News

Nicolas Batum revient avec les Bleus pour enfoncer le clou

De retour en équipe de France pour disputer la fin des rencontres qualificatives du premier tour pour la Coupe du Monde 2019, Nicolas Batum revient avec la ferme intention de ne pas s’incliner dans ce premier tour.

Pourtant, la pression est moindre car l’équipe de France est déjà qualifiée pour le second tour mais l’ailier des Hornets veut enfoncer le clou.

« Les matches qui arrivent sont très importants, parce que nous devons absolument gagner les deux prochains pour aborder le second tour en n’ayant que des victoires à notre bilan », annonce-t-il au site de la FIBA. « Avec le nouveau système de qualification, il est impératif de remporter autant de matches que possible au premier tour pour attaquer le second tour avec le meilleur classement possible. Au terme de la fenêtre de juin-juillet, l’objectif, c’est d’avoir six victoires (et aucune défaite) et on peut le faire. »

L’ailier des Bleus a « apprécié » ce qu’il a observé des premiers matches des Bleus et de l’expérience engrangée par des jeunes joueurs sur le plan international. Un acquis précieux alors que les hommes de Vincent Collet ne joueront aucun match devant leur public. Ils iront en Bosnie-Herégovine (Tuzla) le 29 juin puis en Russie (Krasnodar) le 2 juillet.

« On va devoir faire face à des salles et des fans qui vont encourager leur équipe, qui nous seront hostiles et qui vont pousser fort derrière leurs joueurs favoris. On connaît la passion des fans dans ces deux pays. Ils aiment le basket et on s’attend à avoir des salles entières contre nous. Mais c’est normal, ça fait partie du jeu, c’est une des beautés du jeu. C’est magnifique de jouer à domicile, devant ses fans, sa famille, ses amis. Mais jouer à l’extérieur est également une super expérience. On découvre et on vit une atmosphère différente. »

Enfin, Nicolas Batum est heureux de retrouver Boris Diaw, 36 ans toujours présent sous les couleurs nationales. Et toujours précieux, comme contre la Russie.

« Boris est un modèle pour nous tous, un exemple de ce qu’est un compétiteur. Il est toujours partant pour jouer en équipe nationale et son impact est décisif tant sur qu’en-dehors du terrain. On a toujours besoin d’un gars comme lui dans une équipe. Il est un leader, un élément essentiel. Boris a tellement d’expérience, on l’a vu au cours de cette campagne sur les matches à l’extérieur. Son influence en défense et en attaque est capitale. »

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *