News Résumé

Landry Shamet a mis la fièvre aux Wizards

Landry Shamet n’a pas froid aux yeux ! Brett Brown et plusieurs de ses coéquipiers aiment le rappeler très souvent en interview, et en l’absence de JJ Redick, le rookie a livré son meilleur match de la saison. Ses 29 points à 8/15 à 3-points auront permis aux Sixers de dominer sans forcer une faible équipe des Wizards (132-115). Bradley Beal a tenté de sauver son équipe du naufrage, mais il a très rapidement lâché prise face à la force collective des coéquipiers de Ben Simmons (17 points, 9 passes décisives et 5 rebonds). Les deux équipes se retrouvent dès ce soir pour la revanche sur le parquet de Washington. 

Quatre tirs à 3-points en moins de 3 minutes pour les Wizards. Début de match parfait pour DC, nettement plus concerné que les Sixers, malgré l’agressivité poste bas de Ben Simmons (12-4). Le temps-mort de Brett Brown réveille les coéquipiers de Joel Embiid. Malgré quelques oublis défensifs, Philly semble être enfin rentré dans son match. De retour de blessure, Jimmy Butler apporte énormément à son équipe. Son énergie défensive et sa faculté à pouvoir faire la différence en attaque, que ce soit par le drive ou par l’adresse à 3-points, permettent à Phily de prendre les devants dans ce match (22-20).

En difficulté, les Wizards peuvent compter sur un bon Bradley Beal pour rester au contact. Mais les bonnes séquences défensives des Sixers offrent à TJ McConnell l’occasion d’accélérer le rythme en attaque. Le meneur remplaçant envoie Joel Embiid au alley-oop et les 76ers après un début de match compliqué terminent le quart temps en tête (32-29).

Philadelphie trop fort pour les Wizards

L’énergie de McConnell est fantastique. En le voyant mettre cette pression défensive sur les remises en jeu, on comprend pourquoi il est le chouchou du Wells Fargo Center. Dans le sillage d’un « White Iverson » indispensable, Philadelphie a passé la vitesse supérieure (39-30). Le second quart-temps des Sixers est comme très souvent à domicile stratosphérique.

La foudre s’abat sur les joueurs de Wizards. Et la tornade s’appelle Landry Shamet. En l’absence de JJ Redick, le rookie endosse le rôle de sniper d’élite. Trouvé parfaitement par ses coéquipiers, l’ancienne gâchette de Wichita State a la main chaude. La force collective dégagée par les Sixers est impressionnante. Ben Simmons va trop vite et trop haut pour tous ses vis-à-vis, Butler se balade sans forcer son talent et Joel Embiid sobre jusqu’à présent monte lui aussi en régime.

Washington coule seconde après seconde, possession après possession, incapable d’attaquer ni même de stopper les trois étoiles adverses. Sur son banc, Scott Brooks a le regard dans le vide, les mains devant son visage. Son équipe a encaissé un terrible 36-16 dans ce second acte (68-45).

Washington n’a aucune solution…

Attention, on le sait : Philadelphie est capable de dilapider toute son avance en très peu de temps. Les jeunes Sixers l’ont déjà montré à plusieurs reprises. Mais pour cela, il faudrait que Washington mette les ingrédients pour arriver à faire douter Joel Embiid et sa bande.

Comme lors de la première mi-temps, Philly s’amuse. Ben Simmons trouve facilement Butler ou Furkan Korkmaz sur des coupes au panier ligne de fond. Joel Embiid à 3-points puis d’un spin move en mouvement se joue trop facilement du pauvre Thomas Bryant (82-51). Le petit sursaut d’orgueil des Wizards ne change rien. Logiquement, Philadelphie se relâche défensivement et Washington réduit l’écart (84-59).

En feu, Landry Shamet réalise le meilleur match de sa jeune carrière NBA. Plus rien ne l’arrête… Il profite des passes de ses coéquipiers mais aussi des écrans de Joel Embiid pour enfiler les tirs à 3-points. Après trois quarts-temps, il en est à 8/11 à 3 points. La gâchette enflamme tout le Wells Fargo Center en admiration devant l’attraction du soir (104-78).

Revanche ce soir du côté de DC

Comme les deux équipes se retrouveront dès ce soir du côté de la Capitale, les deux entraineurs reposent leurs cadres. Aves ses remplaçants sur le terrain, les Wizards s’offrent un dernier baroud d’honneur. A l’image de Ian Mahinmi, les joueurs de DC présents sur le terrain montrent de belles choses et ils reviennent sous la barre des 20 points (113-95). Mais la messe est dite depuis fort longtemps.

Pour sa première sur un parquet NBA, Haywood Highsmith inscrit ses trois premiers points pour les Sixers. Tous les joueurs de Brett Brown ont marqué un panier ce soir et ils signent un 4e succès consécutif (132-115) pour maintenir la pression sur les Pacers.

76ers / 132 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
W. Chandler 23 1/2 0/0 0/0 2 3 5 3 2 1 0 0 2 10
J. Embiid 24 8/13 2/4 2/3 0 10 10 4 1 0 3 1 20 26
B. Simmons 28 8/15 0/0 1/2 2 3 5 9 1 3 2 0 17 24
J. Butler 28 8/9 1/1 3/6 1 4 5 3 2 2 3 0 20 23
F. Korkmaz 24 5/9 3/7 3/3 1 1 2 4 3 0 2 0 16 16
J. Bolden 18 2/3 0/0 0/2 1 2 3 1 3 0 2 0 4 3
M. Muscala 18 1/3 0/0 1/1 1 4 5 4 2 0 2 1 3 9
H. Highsmith 5 1/2 1/2 0/0 0 0 0 1 0 0 0 0 3 3
A. Johnson 6 2/4 1/2 0/0 1 2 3 1 0 1 0 0 5 8
L. Shamet 24 8/15 8/14 5/5 1 2 3 1 1 1 1 0 29 26
T.J. McConnell 23 4/7 0/0 1/1 1 3 4 5 1 2 3 0 9 14
S. Milton 20 1/6 1/3 1/2 2 2 4 3 4 0 1 0 4 4
Total 49/88 17/33 17/25 13 36 49 39 20 10 19 2 132
Wizards / 115 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
J. Green 27 5/9 2/3 3/4 0 1 1 1 2 1 0 0 15 13
T. Ariza 28 1/7 0/5 0/0 0 9 9 4 2 1 1 0 2 9
T. Bryant 18 3/5 1/1 2/2 0 3 3 1 1 1 1 1 9 12
B. Beal 31 11/18 4/9 2/2 0 3 3 2 1 3 5 0 28 24
T. Satoransky 24 3/5 1/2 0/0 0 2 2 4 3 1 2 0 7 10
T. Brown Jr. 18 0/4 0/0 2/2 0 3 3 2 1 1 0 0 2 4
D. Robinson 11 3/4 0/0 1/3 0 1 1 0 0 1 0 0 7 6
O. Porter Jr. 19 4/10 3/4 0/0 0 1 1 1 1 2 1 0 11 8
S. Dekker 22 4/9 1/3 5/6 3 0 3 4 1 2 0 0 14 17
I. Mahinmi 17 4/6 0/1 2/2 3 4 7 5 3 1 2 2 10 21
C. Randle 24 4/7 2/4 0/0 0 1 1 2 3 0 4 0 10 6
Total 42/84 14/32 17/21 6 28 34 26 18 14 16 3 115
Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *