Histoire News

Les pionniers du basket américain : les Original Celtics (1918-1931)

originaLe basket est aujourd’hui l’un des sports les plus populaires du monde et la NBA s’exporte sur tous les continents. Mais ce sport n’a pas toujours tenu le haut del’affiche et a eu besoin de beaucoup de temps et de sueur avant de monter sur son piédestal. Fondé en 1891 par James Naismith, le basket a existé pendant plus de cinquante ans avant la création de la NBA et une multitude d’équipes de haut niveau ont contribué à sa popularité et son expansion dans les gymnases américains. L’une d’entre-elles, les Harlem Globetrotters, existe encore de nos jours, mais les autres grandes équipes d’avant-guerre ont disparu des parquets… mais pas des mémoires.

ORIGINAL CELTICS

Dans le petit monde du basket, lorsque l’on mentionne les Celtics, on pense inévitablement à la mythique franchise de Boston, dix-sept fois championne NBA et qui a vu passer en son sein quelques uns des plus grands joueurs de tous les temps, de Bob Cousy à Bill Russell en passant par Larry Bird et John Havlicek. Mais, bien avant la création de cette franchise, d’autres Celtics ont fait trembler les filets des paniers de basket à travers tous les Etats-Unis.

Fondés en 1918 par James Furey, les « Original Celtics » ne venaient pas du Massachusetts mais de la ville de New York. Ils ont laissé une empreinte indéniable sur le sport, en devenant la première équipe à faire signer des contrats professionnels à ses joueurs. C’est aussi cette équipe qui fut la première à mettre en place les systèmes de jeu offensifs et défensifs. Bien que basés à Brooklyn, les Celtics étaient avant tout une équipe de tournée comme le seront aussi plus tard les Harlem Globetrotters, ou encore les New York Rens, l’équipe qui deviendra leur grand rival.

Ils refusent d’abord de jouer en ABL car cette ligue interdit les joueurs de couleur

Sur les routes la journée, dans les gymnases en soirée, l’équipe pouvait parcourir plus de 200 000 kilomètres en une année avec environ deux cents matchs au programme. Mais les Original Celtics ont également participé à plusieurs championnats, qu’ils ont inlassablement dominé. Le premier d’entre eux a été celui de l’Eastern Basketball League, remporté en 1922 lors de leur seule et unique saison au sein de la ligue. Ils rejoignent ensuite la Metropolitan League l’année suivante mais quittent le championnat à la mi-saison après avoir remporté avec une facilité déconcertante leurs douze premiers matchs.

A la recherche d’un vrai challenge, les Celtics sont alors approchés par George Preston Marshall, le président de l’American Basketball League, la ligue la plus importante des années 1920. Mais alors qu’ils auraient enfin pu rejoindre un championnat digne de ce nom, Furey a décliné l’invitation sans ménagement car cette ligue interdisait la présence de joueurs de couleur. Bien que l’effectif des Celtics n’étaient composé que de joueurs blancs, leur grand rival, les New York Rens, étaient quant à eux une équipe afro-américaine et il était inconcevable pour Furey de continuer à faire partie de cette ligue.

« Il est impensable pour nous jouer dans une ligue qui refuse la participation d’une équipe comme les New York Renaissance. Nous préférons garder notre indépendance et pouvoir affronter n’importe quel adversaire, sans discrimination autre que celle de leur niveau sportif » déclare alors Furey.

Trop forts, ils sont bannis du championnat !

Les Celtics et Rens s’affrontaient une dizaine de fois par an et leurs duels attiraient une foule toujours plus nombreuse au Madison Square Garden. Finalement, les Celtics rejoignent l’ABL à l’automne 1926 sous le nom de Brooklyn Celtics puis de New York Celtics. Ils remportent aisément le titre de champion en 1927 et le conservent tout aussi facilement en l’année suivante. Très en avance sur leur temps, les Celtics étaient injouables pour des équipes bien moins rodés. Suite à la pression des dirigeants des autres équipes membres de la ligue, les Celtics sont simplement bannis peu après le début de la saison 1928-1929. Redevenus indépendante, l’équipe subit de plein fouet la Grande Dépression et disparaît en 1931.

Malgré une tentative pour faire revivre les Celtics dans les années 1930, jamais l’équipe ne retrouve le lustre d’antan. Les Celtics resteront à jamais comme l’une des plus grandes équipes de l’histoire, mais aussi comme le symbole d’une Amérique blanche tolérante et respectueuse des noirs, un fait rare à une époque où la ségrégation était quotidienne.

L’équipe a largement contribué à la médiatisation du basket à travers tous les Etats-Unis. Avec des joueurs tels que le passeur Nat Holman, le scoreur John Beckman, et le pivot Joe Lapchick (tous élus au Hall of Fame), les Celtics ont révolutionné un jeu alors très statique en devenant les premiers à instaurer le jeu au poste, la défense de zone ou en homme à homme et un rythme de jeu bien plus soutenu qu’à l’accoutumé à une époque où il n’y avait pas encore l’horloge des 24 secondes.

Les Original Celtics ont intégré le Hall of Fame dès son inauguration en 1959.

PALMARÈS

1922 – Eastern Basketball League
1927 – American Basketball League
1928 – American Basketball League
1959 – Intronisation au Hall of Fame

DES IMAGES DES ORIGINAL CELTICS

Vidéo en cours de chargement...



A LIRE

Les New York Rens

Buffaloes Germans

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *