Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
TOR
MIL2:30
News

Les tireurs d’élite des Spurs mis au régime sec

Mike Malone avait promis un traitement de faveur au trio de shooteurs de la franchise texane. Pour l’instant, son plan fonctionne sur Patty Mills, Marco Belinelli et Davis Bertans.

Et si le salut de Denver passait par là ? Mike Malone avait fait du trio international Mills-Belinelli-Bertans une priorité pour essayer de prendre le meilleur sur des Spurs à la mécanique bien huilée. « Avec leurs starters, il semble qu’ils exécutent plus d’attaques placées. Mais en sortie de banc, avec Patty Mills, Marco Belinelli et Davis Bertans, ces gars ont un tel QI Basket et leurs déplacements sont tellement compliqués à suivre, qu’il faut y être prêt », avait-il indiqué.

Moins d’impact et moins d’adresse

Si les Nuggets ne sont pas toujours parvenus à leurs fins depuis le début de la série, le trio infernal en sortie de banc n’est clairement pas au mieux. Marco Belinelli et Patty Mills tournaient à 5.0 et 4.9 tirs à 3-points tentés par match en saison régulière, un poil plus que Davis Bertans (4.4).

Depuis le début de leur confrontation avec Denver, ils ne sont pour l’instant que l’ombre d’eux-mêmes. Marco Belinelli n’a pris que 3 tirs derrière l’arc en moyenne, contre 1.3 pour Patty Mills et 1.8 pour Davis Bertans, deux joueurs dont le pourcentage de réussite est en chute libre (de 39 à 20% pour l’Australien, de 40 à 28% pour le Letton).

« Ils sont très préoccupés par Patty, Beli et moi au niveau du tir extérieur », a confirmé Davis Bertans après la défaite à domicile au Game 4. « Ils sont très présents au niveau du périmètre et défendent plutôt la ligne à 3 points. Les joueurs qui sont sur nous ne vont pas en aide (sur Aldridge ou autre). Et quand on a des systèmes pour déclencher un 3-points, ou même dès qu’on attrape le ballon après un drive, ils sont sur nous. Donc la seule option pour nous est plus ou moins d’aller au drive ».

Insister à l’intérieur, la solution ?

Lors du dernier match, Patty Mills a effectivement été invité à finir « tranquillement » au cercle tandis que les Nuggets tenaient leurs positions à l’extérieur, s’attendant à voir le meneur des Spurs ressortir pour un shooteur. Pour Davis Bertans, la franchise texane devra insister autant que possible dans la peinture afin d’ouvrir à nouveau des brèches de loin.

« On doit aller chercher ces lay-ups autant qu’on peut », a-t-il ajouté. « Parfois, ils peuvent aboutir à des positions à 3 points. Donc d’avoir ces points faciles, ça peut déstabiliser leur défense davantage qu’avec des tirs de loin ».

Or, si les Spurs utilisent peu le 3-points (30e en termes de tentatives par match), ils sont néanmoins la formation la plus adroite en saison régulière avec 39.2% de réussite dans cet exercice. Reste que l’alternance intérieur/extérieur demeure l’une des bases de leur jeu et que lorsque cet équilibre est menacé, c’est toute l’équipe qui peut se mettre à déjouer.

Rendez-vous demain pour voir ce que Gregg Popovich a concocté aux Nuggets pour contrecarrer les plans de Mike Malone.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *