News

Double double : quels sont les meilleurs joueurs de l’histoire ?

Kareem vs WiltAvec 12 double double (points/passes) de suite pour débuter la saison, Chris Paul vient certes d’effacer des tablettes Magic Johnson, mais le meneur des Clippers reste loin des spécialistes du genre avec moins de 275 « double double » en carrière.

Voici le Top 15 dans ce secteur pour la saison régulière avec un point commun pour 14 d’entre eux : ce sont tous des intérieurs ! Seul un meneur de jeu parvient à se glisser dans la liste…

Sachez aussi que parmi les joueurs en activité, le plus impressionnant est Kevin Love avec 203 double double en 300 matches, soit un pourcentage proche des 68%.

1. Wilt Chamberlain – 968

968 double double sur 1045 matches ! Ce qui donne le pourcentage ahurissant de 93% de matches terminés avec un double double. En carrière, l’homme aux 100 points aura ainsi tourné à 30 pts et 23 rbds de moyenne avec une série de 227 double double de suite ! Si les contres avait été comptabilisés à son époque, sans doute qu’il aurait aussi dominé dans le secteur des triple double.

2. Moses Malone – 894

« Petit » pivot, le sous-estimé, voir mal-aimé, Moses Malone fut tout de même trois fois MVP, et ses moyennes en carrière impressionnent : 20.6 pts et 12.2 rbds par match. On le soupçonnait de manquer exprès ses tirs pour augmenter son nombre de rebonds…

3. Elvin Hayes – 890

Comme Malone, Elvin Hayes est passé par Houston, et comme Malone, il reste un intérieur très sous-estimé. C’était pourtant une machine au rebond avec 12.5 prises de moyenne, et 68% de ses matches terminés en double double.

4. Kareem Abdul-Jabbar – 885

Six fois MVP, Kareem Abdul-Jabbar était d’abord un immense scoreur (numéro 1 aux points marqués) avant d’être un rebondeur. Il a tout de même terminé plus d’un match sur deux avec un double double, avec 11.2 prises en moyenne par match. Rappelons qu’il a quitté la NBA à 41 ans, mais que depuis l’âge de 33 ans, il ne franchissait plus la barre des 10 rebonds de moyenne.

5. Karl Malone – 811

C’est le meilleur de l’ère « moderne » avec 55% de ses matches terminés en double double. Le « Mailman » profitait des passes de John Stockton en attaque, et de ses larges épaules en défense pour capter des rebonds. Un métronome.

6. Bill Russell – 785

7. Hakeem Olajuwon – 774

8. Tim Duncan – 768

9. Walt Bellamy – 755

10. Kevin Garnett – 736

11. Shaquille O’Neal – 727

12. John Stockton – 709 (premier meneur de jeu)

13. Bob Pettit – 708

14. Charles Barkley – 681

15. Patrick Ewing – 580

 

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *