Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Avec sa victoire à San Antonio, Charlotte se donne le droit d’y croire encore

Repartir avec la victoire de l’AT&T Center, c’est le plus beau cadeau que pouvait se faire Tony Parker. Car s’il y a une chose qui caractérise la carrière de TP, c’est bien cette soif de victoires, saison après saison, au cours de ses 17 ans passés à San Antonio, et cette capacité à remplir des objectifs toujours plus hauts, comme l’a rappelé James Borrego avant le match.

La marche était bien haute et pourtant, les Hornets ont dicté leur loi sur le parquet des Spurs pour s’imposer par 15 points d’écart ! « Avant le match, tous les joueurs me disaient : « On va le faire pour toi, Tony ! Tu le mérites ! » Ils ont joué tellement dur que je leur ai demandé : « Pourquoi on ne joue pas comme ça à chaque match à l’extérieur ? Allez les gars, vous n’avez plus d’excuse ! »  Je vais être sur leur dos à présent », a confié le meneur français après la rencontre avec un grand sourire.

Retrouver de la défense d’ici le All-Star Game

Jusqu’à présent, le parcours de Charlotte est effectivement moyen et la blessure pour un mois de Cody Zeller combinée à un « road trip » périlleux de six matchs à l’Ouest semblait avoir raison des ambitions de la franchise de Michael Jordan.

Mais le succès à San Antonio permet aux Hornets de rester dans le Top 8 et de continuer à croire en leurs chances durant le mois qui arrive, jusqu’au All-Star Game qui se déroulera à domicile. Cette nuit, avec un Kemba Walker toujours aussi juste en attaque, le collectif de Buzz City a su élever son niveau de jeu défensif pour l’emporter.

Actuellement, Charlotte possède la 21e meilleure défense du pays (108.3 points encaissés sur 100 possessions). Pour Tony Parker, c’est de ce côté du parquet que se jouera la présence des Hornets en postsaison.

« Notre énergie et notre défense ont fait la différence », a-t-il ajouté hier. « On sait qu’on va réussir à marquer des points. Il faut juste qu’on arrive à faire des stops. En défense, on n’est pas suffisamment ensemble. On doit jouer avec énergie, tous les cinq, en même temps. Tout le monde sur la même longueur d’ondes. C’est ce qui nous manque le plus. Si on peut le faire davantage sur 48 minutes, on aura de grandes chances d’être dans le coup à chaque match ».

Habituellement, c’est Cody Zeller qui donne le ton avec son engagement défensif. Le fait que les Hornets aient maintenu San Antonio sous les 100 points à l’AT&T Center sans lui est effectivement motif d’espoir. Le choix (contraint) de relancer Bismack Biyombo s’est également avéré positif. Reste à confirmer au cours des prochaines semaines qui pourraient bien être décisives. D’ici le All-Star Game, Charlotte va se déplacer à huit reprises pour six matchs à domicile.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Charlotte Hornets en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés