Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
LAL
CHI4:30
Magazine News

Bienvenue à la Spurs Nation France

La Knicks Nation France, pionnière du genre, a fait des petits, ou plutôt un petit, puisque la Spurs Nation France a également vu le jour il y a quelques jours.

Derrière ce projet, il y a Jean-Patrick Nourricier (35 ans), fan des Spurs depuis une vingtaine d’années, et convaincu que la franchise de San Antonio méritait d’avoir une association de supporters en France.

« Mon attrait pour les Spurs date d’un match San Antonio – Utah de 1993. Les images étaient dans l’émission « Le plein de super » de Bruno Solo et Yvan Le Bolloc’h » se souvient-il. « Il y avait alors 45 minutes de résumé et le Top 10 de la semaine. C’était le seul moyen de voir de la NBA. »

Une volonté de partage

Biberonné au basket des années 1990, il devient fan de David Robinson, adore la sobriété du maillot des Spurs et il profite depuis deux décennies d’une équipe au sommet avec Gregg Popovich, Tim Duncan, Kawhi Leonard, mais aussi Manu Ginobili et Tony Parker.

Prêt à tout pour sa passion, ce régisseur suivra sa franchise jusqu’en Finals, notamment en allant à San Antonio pour le Game 2 des Finals 2007, puis pour les matches des Finals 2013 et 2014. Une aventure unique à chaque fois, mais qui appelait une envie de partage. D’où l’idée de créer une association.

« J’ai des souvenirs, gamin, de regarder les matches des Spurs tard dans la nuit sur Canal + ou sur une chaîne allemande. J’étais seul ou accompagné d’un ami. Seulement, quand on est seul dans la nuit, dans une campagne de l’Oise, c’est un peu triste. Pareil quand on voyage avec un ami. Je me suis dit que ce serait cool de voir les matches à plusieurs. L’envie de regrouper des gens est née là, de partager surtout. C’est le maître mot : le partage. »

S’inspirer des Knicks

Et le déclic arrive avec la Knicks Nation France.

« Je ne le cache pas, je m’en inspire. Ils ont instauré une bonne base, une confiance entre les adhérents, futurs adhérent et eux. J’ai contacté Julien Barthélémy pour lui demander des conseils. Je sais qu’à l’avenir, on prévoit des rencontres entre Knicks et Spurs, non seulement pour regarder des matches mais aussi faire des 3-contre-3 dans un Hoops Factory. »

Comme pour les homologues de New York, l’association est inscrite au journal officiel depuis septembre et compte pour le moment 10 membres. Une campagne d’adhésion devrait rapidement intervenir. Comment adhérer ? Par le même principe que pour la « KNF » : une formule simple à 15 euros et une à 30 euros qui permet en plus d’obtenir un maillot brodé avec le logo de la Spurs Nation France.

L’objectif à l’avenir étant bien sûr de se rendre à San Antonio en mars prochain, pour assister à deux rencontres de saison régulière.

Tony Parker en parrain ?

Pour le moment, la franchise américaine se montre intéressée par le projet mais attend quelques informations complémentaires, notamment sur le nombre d’adhérents. L’association, elle, a clairement l’idée et l’envie d’instaurer un rapport direct avec eux, d’être pleinement reconnue.

Cela pourrait passer notamment par le choix du futur parrain. Il n’est pas encore trouvé, mais le nom de Tony Parker est le plus évident et le plus attendu.

« Il est le bienvenu. C’est un Français qui joue aux Spurs, qui est aux yeux des Français l’image de la franchise en France. Dans l’inconscient des gens en tout cas. C’est logique que ce soit lui, s’il accepte bien sûr. »

Le message est lancé.

COMMENT REJOINDRE L’ASSOCIATION ?

Le site
Facebook
Twitter

Pour tout contact : spurs.nation.france@gmail.com

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *