Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
DET
NOR21:30
TOR
MIL0:00
SAS
UTH1:00
NYK
CHA1:30
News

Expulsé, Evan Fournier ne décolère pas

Il s’en est fallu de peu pour qu’Orlando s’impose contre Denver à la maison la nuit dernière. Terrence Ross avait réussi à arracher la prolongation mais celle-ci a été mieux maîtrisée par les Nuggets. Ou peut-être moins bien maîtrisée par le Magic, qui s’est obstiné à tirer de loin sans réussite (20/49 à 3-points sur le match, mais 0/5 en prolongation), tout en brillant par son absence sur la ligne des lancers-francs.

Dernière de la ligue dans ce domaine (environ 18 lancers tirés par rencontre, presque deux fois moins que les Clippers, premiers), l’équipe a obtenu son premier lancer à 9 minutes de la fin du temps règlementaire, pour quatre tentatives dans le quatrième, et quatre en prolongations. Soit huit lancers sifflés au total. Une statistique qui a le don d’énerver tout le monde à Orlando.

« C’est horrible, c’est horrible, se lamente Aaron Gordon dans les colonnes du Orlando Sentinel, lui qui n’a pas obtenu un seul lancer hier. J’ai l’impression que les arbitres s’occupent plus du nom sur le devant du maillot que de ce qui se passe sur le terrain. J’essaie toujours de ne pas trop y faire attention mais là sur un match NBA entier on ne tire que quatre lancers… C’est ridicule. »

Steve Clifford et ses hommes sont par ailleurs conscients de ne pas avoir bien défendu sur le pick-and-roll entre Jamal Murray (31 points) et Nikola Jokic (12 points, 13 passes et 8 rebonds), mais ils ne peuvent s’empêcher de se sentir lésés.

« C’est juste pas possible ! »

« C’était terrible, terrible. C’est toujours la même chose. Tous les jours on voit qu’on est dernier de la ligue aux lancers-francs tentés, ça ne change pas » souffle Evan Fournier, qui n’a pas attendu la fin du match pour laisser parler sa frustration : l’arrière a été expulsé pour deux fautes techniques.

« On fait partie des équipes qui ne se plaignent jamais, et dès qu’on dit quelque chose on prend une technique. C’est juste terrible, ça ne s’arrête jamais. Évidemment c’est frustrant. On se bat. Ce n’est pas grave de ne pas avoir les coups de sifflet, mais parfois c’est simplement injuste. C’est juste pas possible ! »

Le Français fait référence à sa sixième faute (voir ci-dessous), sifflée à 2 minutes de la fin de la prolongation à 115-114, qui lui a en plus valu sa deuxième technique pour contestation. « J’étais devant Jokic, un gars de 2m13. Je ne l’ai même pas attrapé. J’avais mes deux mains en l’air comme ça. Ce n’est pas une faute » assure-t-il. Il a en réalité posé sa main sur son adversaire, mais le coup de sifflet semblait sévère, comme la technique qui a suivi, la troisième du Magic.

Alors que plus tôt dans la partie, Jamal Murray avait dû être retenu par ses coéquipiers face aux officiels, sans être sanctionné.

« C’est juste terrible. On ne se plaint jamais, jamais. C’est pour ça qu’on est tous frustrés, parce qu’on ne dit rien, on n’a jamais un coup de sifflet, et dès qu’on dit un truc on prend technique sur technique. C’est quoi ça ? »

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *