Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
CHA
BOS23:00
WAS
MIA0:00
ATL
PHI0:30
CHI
UTH1:00
MEM
MIN1:00
GSW
DAL1:30
POR
DET3:00
SAC
PHO3:00
News

Kyrie Irving reconnait qu’il y avait « du vrai » dans les critiques de Marcus Morris

Après les critiques de Marcus Morris, qui se plaignait du « manque de plaisir » ressenti par les Celtics cette saison, Kyrie Irving confirme que son coéquipier n’a pas tort.

Il y a une semaine, Marcus Morris critiquait sèchement « l’attitude » des Celtics et l’ambiance morose qui régnait dans le vestiaire et sur le terrain. Dans un effectif très dense, le vétéran estimait ainsi que Boston « ne prend plus de plaisir » depuis longtemps. Et même s’il a ensuite tempéré ses remarques, ces dernières ont forcément fait des vagues…

« Il y avait du vrai (dans les remarques de Marcus Morris) », a d’ailleurs répondu Kyrie Irving, au All-Star Week-end. « Nous savons évidemment que nous avons beaucoup de talent dans le vestiaire. Donc il y a beaucoup de choses à gérer. Nous avons pas mal de succès, mais pas autant que nous l’aimerions. »

Finalistes de conférence la saison dernière, les Celtics pensaient en effet dominer la conférence Est après le départ de LeBron James aux Lakers, surtout avec les retours de blessure de Kyrie Irving et Gordon Hayward.

Sauf qu’aux deux tiers de la saison, ils ne sont que quatrièmes (37 victoires – 21 défaites) de leur conférence, à égalité avec les Sixers, cinquièmes. Et dans l’équipe, la densité de l’effectif pose clairement problème, avec des jeunes joueurs qui ont clairement du mal à trouver leur place et leur rendement de la saison dernière, lorsqu’ils avaient plus de responsabilités.

De son côté, Kyrie Irving assure que le fait que ça grince peut finalement être positif.

« C’est tout simplement l’attitude qu’il faut avoir pour gagner dans cette ligue. On veut être la meilleure équipe de l’Est. On veut être l’une des meilleures équipes de toute la ligue, être en playoffs. Il faut profiter de la saison régulière, s’amuser. Au bout du compte, j’ai aussi joué dans… quand j’étais à Cleveland mes premières années, ce n’était pas amusant tous les jours. Des choses se passent dans les vestiaires, il faut passer à autre chose et la maturité des jeunes joueurs, qui doivent comprendre cela, ça fait partie du business. »

D’autant que la NBA n’est pas là un univers tendre.

« Ce n’est plus l’université, personne ne te protège. Vous, les journalistes, vous n’allez pas nous materner, retenir vos paroles ou vos mots. Il n’y a pas de mal à faire des erreurs. Les jugements extérieurs ne doivent pas avoir d’importance sur ce que tu ressens à propos de toi-même. »

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *