NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Le Jazz face à des décisions importantes cet été

jazz

Quand les meilleures cylindrées bataillent lors des playoffs, les autres se posent des questions beaucoup plus pragmatiques. En l’occurrence, que faire des joueurs dont le contrat s’est terminé avec la fin de saison prématurée ?

Dans l’Utah, plusieurs joueurs sont dans cette situation, dont Trevor Booker, Joe Ingles, Jeremy Evans, Elijah Millsap, Bryce Cotton, Jack Cooley ou encore Chris Johnson. Tous ne constituent pas des priorités pour le club. Pour les deux premiers, un retour est envisageable.

« Bien sûr que je veux revenir. » affirme ainsi Booker, auteur de 7,2 points et 5 rebonds de moyenne cette saison. « J’ai le sentiment qu’ils veulent me garder aussi mais bon, on sait tous que ça reste un business, donc on verra. J’ai beaucoup apprécié la cohésion du groupe et la franchise du Jazz est très familiale. On fait beaucoup d’événements qui impliquent les fans et si j’avais aimé mon expérience à Washington, j’ai encore préféré cette saison à Utah. »

Trevor Booker et Joe Ingles de retour, Jeremy Evans sacrifié ?

De la même manière, le rookie australien de 27 ans, Joe Ingles (5 points, 2 rebonds, 2 passes) serait favorable à une prolongation, bien qu’il reste lucide sur la dure réalité économique de la NBA.

« Il y a un intérêt mutuel des deux parties pour revenir ensemble. » explique Ingles dans le Deseret News. « J’ai eu une bonne discussion avec Quin (ndlr : Snyder, le coach) et le staff mais on verra ce qui va se passer. Je suis libre de signer où je le souhaite mais il y a de toute évidence un intérêt mutuel. »

Dans le cas de Jeremy Evans (2 points, 2 rebonds de moyenne), qui a peu à peu disparu de la rotation, l’affaire semble un peu plus compliquée. A l’inverse, après avoir débuté cette saison en D-League, Elijah Millsap (5 points, 3 rebonds) pourrait encore jouer dans l’Utah l’année prochaine.

Près de 20 millions de dollars à dépenser cet été

Fort d’une fin de saison tambour battant, avec notre Rudy Gobert national au centre de ce regain, le Jazz devrait en grande partie renouveler sa confiance à ce jeune groupe en progression, autour du noyau constitué par Gordon Hayward, Derrick Favors, Trey Burke, le pivot français, Rodney Hood ou encore Dante Exum.

Cependant, avec près de 20 millions de dollars à dépenser cet été et un choix de draft aux alentours de la 12e position (le Jazz a perdu le tiebreaker face à Indiana), Utah dispose d’une grosse marge pour procéder à quelques ajustements ambitieux.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires