Coaching News

[Coaching] Les 30 secondes qui illustrent le jeu des Cavs et des Celtics

Il y aurait énormément de choses à dire sur le Game 1 entre les Celtics et les Cavaliers. De la façon dont Boston est parvenu à limiter les « mismatchs » défavorables poste bas aux erreurs de rotation défensive de Cleveland, en passant par les mauvais replis de LeBron James, parfois beaucoup trop occupé à se plaindre auprès des arbitres…

Mais une séquence nous a marqués parce qu’elle illustre, en 30 secondes, la philosophie de jeu de ces deux équipes.

Remise en jeu pour Cleveland, avec encore 11 secondes au chronomètre. On ne joue que depuis une minute et le ballon revient à LeBron James, qui profite d’un écran de George Hill pour se retrouver face à Terry Rozier. Le King attaque donc son adversaire poste bas, jusqu’à provoquer l’aide (sans doute pas assez agressive) de Marcus Morris.

Le quadruple MVP peut donc transmettre le ballon à l’opposé, pour Kyle Korver, qui shoote immédiatement, alors que Jayson Tatum vient le gêner. Un tir plutôt ouvert, même si JR Smith était encore plus libre.

Sur l’attaque qui suit, les Celtics vont également utiliser le « switching » intensif pour provoquer un duel favorable. Un écran de Marcus Morris lui permet de se retrouver face à Kyle Korver et de l’attaquer poste bas. Mais le Celte n’est pas LeBron James et pour trouver le shooteur à l’opposé, Jayson Tatum coupe dans la raquette, attirant ainsi JR Smith, avant de ressortir le ballon vers Al Horford. Il faut encore faire transiter le ballon par Jaylen Brown pour finalement trouver Terry Rozier.

Ce dernier a marché sur la ligne, alors qu’il avait un tir ouvert de loin. Dans les deux cas, les Cavaliers et les Celtics n’ont pas marqué mais ces 30 secondes sont révélatrices. À Cleveland, on s’appuie quasi exclusivement sur la capacité de LeBron James à provoquer les prises à deux et à trouver ses coéquipiers pour des tirs dans la foulée. C’est simple mais ça fonctionne, à condition que les shooteurs ne soient pas dans un mauvais jour. Hier soir, Kyle Korver et compagnie ont raté des tirs ouverts (4/26 au total de loin pour l’équipe derrière la ligne à 3-points) alors que LeBron James n’a pas beaucoup attaqué le cercle, deux éléments qui risquent de ne pas se reproduire lors du Game 2.

En face, Boston joue de son côté sur son collectif, cherchant aussi à créer des duels favorables, mais étant obligé de davantage travailler pour trouver de bonnes positions. L’avantage, c’est tout de même que ces séquences sont en rythme et impliquent tout le monde. Sur cette action, les cinq joueurs de Brad Stevens ont ainsi touché le ballon.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *