Pariez en ligne avec Unibet
  • ATL1.11ORL7.25Pariez
  • NEW1.72BRO2.18Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Une centaine d’anciens joueurs ABA attendent toujours un geste financier de la part de la NBA

Cent-huit anciens joueurs de la ABA, ligue défunte depuis 1976, sont privés d’une pension que les retraités de la NBA touchent habituellement. Un manque à gagner qui plombe le niveau de vie de ces hommes, désormais âgés.

C’est cette anecdote qui résume le mieux la situation. Maurice McHartley, 78 ans, est un ancien joueur de la ABA, qui a récemment fait une crise cardiaque. Diabétique et vivant à Atlanta, il souffre également de problèmes rénaux.

Pour soigner son cœur, il doit payer 50 dollars par semaine. Une somme qui pourrait paraître modeste pour un ancien joueur de basket professionnel. « C’est beaucoup pour moi », affirme-t-il, pourtant, à l’Indy Star.

Et il n’est pas le seul pour lequel quelques dollars de plus ou de moins sont cruciaux pour vivre, se loger, se nourrir, se soigner. En effet, 108 anciens joueurs de la ABA, cette ligue défunte en 1976, sont toujours privés d’une pension malgré les négociations réussies en 2014.

Des anciens joueurs coincés par l’histoire de la ABA

Depuis 1965, chaque joueur qui a passé au moins trois ans saisons en NBA peut prétendre toucher une pension mensuelle et avoir accès à des remboursements médicaux à vie. Sauf qu’une grande partie des joueurs ABA n’ont jamais joué en NBA après la mort de leur ligue (quatre franchises seulement ont été intégrées dans la NBA), ou n’ont pas disputé les trois saisons nécessaires.

Résultat : ni dollars, ni aide. Donc des difficultés qui s’accumulent pour des hommes qui ont dépassé les 60, 70 voire 80 printemps, et dont certains sont à la rue.

« Une pension, ça soulage pour beaucoup de choses », explique McHartley, ancien livreur de journaux, qui a joué quatre saisons en ABA et aimerait toucher 400 dollars par mois. « Ça aide pour l’assurance et l’entretien d’une voiture, le loyer, l’alimentation. C’est précieux pour vivre. Et la NBA aurait dû agir depuis longtemps, car beaucoup d’entre nous sont décédés désormais. »

Sans vouloir en faire une question de couleur ni de racisme, la Dropping Dimes Foundation, l’organisation basée à Indianapolis qui aide ces anciens joueurs ABA, souligne qu’ils sont en grande majorité noirs. « Les joueurs noirs qui ont été attirés par la ABA sont des pions dans toute cette histoire », estime Scott Tarter, le cofondateur de Dropping Dimes. « Ils ont été tout simplement oubliés. »

Parmi ceux qui sont soutenus par cette fondation, pas moins de 18 sont décédés depuis deux ans. Ce qui fait dire à Frank Card, ancien joueur lui aussi dont la carrière s’est terminée en 1974, que pour ces histoires de pension, « la NBA attend que l’on décède ». « Adam Silver et son équipe attendent notre mort pour ne plus avoir à se soucier de nous », insiste-t-il.

Un chèque annuel de 1.8 million de dollars pour la NBA

Mais cela serait-il aussi coûteux pour la ligue de prendre en charge les dernières années de ces 108 anciens joueurs, dont le plus jeune à 68 ans et le plus vieux 84 ? L’argument financier peut-il être invoqué pour balayer ce sujet ?

Pas selon Dropping Dimes, qui a sorti sa calculatrice et estimé qu’avec 400 dollars de pension mensuelle pour chacun, l’addition s’élèverait à 1.8 million de dollars par an pour la NBA. Une somme « dérisoire » d’après Bob Costas, membre de la fondation, pour une ligue si puissante, même si la pandémie et la crise avec la Chine ont frappé ses revenus en 2020.

« Ces hommes meurent très vite et ne seront plus là très longtemps, il faut le dire », constate Scott Tarter. « 1.8 million de dollars, c’est quoi ? D’ici dix ans, la NBA n’aura plus besoin de rien financer. »

Dans la foulée de ce long article publié sur le site de l’Indy Star, nos confrères ont confirmé, dans un second papier, que la NBA travaillait avec la Dropping Dimes Foundation pour aider ces 108 anciens joueurs. « Nous sommes en discussion avec eux », a déclaré Tim Frank, un porte-parole de la NBA, sans en revanche donner davantage de détails. Mais c’est déjà un bon début car la NBA n’avait jamais communiqué sur ce sujet.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |