Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
CLE126
DET119
WAS95
UTH116
BOS105
DEN114
TOR128
NYK92
OKC104
MIA110
SAS100
GSW95
DAL79
NOR84
PHO4
CHI4
POR
IND3:30
Coaching News

[Coaching] La « boîte » des Nets pour ralentir le bouillant Kemba Walker

Même si les zones sont désormais autorisées en NBA, on en voit tout de même assez rarement, bien que l’arrivée d’entraîneurs ayant fait leurs gammes en Europe semble accroître leur utilisation. Il y a un mois, Nick Nurse n’avait ainsi pas hésité à sortir une bonne vieille zone 2-3 pour ralentir les Grizzlies.

La nuit dernière, Kenny Atkinson a carrément sorti une « boîte », face aux Hornets. Kemba Walker était ainsi bouillant, avec 12 points de suite, dont deux 3-points sur le pick-and-roll, en profitant de la couverture de Jared Dudley sur l’écran. Charlotte est passé à +8 (104-96) à 3 minutes 20 de la fin du match et le coach de Brooklyn change donc d’approche. Il demande ainsi à ses joueurs de mettre en place une « boîte », c’est-à-dire que quatre joueurs défendent en zone, tandis qu’un cinquième est chargé de ne pas lâcher Kemba Walker. Objectif : l’obliger à lâcher le cuir et le couper de ses camarades.

« Oui, c’était une boîte », confirme Jared Dudley. « Ça a coupé le rythme de Kemba, quand ils ont commencé à poser des écrans lorsque j’étais sur Malik Monk, donc Coach a décidé de passer en zone pour ne pas qu’ils puissent m’attaquer. Ils ont pu marquer mais il fallait que Kemba fasse une ou deux passes. En fait, on a enlevé le ballon des mains de Kemba et une fois qu’il l’avait lâché, c’était en gros une boîte. Il fallait le couper des autres et forcer quelqu’un d’autre à nous battre. »

La stratégie a bien marché, les autres Hornets ayant du mal à s’adapter, Malik Monk forçant d’ailleurs pour prendre le relais de son meneur, obligeant James Borrego à vite le sortir en le remplaçant par Tony Parker, afin de limiter les dégâts.

Kemba Walker n’en revenait d’ailleurs pas que les Nets aient choisi d’utiliser une technique aussi peu utilisée en NBA…

« C’était dingue, leur défense sur moi. Je ne connais personne dans la ligue qui a été défendu de cette façon. C’était vraiment comme une boîte. Je n’avais pas vu ça depuis la fac. C’était assez dingue mais j’imagine que c’est ce que les équipes vont faire, donc il faut que je continue de faire confiance à mes coéquipiers pour créer des choses. »

Car ça a fonctionné, illustrant la dépendance de Charlotte par rapport à son meneur de jeu. En prolongation, pour éviter que Kemba Walker ait le dernier tir, les Nets ont d’ailleurs été encore plus agressifs pour le priver du ballon.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *