Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
ORL
TOR1:00
WAS
LAC1:00
MIA
BRO1:30
NYK
POR1:30
News

Kevin Durant a toujours menti sur sa taille…

durant-garnett
Les joueurs NBA sont des athlètes de haut niveau. Chacune de leurs mensurations est connue, disséquée et analysée lors de leur arrivée en NBA, et notamment lors du Draft Combine qui est devenue une étape indispensable avant de sauter le pas dans le grand bain. 

Des joueurs qui veulent se faire plus petits ?

Sauf que la plupart arrive en NBA à 19 ou 20 ans, et que certains n’ont pas terminé leur croissance. Comme Giannis Antetokounmpo qui n’en finit plus de prendre des centimètres. Mais il y a aussi ceux qui mentent sur leur taille, et même certains qui changent de taille selon leur auditoire !

« Quand je parle à des femmes, je dis que je mesure 2m13. Quand je suis avec des gars qui sont dans le basket, je mesure 2m06, » confesse Kevin Durant dans le Wall Street Journal. « En fait, j’ai toujours trouvé cool de dire que j’étais un ailier de 2m06. Parce que pour moi, c’est la taille parfaite pour un ailier shooteur. Si tu dépasses les 2m06, les gens commencent à dire que tu es ailier fort. »

À l’inverse de nombreux joueurs qui se font grandir, Kevin Durant a ainsi demandé à un membre du staff des Sonics (à l’époque) de diminuer sa taille sur les programmes et documents officiels de la franchise, lors de son année rookie, afin justement de ne pas être répertorié comme un ailier fort… Ce qui était plus logique vu son physique filiforme !

De la même manière, et parmi les « historiques », Bill Walton ou Kevin Garnett ont eux aussi menti sur leur taille tout au long de leur carrière, les deux s’évertuant à expliquer qu’ils n’ont jamais dépassé la barre fatidique des « sept pieds » (2m13). Le regretté Flip Saunders s’amusait ainsi à décrire Kevin Garnett comme étant « six pieds et treize pouces », une mesure évidemment impossible (les pouces s’arrêtant à 11 au maximum).

Un flou artistique poussé par la NBA

Le problème vient du fait que la NBA est toujours restée floue sur les mesures officielles de ses athlètes, soit sans chaussures, soit avec. Cela a suffi à créer une brèche dans laquelle certains se sont engouffrés avec plaisir (n’est-ce pas Allen Iverson…). Et ça marche dans les deux sens.

« Je me souviens de m’être bien marré quand ils m’ont présenté avant un match comme mesurant 1m83. Parce que je savais, et 20 000 personnes avec moi dans la salle, que c’était un mensonge, » rigole JJ Barea. « Je mesure 1m78 dans un bon jour. »

L’actuel coach de l’année des Warriors, Steve Kerr, a ainsi connu plusieurs poussées de croissance, alors que le joueur était déjà bien avancé dans la trentaine.

« Il faut croire que ça faisait mieux sur le programme officiel, » conclut-il.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *