NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
CLE87
ORL93
DET108
IND101
CHA104
BRO111
MIA83
WAS81
CHI83
GSW77
OKC87
MIN91
BOS69
DEN57
MIL52
LAC43
SAS52
SAC42
POR
LAL4:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • POR2.48LOS1.5Pariez
  • DAL1.17NEW4.55Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Brandon Clarke, le moteur des Grizzlies

« Vieux rookie » de 22 ans, l’ancien coéquipier de Killian Tillie à Gonzaga confirme que Memphis a vu juste en le récupérant le soir de la Draft, dans un échange avec le Thunder.

Balayés il y a moins d’une semaine par les Celtics, les Grizzlies sont aujourd’hui en finale de la summer league alors que Boston est déjà en vacances… Leader de Memphis la nuit dernière avec ses 23 pts et 14 rbds en 25 minutes dans la victoire face aux Pelicans, Brandon Clarke s’est finalement très vite adapté à sa nouvelle équipe, alors même qu’il avait manqué les deux premiers matches parce que son arrivée aux Grizzlies n’était pas encore officielle…

« Il fallait que j’enlève toute cette rouille » a-t-il expliqué au Commercial-Appeal à propos de ses débuts compliqués après trois mois sans jouer. « C’était difficile au départ car je ne pouvais pas en faire trop avec l’équipe. A chaque fois que je joue, c’est pour gagner. Je pense qu’on est tous plus ou moins comme ça dans l’équipe. Même si ce n’est pas un vrai tournoi NBA avec des vrais joueurs NBA, on veut le gagner. »

Auteur du dunk de la victoire face aux Pelicans sur un impeccable pick-and-roll à 10 secondes de la sirène, le Canadien est un ailier-fort très athlétique, élu meilleur défenseur de sa conférence après un an sans jouer. Il faut dire que son parcours n’est pas commun avec deux saisons passées à San Jose State puis un transfert à Gonzaga. Un choix qui a porté ses fruits.

Il réalise les actions qui font gagner des matches

« C’est vraiment un long parcours, mais un parcours vraiment plaisant » a-t-il confié au Las Vegas Review Journal. « J’ai 22 ans, et la plupart des rookies ont 18, 19 ans. Ça prouve que mon chemin était plus long, mais ça l’a aussi rendu vraiment, vraiment plaisant. »

Seul coach NBA assis sur un banc en summer league, Taylor Jenkins est évidemment plus que satisfait de compter sur Clarke. « C’est quelqu’un qui parle beaucoup, et je suis vraiment fier de la manière avec laquelle il a maintenu l’équipe soudée. Evidemment, ses actions en fin match étaient très impressionnantes. »

Vingt-et-unième choix de la Draft 2019, Clarke est appelé à être la doublure de Jaren Jackson Jr, et sa vitesse et son agressivité devraient lui permettre de jouer une quinzaine de minutes en NBA. C’est un « energizer » et c’est ce qui a séduit ses dirigeants. « Brandon est un joueur âgé, qui sait comment jouer. Quelqu’un d’énergique qui peut créer » estime Tayshaun Prince, dirigeant des Grizzlies. « Il réalise les actions qui font gagner des matches. Quand de jeunes joueurs arrivent en NBA et qu’ils souhaitent avoir du temps, il faut être capable d’avoir un impact sur un match autrement qu’en marquant des points, et on pense qu’il en est capable. »

Avec ses 14.6 pts, 8.6 rbds et 1.6 ct de moyenne en 20 minutes, Clarke a déjà prouvé son efficacité, et son coach apprécie aussi son état d’esprit et sa personnalité. « C’est un gamin super humble qui adore la compétition. Il pose des questions en permanence, et il absorbe beaucoup de choses sur le tas. Il comprend vraiment, vraiment bien. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Memphis Grizzlies en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés