Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
DET
NOR21:30
TOR
MIL0:00
SAS
UTH1:00
NYK
CHA1:30
News Résumé

LeBron James et Miami, champions NBA sous une déluge de 3-points

Il a longtemps enlacé Mike Miller (23 points à 7/8 de loin), nouveau facteur X d’une équipe du Heat qui a joué un match de rêve. LeBron James, auteur d’un triple-double (26 points, 13 passes, 11 rebonds), venait de sortir. Il restait trois minutes à jouer dans ce Game 5 mais Miami était déjà champion NBA (121-106).

Dwyane Wade récupère une deuxième bague. Chris Bosh sa première. Tout comme LeBron James qui obtient le titre de MVP de la saison et celui de la finale. Plus de moqueries, le roi a désormais sa couronne. Et quelle couronne !

Mike Miller : 23 pts en 23 minutes !

Début de match un peu crispé entre deux équipes qui défendent le plomb. LeBron James sonne le début des hostilités avec un dunk. Thabo Sefolosha recule, le Thunder subit, et Miami a de nouveau mieux débuté son match. En face, Oklahoma City peine toujours à trouver Kevin Durant.

Son attaque s’échoue systématiquement contre le rideau de fer floridien et Scott Brooks demande un temps mort quand Kendrick Perkins se fait enrhumer par Chris Bosh. Le Heat est sur un nuage avec Mike Miller qui rentre et plante instantanément deux tirs primés. Norris Cole l’imite mais Kevin Durant maintient son équipe à flots à la fin du premier quart-temps. 31-26 pour Miami.

LeBron James en triple double

En difficulté, Oklahoma City s’appuie sur la vitesse et l’explosivité de Russell Westbrook. Toutefois, le Heat continue de courir, le ballon circule bien et Mike Miller hérite encore d’un tir ouvert. Rapidement, Scott Brooks doit encore rappeler ses hommes, qui manquent d’énergie.

Les shoots de James Harden et Kevin Durant font le tour du cercle, ressortent et LeBron James joue lui les équilibristes. Les passes du Thunder sont déviées, leurs tirs trop courts, les rebonds systématiquement dans les mains du Heat. La salle, plus chaude que jamais, s’envole avec son équipe, qui compte désormais 17 points d’avance. Oklahoma City tente tant bien que mal de s’accrocher en grignotant des points précieux aux lancers. Ils retrouvent même un peu d’adresse, mais Miami compte encore dix points d’avance (59-49) à la mi-temps.

Un troisième quart-temps incroyable, sommet du jeu de Miami

Kevin Durant sait qu’il faut rapidement revenir dans le match. Il plante un trois points mais LeBron James déstabilise complètement la défense du Thunder. Ses pénétrations attirent les aides et libèrent les shooteurs, qu’il trouve de façon automatique. Ça rentre encore et encore et le Heat ne cède quasiment pas de terrain, même lorsque Kevin Durant enchaîne alley-oop et tir au poste.

Shane Battier réussit un nouveau 3 points, déjà le dixième, et le Thunder se retrouve à nouveau au bord de l’étouffement. Il faut dire que Miami joue peut-être le meilleur basket offensif de ces deux dernières saisons avec une balle qui circule et trouve toujours un joueur esseulé.

Ça chauffe quand Derek Fisher tente d’arrêter LeBron James, récoltant une faute flagrante. Mais ce Heat-là joue sur une autre planète. Après une nouvelle pénétration de LeBron James, c’est Chris Bosh qui inscrit un trois points. LeBron James contre Russell Westbrook, James Harden commet un nouveau passage en force et Mike Miller reste parfait derrière la ligne à 3 points à 5/5.

Oklahoma City reçoit les attaques de Miami comme autant de claques dans le visage. À droite, à gauche, en pénétration, ça n’arrête pas et c’est tellement douloureux pour cette talentueuse équipe du Thunder qui semblait si enthousiaste et si insouciante il y a encore quelques jours. Il ne reste plus que 12 minutes et Miami a 24 points d’avance. 95-71. Une vraie démonstration.

Largement devant, Miami se laisse glisser vers le titre

Mike Miller, totalement transcendé, réussit encore deux tirs à 3 points et le Heat n’a plus qu’à doucement se laisser porter vers le titre. Oklahoma City tente bien de faire un dernier run mais Miami reste concentré. L’écart se maintient, LeBron James récupère deux rebonds offensifs et s’offre même un triple double.

Il reste trois minutes et Erik Spoelstra fait sortir son « Big Three » dans une ambiance indescriptible. LeBron James enlace longuement Mike Miller (23 points à 7/8 de loin) alors que les remplaçants du Thunder accumulent les points. L’important est ailleurs. LeBron James (26 points, 13 passes, 11 rebonds), le King, est enfin couronné champion. Et de la plus belle des façons puisqu’il remporte le trophée de MVP des finales après celui de la saison régulière.

Vidéo en cours de chargement...



[box boxscore_210612_mia-okc]

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *