Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
CHA
IND1:00
PHI
NOR1:00
ATL
TOR1:30
BOS
NYK1:30
CLE
LAL2:00
CHI
PHO2:00
HOU
DET2:00
MIL
POR2:00
MIN
DEN2:00
DAL
BRO2:30
SAS
MEM2:30
UTH
SAC3:00
GSW
OKC4:30
News

Le MVP de la nuit : Damian Lillard (51 points, 9/12 de loin) éclipse Stephen Curry

damian-lillardEn une seule soirée, Damian Lillard est entré dans l’histoire de la NBA. La ligue aime les stats et remplir son livre d’or, mais la performance du meneur des Blazers aura marqué plus que les esprits, vendredi au Moda Center.

En plus de ses 51 pts – « un total que je n’avais pas atteint depuis le lycée », s’amuse l’intéressé – « Dame » a terminé avec 7 passes et 6 interceptions, devenant le premier joueur à le faire depuis la saison 1973-1974. Il est également le premier depuis Reggie Miller, en 1992, à réaliser de telles perfs au scoring et à la passe sans perdre la moindre balle. En plus d’égaler le record de franchise de Nicolas Batum avec ses 9 tirs primés réussis, le natif d’Oakland a fait aussi bien à l’adresse (64%) que Michael Jordan en 1996 dans une soirée à plus de 50 pts.

« Il a été phénoménal, on aurait dit Stephen Curry »

Bref, l’ancien ROY a éclipsé le MVP Stephen Curry pour porter Portland à son quatrième succès de rang. « Il a été phénoménal, on aurait dit Stephen Curry », s’incline avec humour Steve Kerr. 

« Sur la fin c »était juste ridicule », reconnait Terry Stotts, épaté. « Avec des joueurs comme Damian, quand ils sont dans la zone, il faut leur laisser de la latitude dans leur sélection des shoots. Surtout que ce soir il n’a rien forcé et a su réaliser des séries qui ont porté toute l’équipe », poursuit le coach francophone de Rip City.

Même admiration du côté de Stephen Curry.

« C’était son soir. En fin de premier quart-temps il a su soulever la salle pour leur donner le momentum. Quand un joueur de sa classe joue aussi bien, il faut l’accepter et penser déjà au prochain match », reconnait le MVP, qui n’avait pas oublié les 40 pts de Lillard, le 8 janvier dernier, lors de leur premier duel.

Est-ce que le grand oublié du All-Star Game avait pu anticipé cette main chaude insolente ?

« Franchement un peu car depuis avant-hier, aux entraînements, je ne shootais pas bien, je perdais beaucoup de ballons. Je ne me sentais pas bien, mais à chaque fois que ça m’arrive à ce point avant un match, je joue super bien dans la foulée », reconnait le franchise player de Rip City.

Plus encore que la performance individuelle du meneur, c’est la forme de Portland qui impressionne. Avec ce succès, les Blazers enregistrent ainsi un 9e succès en 10 matchs et sont plus que jamais en course pour valider une place en playoffs. Ce que personne n’aurait imaginé après le remaniement de l’équipe, l’été dernier.

« Cette victoire nous conforte sur ce que nous faisons depuis trois semaines. Nous tirons beaucoup de fierté de notre défense, nous sommes très physiques, on sait mettre les mains quand il faut, où il le faut. Nous l’avions prouvé devant des équipes moins fortes, en être capable devant les Warriors est une très grande réjouissance. »

Terry Stotts aura d’ailleurs une belle formule pour résume la soirée parfaite de ses Blazers.

« Nous n’avons rien fait de différent, nous l’avons juste mieux fait. »

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *