Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
DET
NOR21:30
TOR
MIL0:00
SAS
UTH1:00
NYK
CHA1:30
News

Kyrie Irving revient sur les problèmes qui minaient les Celtics

Portés par leur attaque avec 124.5 points de moyenne depuis quatre matches, les Celtics respirent à pleins poumons avec quatre succès de suite, dont le dernier, facile, enregistré contre les Knicks. Ça va mieux pour Boston donc, même si tout n’est pas réglé et que la franchise n’est toujours que sixième de l’Est.

Néanmoins, Kyrie Irving apprécie de prendre sa revanche sur un début de saison manqué. Les C’s s’étaient d’ailleurs inclinés contre New York le 22 novembre dernier.

« J’y pensais depuis qu’on avait perdu contre eux, on se doit de prendre une revanche contre quelques équipes comme ça », explique le meneur All-Star. « Je me souviens de certains joueurs qui nous demandaient ce qu’il se passait avec nous, puisqu’on était à 50 % de victoire. »

Le champion 2016 a une réponse à apporter. « On ne prenait pas de plaisir au début. On ne pratiquait pas un bon basket, on n’était pas heureux les uns pour les autres. On ne faisait pas les petites choses nécessaires. Je sais que certains gars auraient peur d’en parler, mais c’est comme ça dans chaque vestiaire NBA où les joueurs ont de l’ego. »

Les finalistes de conférence 2017 et 2018 étaient donc peut-être plombés par les envies individuelles ou une trop grande fierté dans leur potentiel. Sans doute aussi que les retours de Kyrie Irving et Gordon Hayward ont bousculé l’équilibre installé la saison passée, surtout en playoffs.

« Tout le monde a le sentiment d’avoir un ego et, globalement, on veut simplement le meilleur pour les autres. Je pense que, en ce moment, on évolue avec un sens de l’effort qui ne s’occupe pas de savoir qui joue, qui a le plus de talent, etc. Maintenant, tout le monde fait les efforts et chacun peut compter sur l’autre. En partant de ça, on construit un modèle pour gagner le titre. »

Attention tout de même à la rechute. Les quatre victoires ne sont pas suffisantes pour soigner les maux des Celtics, surtout avec des succès contre des équipes faibles comme Cleveland ou New York.

« Ça reste une longue saison », répète Irving, qui a lancé cette phrase à de nombreuses reprises cette année. « Certes, on a gagné des matches depuis quelques jours, mais il faut être régulier et bien jouer chaque match. Surtout, ne pas paniquer quand les équipes vous dominent ou qu’on a des absences défensives. »

Les six prochains matches de Boston s’annoncent parfaits pour confirmer cette forme actuelle et remonter au classement : Chicago, New Orleans, Washington, Atlanta, Detroit et Phoenix.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *