Pariez en ligne avec Unibet
  • ORL2.9CHA1.39Pariez
  • BOS1.51WAS2.52Pariez
  • 150€ offertsLa suite →

Avec Rick Carlisle, les Pacers veulent « gagner maintenant »

NBA – En signant un coach expérimenté et déjà vainqueur du titre, la franchise d’Indiana veut franchir un palier et arrêter de perdre au premier tour des playoffs.

Kevin Pritchard, le président des Pacers, n’a eu aucun mal à le reconnaître : Nate Bjorkgren fut une erreur de casting. L’ancien assistant des Raptors n’a donc fait qu’une saison, très moyenne et sans playoffs, sur le banc d’Indiana avant de prendre la porte.

Les Pacers ne voulaient pas refaire la même erreur, et ils ont donc misé sur une valeur sûre et un ancien de la maison : Rick Carlisle, et ses 19 saisons sur les bancs de Detroit, Indiana et Dallas, 1 525 matches coachés et 133 en playoffs, avec une bague remportée en 2011. Avec un tel entraîneur, la franchise ne se cache pas.

« On veut gagner maintenant », annonce Kevin Pritchard à ESPN. « Comme on est dans ce mode-là, on avait identifié certaines caractéristiques pour notre coach. De l’expérience, avec un pedigree de champion. C’était dur d’avoir tout ça dans la même personne, puis Rick est devenu disponible. »

« La sensation que c’est un groupe avec lequel je vais m’éclater »

La franchise n’a pas disputé les playoffs cette saison, éliminée lors du « play-in » face aux Wizards. Et avant cette année, elle restait sur cinq éliminations de rang au premier tour. En clair, un second tour de playoffs se fait attendre depuis 2014 alors que, sur le papier, les Pacers possèdent une équipe intéressante, avec des bons joueurs.

« C’est un peu mon style d’équipe », constate Rick Carlisle. « J’ai regardé l’effectif et j’ai parlé aux joueurs. J’ai encore plus la sensation que c’est un groupe avec lequel je vais m’éclater. J’aime la façon dont ils parlent. On va trouver une manière de défendre, de revenir en playoffs et de gagner des matches. Mon objectif, c’est de développer cette équipe pour qu’on prenne du plaisir offensivement et défensivement. »

Sur le plan technique, on attendra surtout l’ancien coach de Dallas sur la combinaison Domantas Sabonis – Myles Turner, qui ne fonctionne toujours pas de manière optimale. La préparation physique aura aussi son importance puisque les blessures ont plombé la formation cette saison et également les années précédentes.

« Je pense qu’on peut travailler avec leur jeu et les aider à s’intégrer avec les autres joueurs », précise Rick Carlisle en parlant de ses deux intérieurs. « J’ai parlé de ça aux deux et ils sont ouverts à ça. Quant aux blessures, si un joueur a un passif et qu’il joue tout le premier quart-temps, ça devient compliqué. Fatigué, un joueur est davantage susceptible de se blesser. L’année où j’ai gagné le titre, on gérait Dirk Nowitzki avec trois séquences de jeu par mi-temps. En évoluant sur des périodes de 6-7 minutes, il n’était jamais épuisé. »

Tirs Rebonds
Joueurs MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Bp Int Ct Fte Pts
Domantas Sabonis 4 40.5 62.9 40.0 75.0 2.5 9.8 12.2 4.5 3.8 1.2 0.2 3.2 24.8
Malcolm Brogdon 4 40.7 42.7 28.0 95.7 1.2 6.2 7.5 7.5 3.8 0.5 1.0 2.8 24.8
Chris Duarte 4 38.2 41.2 44.8 100.0 0.2 4.5 4.8 2.0 1.2 0.8 0.0 2.2 19.8
Myles Turner 4 24.9 56.4 36.8 58.3 2.0 4.2 6.2 0.5 2.5 0.2 2.5 3.8 14.5
Justin Holiday 4 30.2 41.9 29.2 100.0 0.2 3.8 4.0 1.8 0.8 1.0 0.2 2.2 8.8
Jeremy Lamb 4 20.2 36.7 47.1 100.0 0.0 2.2 2.2 0.8 0.8 0.2 0.5 1.5 8.8
Oshae Brissett 3 20.7 47.1 40.0 33.3 1.0 4.0 5.0 1.0 1.3 0.3 0.0 2.0 7.0
Goga Bitadze 1 17.6 25.0 33.3 100.0 7.0 2.0 9.0 1.0 2.0 2.0 0.0 5.0 7.0
T.j. Mcconnell 4 22.4 46.2 33.3 0.0 0.2 2.5 2.8 5.0 1.0 0.8 0.5 1.5 6.5
Torrey Craig 4 14.3 20.0 12.5 100.0 1.2 1.8 3.0 1.2 0.2 0.2 0.5 2.0 1.8
Isaiah Jackson 1 1.5 0.0 0.0 50.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 1.0
Brad Wanamaker 1 2.1 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 1.0 1.0 0.0 0.0 0.0 0.0

Tags →
A lire aussi