sur les talons du Heat et du Magic.

Guidé par un très bon Kemba Walker, Charlotte rentre bien dans sa rencontre. La star des Hornets a du feu dans les jambes. Les changements défensifs adverses ne lui font pas peur et le pauvre Bobby Portis ne peut rien faire face à la fusée Walker. Washington tente de répondre par l’intermédiaire de Bradley Beal, mais Charlotte défend plutôt bien, malgré les coups de génie du numéro 3 de DC. L’attaque des Wizards tourne au ralenti, seul Beal est capable de scorer. Charlotte fait la course en tête (25-17).

Il y a deux jours, face au Magic, le banc des Wizards avait répondu présent. Ce soir, Jabari Parker et Thomas Bryant n’ont pas le rendement espéré. À l’inverse, Frank Kaminsky, Dwayne Bacon et Tony Parker apportent une grosse plus-value. Charlotte termine très fort le quart-temps et Jeremy Lamb au buzzer donne 14 points d’avance à son équipe (40-26).

Bradley Beal maintient les Wizards en vie

En forme, Parker continue d’appuyer sur l’accélérateur. À la conclusion d’une superbe action collective, le Français score à 3-points puis sur contre-attaque à la suite d’un bon service de Nicolas Batum. Charlotte compte 21 points d’avance et les premiers sifflets descendent de la Capitol One Arena (47-26). La défense de zone mis en place par James Borrego pose des soucis aux Wizards.

Heureusement, Bradley Beal (40 pts) a du talent. Adroit à-3 points, il redonne vie à toute la salle ainsi qu’à toute son équipe. Washington va mieux. Plus intenses en défense, les Wizards jouent enfin en équipe. Jeff Green et Trevor Ariza élèvent aussi leur niveau de jeu et ramènent leur équipe à -7 (54-47).

Mais le retour dans la partie des hommes de Scoot Brooks n’affole en rien Kemba Walker et sa bande. Le natif du Bronx s’occupe de tout dans cette fin de première période. En 4 minutes, il inscrit 10 points dont un panier sensationnel avec la faute après un spin move volé à Tony Parker. À la pause, les Hornets mènent de 13 points (66-53).

Leçon de basket offerte par les Hornets

La mi-temps n’a rien changé à la physionomie de la rencontre. Kemba Walker continue de porter son équipe vers la victoire et Washington n’a pas les réponses défensives face aux options adverses. C’est dommage car Beal et Green donnent tout ce qu’ils ont mais Bismack Biyombo à l’intérieur et Kemba Walker encore et encore maintiennent l’avance des Hornets (77-60).

Les hommes de James Borrego joue un basket d’école. Il y a toujours l’extra-passe nécessaire pour mettre dans les meilleures conditions son coéquipier. Comme lors de la première période, chaque rotation effectuée par le staff des Hornets apporte un plus. À l’image d’un Jeremy Lamb précieux par sa qualité de drive mais aussi par son apport au rebond défensif. Les joueurs de DC s’agacent et récoltent des fautes techniques. L’addition s’alourdit pour les coéquipiers de Beal qui ne peuvent rien faire, tout simplement. À la suite d’une nouvelle très belle action et d’une parfaite passe de TP, Bacon score au buzzer de ce 3e acte, Charlotte fonce vers la victoire (95-78).

TP prend le match en main

Ultra efficace, Tony Parker continue de briller. Ses deux « floater » puis son tir à 3-points font du bien à son équipe (104-88). Les Wizards n’ont plus rien à perdre et donnent tout ce qu’ils ont. Face à la défense de zone compacte adverse, qui empêche Walker de driver, Charlotte souffre. À l’inverse, Washington joue libéré avec Beal, qui n’est pas sorti de la seconde mi-temps, et Bryant laissent envisager un impensable comeback (107-97).

Charlotte commence un peu à douter, mais Nicolas Batum, replacé sur le poste 4 et trouvé par TP dans le corner, score à 3-points. Artisan principal de la résistance de son équipe dans cette fin de match, Lamb termine le match en « go-to-guy ». Son tir à 3-points puis son panier primé mettent un terme à tout suspense (113-101). Charlotte n’a pas très bien joué dans ce 4e quart-temps, mais Walker et ses partenaires sauvent l’essentiel avec ce succès important dans la course aux playoffs (116-110).

Wizards / 110 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
B. Portis 24 1/7 0/0 1/2 1 3 4 1 1 1 2 0 3 0
T. Ariza 31 3/10 2/8 2/3 0 8 8 5 3 3 4 2 10 16
J. Green 34 7/10 2/3 4/5 0 2 2 1 1 0 5 1 20 15
B. Beal 45 15/29 7/13 3/3 2 3 5 5 3 1 5 1 40 33
T. Satoransky 16 1/3 0/2 2/2 0 3 3 3 2 0 0 0 4 8
J. Parker 35 7/12 0/4 3/4 3 8 11 4 3 0 1 0 17 25
T. Brown Jr. 17 4/7 2/2 0/0 1 7 8 2 0 0 0 0 10 17
S. Dekker 10 0/0 0/0 0/0 0 0 0 2 0 0 0 0 0 2
T. Bryant 19 3/4 0/1 0/0 1 3 4 0 0 2 0 1 6 12
C. Randle 8 0/2 0/1 0/0 0 0 0 2 1 1 0 0 0 1
Total 41/84 13/34 15/19 8 37 45 25 14 8 17 5 110
Hornets / 116 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
M. Williams 30 1/9 0/3 0/0 4 2 6 1 2 2 1 1 2 3
N. Batum 32 6/10 4/5 0/0 3 2 5 6 2 1 3 1 16 22
M. Bridges 13 1/3 0/1 0/0 0 5 5 0 1 2 1 1 2 7
B. Biyombo 17 4/6 0/0 3/4 4 0 4 0 2 0 0 1 11 13
K. Walker 36 11/30 3/8 3/3 2 3 5 4 3 3 3 1 28 19
F. Kaminsky 23 3/8 1/3 1/1 1 5 6 1 1 0 1 0 8 9
M. Kidd-Gilchrist 16 1/2 0/0 0/0 0 2 2 1 1 0 0 1 2 5
T. Parker 15 7/12 2/3 0/0 0 2 2 3 0 1 2 0 16 15
J. Lamb 30 7/13 3/6 1/1 1 7 8 1 3 2 1 1 18 23
D. Bacon 29 5/8 1/2 2/3 0 3 3 1 2 0 0 0 13 13
Total 46/101 14/31 10/12 15 31 46 18 17 11 12 7 116
Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *