Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
News

Jeff Hornacek frustré de ne pas avoir été au bout de son aventure à New York

L’ancien coach des Knicks a aimé son passage avec les Knicks mais il estime avoir été viré trop tôt. Il espère aussi, un jour, retrouver les bancs de la ligue.

Licencié suite à l’arrivée du GM Scott Perry à New York, et remplacé par David Fizdale, Jeff Hornacek s’est enfin exprimé depuis son départ forcé des Knicks en avril 2018. L’ancien coach n’est resté que deux saisons, sur les trois signées au départ, mais il garde un bon souvenir de ses 164 matches sur le banc, en partie sous la présidence de Phil Jackson.

« Tout d’abord, j’ai vécu là-bas une belle expérience », annonce-t-il sur les ondes du podcast d’Adrian Wojnarowski. « Quand j’étais joueur, j’adorais jouer à New York. Il y a même eu un moment, alors que j’étais aux Sixers, où je pensais être transféré chez les Knicks. J’étais impatient de venir ici. De plus, j’ai affronté Phil Jackson en Finals avec le Jazz. Enfin, il y a l’atmosphère du Madison Square Garden et les fans si connaisseurs. Ils aiment le bon basket. »

Mais ils n’ont pas été gâtés puisque lors de la première saison de Jeff Hornacek à Big Apple, les Knicks étaient englués dans une attaque en triangle inefficace.

« Ce que Phil Jackson voulait, c’était mélanger les principes de l’attaque en triangle avec le jeu actuel. On a essayé un mélange et Phil n’a jamais dit qu’on devait appliquer tout et uniquement le triangle. Il avait vu que le basket avait changé mais il avait aussi remarqué que des morceaux de cette attaque pouvaient encore fonctionner. Ce ne fut pas aussi réussi que prévu. »

Pourquoi ?

« Cela prend du temps. Carmelo Anthony est intelligent et savait évoluer dans cette attaque. Mais il faut le faire à cinq joueurs et chacun doit connaître les détails. C’est pour cela qu’il faut un groupe qui reste ensemble pendant plusieurs années. »

Pourtant, le début de saison post-Phil Jackson et Carmelo Anthony, en 2017-2018, fut intéressant. Pendant plusieurs semaines et portés par un très bon Kristaps Porzingis, les Knicks se battaient pour les playoffs jusqu’à Noël. Puis le Letton s’est blessé, et les espoirs ainsi que les résultats ont disparu.

« J’avais la sensation qu’on était sur la bonne voie. On n’a pas pu vraiment aller au bout, mais c’est la NBA. »

Désormais, Jeff Hornacek est consultant (bénévole) auprès des Nets mais il aimerait « vraiment coacher à nouveau ».

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *