Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
CHA
BOS1:00
DET
CLE1:00
IND
UTH1:00
PHI
PHO1:00
ATL
LAC1:30
MEM
DAL2:00
MIL
DEN2:00
NOR
SAS2:00
SAC
OKC4:00
NCAA News

[March Madness – 2e tour] South Region : UCLA en force, Kansas dehors

sfo

UCLA (4) – Stephen F Austin (12) : 77-60

UCLA s’est offert un rendez-vous avec la meilleure équipe du pays, Florida, après avoir largement battu Stephen F. Austin au deuxième tour de la March Madness. Les Bruins se sont imposés par 77 à 60.

Après un round d’observation de cinq minutes, les Bruins ont fourni leur effort et pris les commandes du match. Bien plus physique que celle de Stephen F. Austin, l’équipe d’UCLA a pu compter sur son backcourt composé de Jordan Adams et Kyle Anderson pour faire le trou. A la pause, le score était de 41 à 32 pour les Bruins, qui ont joué sans forcer. Avec une marge très large sur leur adversaire du jour, les hommes de Steve Alford ont tranquillement géré la deuxième mi-temps, brisant dans l’œuf les timides tentatives de comeback du champion de la Southland. L’écart a fini par stagner entre quinze et vingt points et UCLA a pu faire tourner son effectif dans les dernières minutes du match.

Jordan Adams a compilé 19 points, 6 rebonds et 5 rebonds, Norman Powell a ajouté 16 points et Kyle Anderson a terminé avec 16 points et 8 rebonds pour UCLA. Du côté de Stephen F. Austin, Thomas Walkup a signé un double-double avec 22 points et 11 rebonds, et Desmond Haymon a inscrit 17 points. Après 28 victoires consécutives, les Lumberjacks se sont finalement inclinés face à plus fort qu’eux.

Les Bruins auront un beau coup à jouer face à Florida et viseront une place en Elite 8 pour la première fois depuis 2008.

Bracket : 57,1% des participants ont pronostiqué une victoire d’UCLA.

Stanford (10) – Kansas (2) : 60-57

Après Jabari Parker et Tyler Ennis, un autre freshman vedette se retrouve mis à la porte de la March Madness : Andrew Wiggins (deux, si l’on compte Joel Embiid, blessé). L’équipe de Kansas a en effet été battue par Stanford dès le deuxième tour de la March Madness au terme d’une performance indigente des Jayhawks, qui se sont inclinés sur le score de 60 à 57. Pour son dernier match en NCAA, Wiggins est passé complètement au travers avec 4 points, 4 rebonds, 4 balles perdues, et un jeu absolument fantomatique…

La rencontre a été serrée de bout en bout et l’écart n’a jamais dépassé la barre des sept points. Le début de match a vu les deux équipes enchaîner les erreurs et il y a eu beaucoup de déchets de part et d’autre. Cependant, Chasson Randle et Stanford ont pris les commandes au tableau d’affichage de la 5e minute à deux secondes de la mi-temps. En effet, le sniper des Jayhawks Conner Frankamp a donné l’avantage à son équipe à la sirène et le score était de 24 à 22 à la pause. Agressifs au retour des vestiaires, les hommes de Bill Self ont rapidement pris cinq points d’avance (28-23, 22e) mais Stanford a répondu avec un 17-5 assassin qui leur a redonné le contrôle du match. Kansas n’a alors plus que couru après le score, sans jamais parvenir à revenir. Tarik Black a limité les dégâts dans la raquette mais Wiggins a manqué trop de choses et Selden a fait encore pire (2 points au final).

Alors que l’on pensait le sort du match était scellé, Conner Frankamp a inscrit deux paniers à 3-points dans les trente dernières secondes du match pour permettre aux Jayhawks de recoller à trois longueurs et de s’offrir une balle d’égalisation mais sa tentative a échoué au buzzer. La victoire revient donc à Stanford, qui s’est imposé au métier avec une défense de zone qui a complètement dérouté l’équipe de Kansas. Le Cardinal mérite amplement sa qualification et a clairement dominé son adversaire du jour au niveau du jeu. Kansas n’a jamais réussi à imposer son style tandis que Stanford a pu s’appuyer sur des contre-attaques lasers et sur sa défense de fer.

Le duo de choc de Stanford a parfaitement tenu son rang. Chasson Randle, excellent lors du tour précédent face à New Mexico a terminé avec 13 points et 6 interceptions et l’intérieur Dwight Powell s’est racheté de son match médiocre face aux Lobos en compilant 15 points et 7 rebonds. Du côté de Kansas, Tarik Black a été le meilleur joueur de l’équipe avec 18 points et 6 rebonds et a une nouvelle fois parfaitement rempli son rôle de remplaçant d’Embiid dans la peinture. Malheureusement, il a écopé de sa cinquième faute dès l’entame du « money time » et n’a donc pas pu aider ses coéquipiers dans les moments clés de la partie. Conner Frankamp a ajouté 14 points, dont 9 dans les dernières secondes des deux mi-temps. Quant à Wiggins, il quitte la NCAA par la (toute) petite porte…

Stanford aura un bon coup à jouer au Sweet face à l’équipe surprise de ce début de March Madness, les Dayton Flyers qui ont déjà battu Ohio State et Syracuse lors du premier weekend du tournoi. Il y aura donc quoi qu’il arrive un Seed à deux chiffres en Elite 8.

Bracket : 4,1% des participants ont pronostiqué une victoire de Stanford.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *