News

Calendrier, contrats, droit à l’image… Les détails de l’accord entre la NBA et le syndicat des joueurs

adam-silverC’est fait ! Après des mois de négociation pour sceller une nouvelle convention collective, et éviter un futur lock out, la NBA et le syndicat des joueurs ont réussi à trouver un terrain d’entente.

Pour l’heure, il ne s’agit que d’un accord de principe et le syndicat des joueurs doit encore le faire voter par l’ensemble des athlètes, ce qui ne se produira pas avant la semaine prochaine.

Comme l’ultimatum pour cet accord avait été défini au 15 décembre, les deux parties ont mutuellement décidé de le repousser au 13 janvier afin de laisser le temps suffisant au vote des joueurs et la révision des détails.

Les joueurs, grands gagnants de cette négociation ?

Quant au contenu de cette convention, il semble bien que ce soit les joueurs qui ressortent gagnants de ces discussions, les mêmes qui s’estimaient lésés sous le précédent CBA, bien que l’explosion du cap leur ait finalement bénéficié lors de ces deux dernières saisons.

Si le partage des revenus restera équivalent (entre 49 et 51%), le salaire moyen devrait s’établir autour des 8.5 millions de dollars sous cette nouvelle convention, contre 5 millions aujourd’hui, grâce à la revalorisation des contrats rookie, des exceptions et des différents minima salariaux (il y en a plusieurs en fonction de l’expérience).

D’après ESPN, elle prévoit l’instauration d’un contrat « Designated veteran player », sous la forme du « Designated Player » aujourd’hui (contrat maximum de 5 ans équivalent à 35% du salary cap proposé aux joueurs en sortie de contrat rookie). Ce nouveau contrat permettrait aux équipes de proposer une prolongation de contrat de 5 ans à une star expérimentée de leur équipe ayant encore un an de contrat. Aujourd’hui, les joueurs encore sous contrat pour une saison ne peuvent prolonger que pour 4 ans. Pour bénéficier de ces contrats, des clauses de performance sont inclues dans la convention : MVP, Défenseur de l’année ou All-NBA Team…

Les effectifs passeront de 15 joueurs maximum à 17, les deux places vacantes étant destinées à des contrats mixtes pour des joueurs amenés à faire des allers-retours en D-League. Ainsi, leur salaire variera selon la ligue où ils jouent et seront indexés sur le minimum salarial en NBA ou la base d’un salaire annuel de 75 000 dollars quand ils seront en D-League.

Le one-and-done toujours d’actualité, plus d’amnesty clause

Par ailleurs, la NBA ne met pas fin au one-and-done, cette règle informelle qui permet aux joueurs universitaires de s’inscrire à la draft après un an de cursus seulement. Cela a toujours été une volonté de la ligue de reculer l’âge d’entrée en NBA mais les joueurs s’y opposent toujours formellement.

Quant à l’amnesty clause, permettant à une équipe de se libérer d’un contrat d’un joueur sans qu’il ne compte dans le salary cap, elle n’existe plus.

Calendrier

Afin de réduire la charge sur le corps des joueurs, la NBA entérine bien un allongement de la saison afin de limiter les back-to-backs et les séries de quatre matchs en cinq jours. La saison débutera donc une semaine plus tôt, aux alentours du 17 octobre.

Droits à l’image plus intéressants ?

Aussi, le syndicat des joueurs a demandé un plus grand contrôle des droits à l’image des joueurs pour les produits sous licence NBA (jeux vidéo, merchandising, etc…). Ce sera donc le syndicat qui négociera avec les compagnies l’aspect financier pour les joueurs. Jusqu’ici, c’était la NBA qui gérait l’ensemble des droits avant de rétribuer le syndicat.

Une meilleure sécurité sociale

Afin de soutenir les joueurs retraités, la NBA et le syndicat se sont aussi mis d’accord pour offrir une assurance santé aux joueurs dès le 1er janvier prochain. Tous les joueurs ayant trois ans ou plus d’expérience pourront en bénéficier.

Si cet accord est voté par l’ensemble des parties, il portera jusqu’en 2024 avec la possibilité d’être cassé à partir de la saison 2022-23.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *