News

Draft 1984 : entre joueurs de légende et petites anecdotes

Draft 1984Interrogé par le site officiel des Minnesota Timberwolves, Jim Petersen revient sur la draft 1984. Le consultant TV de l’équipe et ex-assistant coach des Minnesota Lynx en WNBA fait en effet partie de cette glorieuse promotion, drafté à la 51e position. 

Sam Bowie était attendu très haut

Pour le 30e anniversaire de cette draft mythique, il a donné quelques détails sur la plus importante décision de l’histoire de cette discipline: la sélection de Sam Bowie en lieu et place de Michael Jordan.

« Il s’agissait d’avoir un big man à intégrer dans une équipe déjà talentueuse, ils ont d’ailleurs eu Terry Porter l’année suivante donc ce n’était pas une décision hasardeuse. » explique t-il. « Bien sûr, maintenant, ça l’est avec du recul mais à l’époque, pas vraiment. Portland a toujours été maudite avec ses choix de draft. Quand ce n’est pas Mychal Thompson qui se casse une jambe pour sa première année, c’est Sam Bowie à qui il arrive ce que l’on sait. Puis, évidemment, il y a eu Brandon Roy avec ses problèmes, puis Greg Oden. Donc oui, ils ne sont pas vernis quand on regarde leur historique à la draft, mais à l’époque, Sam Bowie n’était pas un problème. »

« J’avais aucune idée de qui était John Stockton ! »

Jim Petersen narre aussi sa première rencontre avec John Stockton. Issu de Gonzaga, le meneur est relativement anonyme, d’autant que la télévision retransmet beaucoup moins d’actualités sur le basket et qu’Internet est encore au stade de projet. Tous deux invités à un camp dans le Montana, les deux joueurs se retrouvent pour un-contre-un et Stockton ne cesse d’intercepter la balle dans les mains de Petersen. Quelques jours plus tard, le natif de Spokane est informé qu’il est invité dans l’équipe olympique par Bobby Knight.

« Je n’en croyais pas mes yeux, je me demandais qui était ce mec ! » confie l’expert. « Je n’avais aucune idée de qui il s’agissait, mais bien sûr, je l’ai découvert après ça. »

Quelques semaines plus tard, Stockton est drafté en 16e position par le Utah Jazz, il y effectuera toute sa carrière, certes achevée sans titre, mais il est aujourd’hui le meilleur passeur et intercepteur de l’histoire !

« On a toujours eu un lien très solide par la suite grâce à cette expérience vécue dans le Montana, avant la draft. »

Une promotion pleine d’histoires

Si la draft 1984 est aussi incroyable, ce n’est pas seulement pour ses Hall of Famers ((Hakeem Olajuwon, Michael Jordan, John Stockton, Charles Barkley…) et ses « role players » de légende  (Sam Perkins, Alvin Robertson, Otis Thorpe, Kevin Willis ou encore Jerome Kersey) mais aussi par la multitude d’anecdotes liées à cette promotion.

On y retrouve plusieurs joueurs passés par la France: Terence Stansbury (6 ans à Levallois, un an au Mans), l’inénarrable Ron Anderson, encore en activité jusqu’à 52  ans et retraité en 2010 avec La Séguinière, Jay Murphy, et bien sûr, Michael Young, coéquipier de Olajuwon et Drexler à Houston en NCAA puis champion d’Europe 93 avec le Limoges CSP.

L’idole de Kobe Bryant et meilleur scoreur de l’histoire de la FIBA (49 703 pts), Oscar Schmidt fut lui aussi drafté au 6e tour en 131e position ! Outre Jim Petersen, d’autres se sont illustrés ailleurs que sur les parquets. C’est le cas de Rick Carlisle (70e) dont le postérieur est bien connu sur les bancs de la ligue mais aussi de…Carl Lewis, drafté à la 208e position par les Bulls sans jamais avoir joué au basket en NCAA.

La meilleure draft ?

Alors, évidemment quand on demande à Petersen quelle est la meilleure draft entre celle-ci et celle de 96 et de 2003, sa réponse en dit long, bien qu’elle brille par son humilité.

« Beaucoup de grand joueurs, beaucoup de grandes histoires, je suis juste fier d’en faire partie. »

Clairement, ce sera dur pour la promotion 2014 de faire aussi bien.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *