Matchs
hier
Matchs
hier
ORL93
TOR98
IND96
BOS104
OKC120
POR108
Magazine News

La course au MVP : l’année des anciens Most Improved Player ?

Giannis Antetokounmpo pourrait être le premier vainqueur du trophée de la meilleure progression à inscrire son nom au palmarès de MVP. Mais un autre ancien vainqueur pourrait lui voler la vedette : Paul George.

Eh oui, cela fait déjà neuf ans que tous les mardis, on publie notre « Course au MVP », et le principe reste le même : chaque semaine, on propose notre Top 5 des meilleurs joueurs NBA, en tenant compte des performances individuelles et collectives.

Un trophée maudit ?

Cette semaine, gros plan sur un trophée qui a souvent porté malchance à ses vainqueurs : Most Improved Player. Gilbert Arenas, Bobby Simmons, Don McLean ou encore Danny Granger et Ryan Anderson, voire même Boris Diaw. Voici quelques lauréats dont la carrière n’a pas explosé après avoir remporté ce trophée de « la meilleure progression ». D’autres ont en revanche confirmé par la suite, et on pense à Tracy McGrady, Goran Dragic et C.J. McCollum, ou encore Jimmy Butler.

Parmi eux, aucun MVP, comme s’il était compliqué de franchir la plus haute marche pour devenir le meilleur joueur de la NBA. Most Improved Player en 2001, Tracy McGrady est devenu ensuite l’un des meilleurs joueurs de la NBA, mais il n’a atteint au mieux que la 4e place du classement, par deux fois. Il n’est d’ailleurs pas le mieux placé des anciens MIP, et c’est une vraie colle pour trouver la réponse. Il s’agit en fait de… Jermaine O’Neal, 3e du scrutin du MVP en 2004 !

En février, Paul George tourne à 39.7 points de moyenne

Est-ce que 2019 sera l’occasion de voir pour la première fois un ancien Most Improved Player sur la plus haute marche ? Peut-être puisque deux d’entre eux font partie des favoris.

Il s’agit de Giannis Antetokounmpo, meilleure progression en 2017, et Paul George, Most Improved Player en 2013. Deux ailiers polyvalents et complets dont la régularité des performances et les résultats de leur équipe en font de très sérieux candidats. Le premier est sans doute le meilleur joueur NBA depuis le début de saison, et il a mené Milwaukee jusqu’à la première marche de la conférence Est, et même de la NBA.

Le second est monté en puissance au fil des semaines pour jouer, aujourd’hui, le meilleur basket de sa carrière. En février, il tourne à 39.7 points de moyenne ! En novembre, il était à 22.5 points par match.

Faire oublier Kevin Durant à OKC n’était pas un mince exploit et il est en passe d’y parvenir. Devenir le meilleur joueur du Thunder et transformer Russell Westbrook en « Lieutenant » est tout aussi remarquable. À ses côtés, le MVP 2017 réalise peut-être sa saison la plus convaincante par son souci de faire jouer les autres avant de scorer, et cette confiance en son coéquipier est la preuve que l’ancien ailier des Pacers a franchi un cap, tout en influençant son meneur de jeu.

1 – Giannis Antetokounmpo
Bilan : Bucks – 42v-14d – 1er à l’Est
Stats : 33 min, 27.1 pts, 12.6 rbds, 5.9 pds, 1.4 int, 1.4 ct, 3.9 bps, 58% tirs, 23% 3-pts, 71% LF

2 – James Harden
Bilan : Rockets – 33v-23d – 5e à l’Ouest
Stats : 37 min, 36.5 pts, 6.7 rbds, 7.8 pds, 2.2 ints, 0.8 ct, 5.4 bps, 44% tirs, 37% 3-pts, 87% LF

3 – Paul George
Bilan : Thunder – 37v-19d – 3e à l’Ouest
Stats : 36 min, 28.7 pts, 8.0 rbds, 4.1 pds, 2.3 int, 0.5 ct, 2.6 bps, 45% tirs, 41% 3-pts, 84% LF

4 – Stephen Curry
Bilan : Warriors – 37v-15d – 1er à l’Ouest
Stats : 34 min, 28.6 pts, 5.3 pds, 5.1 rbds, 1.2 int, 0.4 ct, 2.8 bps, 49% tirs, 45% 3-pts, 92% LF

5 – Nikola Jokic
Bilan : Nuggets – 37v-16d – 2e à l’Ouest
Stats : 32 min, 20.4 pts, 10.5 rbds, 7.7 pds, 1.4 int, 0.7 ct, 3.2 bps, 51% tirs, 31% 3-pts, 85% LF

Mentions : Joel Embiid, Kawhi Leonard, Kevin Durant, Damian Lillard, Russell Westbrook…

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *