News Résumé

Les Warriors, champions NBA pour la première fois depuis 40 ans !

Les Warriors, champions NBA pour la première fois depuis 40 ans !Quarante ans après, les Warriors sont à nouveau champions NBA ! Après avoir dominé la saison régulière de la tête et des épaules, Stephen Curry et les siens ont passé tous les obstacles qui se sont présentés à eux en playoffs avant de mettre à terre LeBron James et ses Cavaliers en finale. Malmenés lors du début de la série, les Warriors ont remporté les trois derniers matchs dont le Game 6 décisif (105-97) pour décrocher le titre.

La performance des Californiens est collective et tout l’effectif a contribué à cette victoire, de Klay Thompson, bon en début de série, à Stephen Curry, qui a dominé les fin de match, en passant par Andrew Bogut, Draymond Green, Harrison Barnes ou encore Shaun Livingston. Mais il ne pouvait y avoir qu’un seul MVP et il s’agit d’Andre Iguodala. Remplaçant tout au long de la saison, Iggy est rentré dans le cinq majeur à partir du Game 4 et a été impérial en défense sur James tout en marquant des paniers clés en attaque. Pour le coach Steve Kerr, il s’agit de la sixième bague de champion, la première en temps qu’entraîneur pour sa première saison en NBA. Favoris, les Warriors ont tenu leur rang dans cette finale et les « Splash Brothers » et leur bande repartiront vers Oakland avec le trophée de champion dans leur valise.

Cleveland plombé par ses balles perdues

Dans une ambiance de folie, Iman Shumpert ouvre le score sur lancer-franc pour Cleveland et Timofey Mozgov marque le premier panier du match dans la foulée. Klay Thompson inscrit les premiers points pour Golden State mais LeBron James et sa bande entrent parfaitement dans le match et vont provoquer leur adversaire dans la peinture. Les arbitres se mettent rapidement le public de la Quicken Loans Arena à dos après une faute offensive sifflée contre James.

C’est une véritable opposition de style entre le jeu intérieur des Cavs et le « small ball » des Warriors. Stephen Curry donne à Golden State son premier avantage du match après sept minutes de jeu (11-8) sur un panier longue distance. La défense des californiens gène considérablement les Cavs qui sont souvent obligés d’aller au bout des 24 secondes sans solution. Andre Iguodala se montre très adroit à mi-distance et Draymond Green y va de son panier primé et l’écart atteint les huit points (23-15) en faveur des Warriors. James sort pour la fin du premier quart-temps et comme toujours depuis le début de la finale, les hommes de Steve Kerr en profitent pour enfoncer le clou avec notamment un panier à 3-points dans le corner d’Harrison Barnes. Après douze minutes, le score est déjà de 28-15 pour Golden State qui a le match bien en main. Sur les neuf dernières minutes du quart-temps, les Warriors ont signé un 26-9 pour mettre leur adversaire dans les cordes.

LeBron James tout en retenue

James Jones lance le deuxième quart-temps par trois lancers-francs réussis pour les Cavs puis James inscrit un panier à 3-points alors que le buzzer expirait. Leandro Barbosa lui rend la pareille mais Cleveland affiche de meilleures intentions et recolle progressivement au score. Le retard des Cavs tombe à cinq points (32-27) alors que James est omniprésent sur le terrain. Mozgov fait régner la loi dans la raquette et bâche tour à tour Iguodala et Barnes. Barnes calme le public avec un panier longue distance qui redonne de l’air aux Warriors (37-28).

Même en jouant moins bien, les Warriors conservent la mainmise sur le match et l’écart se maintient aux alentours des huit points. James en profite pour passer la barre des 5 000 points marqués en playoffs peu avant la pause, devenant le 6e joueur de l’histoire à franchir ce plateau. Dans les deux dernières minutes avant la mi-temps, les Cavs donnent un vrai coup d’accélérateur et reviennent à deux petits points : 45-43 pour Golden State. Curry en est à 11 points et 5 passes décisives contre 15 points et 8 rebonds pour James.

Livingston-Ezeli, facteurs X de la soirée

Au retour des vestiaires, les Cavs égalisent d’entrée de jeu grâce à leur pivot russe avant de repasser devant pour la première fois depuis les premières minutes du match sur un panier de Thompson. L’embellie ne dure que quelques instants. Barnes, encore lui, marque un panier à 3-points pour redonner l’avantage aux Warriors, puis Iguodala signe une envolée spectaculaire et Green marque à son tour, obligeant David Blatt à prendre un temps-mort pour recadrer ses troupes.

De 47-45 pour Cleveland, le score passe à 54-47 pour Golden State. Après une petite accalmie, les « Dubs » repartent de plus belle avec un Iguodala toujours bondissant et un Shaun Livingston toujours précieux. L’avance de Golden State grimpe à dix points (61-51) en dépit d’une grosse domination des Cavs aux rebonds. Festus Ezeli effectue une rentrée de choc avec six points en une minute pour porter le score à 69-55 pour les Warriors et Cleveland se retrouve au bord du précipice.

À la fin du troisième quart-temps, ce sont les joueurs de la Conférence Ouest qui virent en tête avec une avance confortable, 73-61, alors que les Cavs sont plus que jamais dos au mur.

Les Cavs valeureux jusqu’au bout

Dès le début du dernier quart-temps, Leandro Barbosa marque un tir improbable qui donne le ton pour Golden State. Mais après ce panier, les Cavs passent un 7-0 aux Warriors pour revenir à sept longueurs (75-68) avec un dunk rageur de James sous l’ovation du public. Curry calme les ardeurs des joueurs de l’Ohio avec un panier primé dont lui seul à le secret. JR Smith, très discret jusque là, marque lui aussi à 3-points mais les Warriors donnent alors une leçon avec des paniers à 3-points d’Iguodala, Curry, encore, Thompson, et à nouveau Iguodala. L’écart monte à quatorze points (89-75) à six minutes de la sirène finale et Golden State peut tranquillement gérer son avance.

Les Cavs ont le mérite de ne rien lâcher et reviennent à quatre longueurs dans la dernière minute grâce au feu-follet JR Smith mais le mal est fait et les Warriors remportent le match (105-97), la série et le titre de champion.

[box boxscore_160615_cle-gsw]

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *