Pariez en ligne avec Unibet
  • TOR1.42NOR2.9Pariez
  • LAC1.8LAL1.95Pariez
  • TOR1.65BOS2.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

À Orlando, Markelle Fultz entend redevenir lui-même

Présenté aux journalistes d’Orlando, l’ancien meneur des Sixers a affiché son enthousiasme devant ce nouveau départ.

« Je crois que l’équipe en est déjà à quatre victoires de suite depuis que j’ai été échangé donc ils vont dans la bonne direction ! » Markelle Fultz n’a pas manqué d’humour pour commenter son arrivée à Orlando, lors de sa conférence de presse d’introduction, ce jeudi. L’ancien meneur des 76ers n’a pas encore foulé les parquets avec sa nouvelle équipe. Et s’il a beaucoup été question de sa blessure à l’épaule, aucune date de retour n’a été évoquée.

Lui qui n’a pas joué depuis le 19 novembre dernier a passé le plus clair de son temps, ces derniers mois, à Los Angeles auprès de Judy Seto, ancien préparateur physique des Lakers.

« La rééducation se passe bien », décrit-il. « On avance dans le bon sens. J’ai une bonne équipe à LA et le staff du Magic ici, va aussi m’aider. À l’heure actuelle, tout fonctionne parfaitement. L’important est que tout le monde soit sur la même longueur d’onde. »

« Je n’ai jamais perdu confiance »

Le premier choix de la Draft 2017 dit avoir connu des dernières semaines difficiles, marquées par les rumeurs de transfert le concernant. Et sa blessure à l’épaule, rendant compliqué le simple fait de « lever de bras » tout en ayant l’impression « de perdre des sensations au niveau des doigts ».

« C’était dur parce que tu entends toutes ces choses dites là-dessus, en plus des rumeurs. Tu essaies de t’en sortir par toi-même, c’est vraiment difficile à décrire. Il faut le vivre pour savoir. J’avais cette blessure et j’essayais de jouer quand même. Je n’ai jamais perdu confiance. J’aime profondément ce jeu et j’ai travaillé tellement dur pour arriver ici. Je n’ai pas perdu confiance et je travaille dur pour revenir en forme. »

Les Sixers eux, n’avaient visiblement plus confiance en leur joueur de 20 ans, limité à seulement 33 matches joués depuis sa draft, deux ans plus tôt. La bonne nouvelle pour Markelle Fultz, c’est que le Magic le voulait vraiment.

« Ce choix était évident », qualifie le patron des opérations basket de la franchise, Jeff Weltman, qui avait scouté le joueur en 2017 à sa sortie de l’université de Washington. « Nous avons été très agressifs pour réaliser ce transfert une fois que l’option était sur la table. Avec sa taille, son intelligence de jeu, sa vision du jeu, ses qualités, il n’y pas grand-chose que Markelle ne sache pas faire. On ne voit pas souvent ce genre de combinaison. »

Déjà pote de Mo Bamba

À Orlando, Markelle Fultz retrouve Mo Bamba son coéquipier chez les U18 de « Team USA », vainqueur du championnat du monde 2016. Tournoi dont le meneur avait terminé le MVP. Le pivot du Magic se souvient depuis avoir croisé son ancien partenaire en cours de saison. « Je savais que c’était dur à Philly avec tout ce qu’il se disait à l’extérieur mais je lui ai dit : ‘Je crois toujours en toi fréro !’ »

Une confiance que Markelle Fultz compte bien rendre à sa nouvelle équipe : « Tout ce que je peux assurer c’est que le Magic possède un jeune gars qui va bosser dur, soutenir ses équipiers et adorer cette franchise. Ma rééducation se passe bien et je prends simplement le temps de faire les choses correctement afin de redevenir le ‘Kelle que je connais. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés