Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Il y a 15 ans, Manu Ginobili rentrait un buzzer beater mythique pour lancer l’Argentine vers l’or olympique

Un tir en déséquilibre pour l’histoire.

Il y a quinze ans et un petit jour, le 15 août 2004, l’Argentine affronte la Serbie-Monténégro pour entamer ses JO.

Une revanche de la finale de Coupe du monde 2002 qui tient toutes ses promesses puisque le score est de 81-81 partout à 16 secondes de la fin du match, grâce à un panier de Manu Ginobili avec la faute (de Vladimir Radmanovic). À 3.8 secondes de la fin, Dejan Tomasevic croit obtenir deux balles de match sur la cinquième faute de Fabricio Oberto. Il en transforme une.

Les Argentins n’ayant pas de temps-mort, Alejandro Montecchia traverse le terrain à toute vitesse avant de donner la ballon à Manu Ginobili, qui a juste le temps de le jeter vers le cercle en complet déséquilibre. L’arrière est au sol quand il voit la balle heurter la planche et transpercer le filet. Ses coéquipiers se jettent sur lui, l’entraîneur de l’Albiceleste Ruben Magnano sprinte les bras en l’air dans tous les sens. « Quand elle a quitté ma main, je savais que c’était bon, c’est un truc vraiment spécial » déclara Manu Ginobili après la rencontre.

L’Argentin de 26 ans, qui a déjà tout gagné en Europe et a été titré en NBA dès sa saison rookie avec les Spurs, écrit un peu plus sa légende. Et celle de sa sélection : malgré deux défaites contre l’Espagne et l’Italie, elle se qualifie pour les quarts de finale où elle vient à bout de la Grèce, pays hôte de ces Jeux.

Avant de battre les États-Unis en demie, et l’Italie en finale pour obtenir la première médaille d’or de son histoire.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés