News

Harrison Barnes montre un nouveau visage à Dallas

trevor-e1477712514979Dallas a chuté deux fois en deux rencontres pour (mal) débuter sa saison, mais un rayon de soleil éclaire ses deux revers : Harrison Barnes.

Signé à prix d’or (94 millions de dollars) pour prendre une nouvelle dimension dans le Texas par rapport à sa place chez Golden State, l’ailier avait beaucoup gâché en présaison et donc quelque peu inquiété.

Le feu vert de son coach

Contre Indiana, il a néanmoins marqué le panier à 3-pts décisif pour accrocher la prolongation, puis face aux Rockets, il a réalisé son record en carrière avec 31 points à 13/23 au shoot. En clair, il a rassuré ou plutôt confirmé les promesses énoncées par son coach lors de sa signature.

« Je m’attendais à ce que Barnes joue bien », confirme Rick Carlisle à ESPN. « Il a une chance de pouvoir être un joueur unique. Je le pense depuis toujours. J’ai aimé son match, on attend cela de lui. »

Avec 18.5 shoots de moyenne avec les Mavs, pour 25 points à 56% de réussite et 50% à 3-pts (plus 7 rebonds), Harrison Barnes montre qu’il peut être bien plus qu’un simple joueur de catch-and-shoot bloqué dans le coin d’une attaque. Sous-utilisé par les Warriors, il a désormais plus de responsabilités. Cette nuit, il a joué ailier fort en l’absence de Dirk Nowitzki.

« Le coach me donne le feu vert pour attaquer et être agressif. J’apprends toujours l’équilibre entre jouer pour les autres, être agressif, aller chercher des lancers-francs. Je dois continuer d’apprendre sur le fait d’être un scoreur. Mais j’ai prévu d’être agressif chaque soir. »

Peut-il enchaîner ce type de performances ?

Le champion 2015 alterne les phases de shoots à 3-pts en catch-and-shoot et les pénétrations pour se rapprocher du cercle. Avec seulement trois lancers francs tentés, et réussis, en deux matches, il va devoir appuyer plus sur les défenses pour obtenir davantage de points faciles sur la ligne.

Totalement transparent lors des dernières Finals, Harrison Barnes peut-il vraiment demeurer ce top scoreur qui flirte avec les 30 points à chaque match et qui tourne à 25 unités de moyenne ? Il a des arguments mais, encore en phase d’apprentissage dans son nouveau rôle, il n’est pas certain qu’il ait encore la constance pour maintenir ce niveau.

« C’est le challenge que j’ai accepté en venant ici », tranche-t-il.

Enfin, seconde question : ses performances pourront-elles accoucher de victoires pour sa franchise ? C’est probablement l’essentiel.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *