News Résumé

Portland – Orlando : encore un triple double pour Nicolas Batum

Ça n’a pas été facile pour Portland, mais après quatre revers sur les six derniers matchs, les Blazers ont retrouvé le goût de la victoire. Avec un Nicolas Batum qui réalise un nouveau triple double (14 points, 14 passes, 10 rebonds) avec un record de passes à la clé, les Blazers ont réussi à venir à bout du Magic grâce à un dernier quart à sens unique (39-19). Au final, Portland s’impose assez largement (110-94) avec 36 points et 9 rebonds de LaMarcus Aldridge.

LaMarcus Aldridge tout puissant

Pourtant, le Magic a vendu chèrement sa peau en Oregon ! LaMarcus Aldridge avait beau se démultiplier en premier quart (14 points), que ce soit au dunk sur une passe de Batum ou dans son jeu au poste bas, le Magic tenait tête à ses Blazers. Arron Afflalo prenait même feu en deuxième quart avec 14 points au compteur sur la période et Orlando menait au score (51-45). Entré en jeu pour la première fois, le rookie CJ McCollum inscrivait son premier panier en carrière.

La première mi-temps est très disputée avec deux équipes qui font des séries. Le Magic inflige ainsi un 16-2 auquel les Blazers répondent par un 11-3 tout aussi cinglant. Pas forcément en réussite, les lignes arrières de Portland, Matthews et Lillard (10/29 en cumulé), ne trouvaient pas encore la mire. Question de timing, car LaMarcus Aldridge s’occupe alors de tout : panier plus la faute de Davis qui ne peut rien face au All Star.

Batman sort de sa tanière

Privé de Nikola Vucevic, Orlando jouait avec Big Baby Davis au poste de pivot. Pas une véritable menace aux contres. Alors du coup, c’était Victor Oladipo qui s’occupait de la dissuasion au niveau du cercle. Sa victime ? Damian Lillard qui croyait partir au dunk ! Mais l’image est trompeuse car si le Magic avait le beau rôle, son équipe partait à vaut l’eau. Encore en tête à l’issue du troisième quart avec un bon travail de Jameer Nelson à la barre (17 points, 10 passes), Orlando coulait à pic en dernier quart.

Avec une adresse en chute libre et une défense aux abois, les hommes de Jacque Vaughn ont pris un blitz (39-19). Dans ce jeu de massacre, Nicolas Batum s’est régalé à la distribution, réalisant 7 de ses 14 passes décisives (record en carrière) lors du dernier quart. Batman réussit là son deuxième triple double de la saison, et son 4e en carrière, celui là étant particulièrement convaincant : 14 points, 14 passes, 10 rebonds. Avec une belle entrée de Mo Williams (12 points), Portland s’imposait logiquement pour retrouver le goût de la victoire (110-94).

Vidéo en cours de chargement...



[box boxscore_080114_por-orl]

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *