Matchs
hier
Matchs
hier
News

Kevin Garnett donne les pistes de progression de Giannis Antetokounmpo

L’ancien MVP aimerait voir le monstre des Bucks shooter davantage à mi-distance après avoir pris un ou deux dribbles.

Il y a un peu de plus de deux ans, Kevin Garnett était venu à Milwaukee pour conseiller Giannis Antetokounmpo. À l’époque, le joueur des Bucks était déjà très fort, mais il a depuis encore accompli du chemin, s’imposant désormais comme le favori pour le titre de MVP.

Seulement, pour l’ancien intérieur des Wolves et des Celtics, il lui reste un domaine de progression pour devenir véritablement impossible à arrêter.

« Le pull-up après un dribble, ou deux », répond KG. « C’est pour cela que Kobe Bryant et Michael Jordan étaient aussi difficiles à défendre. C’est un mouvement très technique. Avec ça, ce serait incroyable. »

Avec le nouveau système très élargi des Bucks cette saison, Giannis Antetokounmpo provoque constamment le cercle et 59% de ses tirs sont pris à moins d’un mètre du cercle. Il ne prend que 5% de ses shoots entre trois et cinq mètres. Pourtant, avec ses pénétrations tranchantes, il domine comme jamais.

« C’est une éponge »

Autant dire, comme le souligne Kevin Garnett, que ce shoot serait simplement une option.

« Giannis maîtrise déjà à la perfection l’Euro Step et s’il ajoute un petit hook shot, ça ne lui ferait pas de mal. Qu’il bosse son jeu au poste, pour faire des fadeaway des deux côtés. Le 3-pts également. Mais il rend les choses si simples. Le pire, c’est qu’il n’a pas nécessairement besoin de ces petites choses. »

Mais Giannis Antetokounmpo semble bien de la race des très grands et nul doute qu’il voudra encore aller plus loin, comme l’ont fait des glorieux aînés.

« Quand il est arrivé dans la ligue, il affrontait des joueurs comme moi, Kobe et Tim Duncan. On était encore là. Il n’a pas discuté avec nous, mais il pouvait déjà avoir un aperçu de ce qu’on savait faire. C’était un joueur très compétitif, et on savait que ce gamin allait devenir quelqu’un. J’ai eu le plaisir de bosser avec lui, il est très intense, et on est connecté sur ce point. Il écoute aussi, c’est une éponge. Il veut devenir le meilleur, et se fiche d’être aimé ou de se faire des amis. »

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *