Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
BOS
ATL1:00
CHA
NYK1:00
BRO
WAS1:30
CLE
MIL1:30
PHI
IND1:30
MEM
MIA2:00
DEN
OKC4:00
POR
TOR4:00
SAC
GSW4:00
News

Les Suns sortent aussi perdants de la mêlée générale avec le Jazz

Ces temps-ci, Ricky Rubio se fait bousculer. Quinze jours après s’être fait tamponné par Jeff Teague, l’Espagnol a cette nuit pris une double dose de contact de la part des Suns. C’était au milieu du troisième quart-temps d’un match déjà à sens unique en faveur du Jazz (69-50). La tentative de dunk de Marquese Chriss se termine… en airball, il termine par terre, et Jared Dudley n’en revient pas qu’aucune faute ne soit sifflée.

Voyant que le Jazz relance vite sur la remise en jeu, l’ailier vétéran commet une grosse faute pour couper le jeu et le meneur du Jazz. Ce dernier s’en va lui dire deux mots avant que Marquese Chriss ne le pousse à terre ! S’en suit une mêlée générale durant laquelle Joe Ingles et Donovan Mitchell se montrent particulièrement remontés. Les deux hommes écopent d’une faute technique tandis que les deux Suns sont renvoyés au vestiaire.

Qu’est passé par la tête de Jared Dudley ? Il s’en est expliqué sur Twitter après coup.

« Je pensais qu’il y avait faute sur Quese. L’arbitre leur a donné le ballon alors qu’il était par terre et mon autre coéquipier l’aidait à se relever. Je voulais stopper la contre-attaque (je fais toujours ça). J’ai poussé un peu trop mais il a floppé. Faute flagrante 1 ou 2 et tu passes à autre chose. »

On aurait pu en rester là oui, sauf que Marquese Chriss a également voulu se faire justice sur le même Ricky Rubio. Pour ce geste, son coach Jay Triano pense d’ailleurs que lui seul aurait dû être expulsé.

« Je pourrais comprendre pourquoi Marquese a été expulsé, mais c’est le seul. Si vous devez en sortir quelqu’un d’autre, Ingles a couru pour pousser autant que n’importe qui d’autre. Avec Mitchell, ils étaient là en train de faire escalader les choses. Je ne pense que la faute justifiait une flagrante 2. »

Côté Jazz, si Ricky Rubio n’a pas voulu revenir sur cet « accrochage », Quin Snyder, agacé qu’on s’en prenne à son meneur, souligne la « camaraderie » et le « sens de la fraternité » de ses troupes. « Dans cette équipe, on s’apprécie tous les uns les autres », poursuit en ce sens Donovan Mitchell. « Donc c’est plus facile de se défendre mutuellement. »

« Jae (Crowder) était quasiment le seul lorsque c’est arrivé contre Minnesota (face à Jeff Teague) donc je pense que c’est mieux que nous ayons tous défendu Rubio cette fois, quand c’est arrivé », juge le rookie.

Ce dernier préférait même en rire en chambrant son coéquipier Joe Ingles pour son intervention.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *