Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
WAS
ORL1:00
MIA
PHI1:30
TOR
NOR1:30
CHI
DAL2:00
MEM
UTH2:00
MIN
BRO2:00
OKC
PHO2:00
SAC
SAS4:00
LAC
GSW4:30
News

Toujours trop pressé, Josh Jackson voit son temps de jeu s’effondrer

Le Josh Jackson fringant aperçu lors du tout premier match de la saison des Suns aurait-il déjà disparu ? Quid des bonnes intentions affichées par le sophomore qui voulait viser un trophée de meilleure progression de l’année ? Ça n’en prend clairement pas le chemin tant il s’évapore depuis cette première sortie à 18 points.

Après quelques récentes titularisations sans éclat, Josh Jackson a retrouvé le banc et voit son temps de jeu être réduit drastiquement : seulement 9 minutes de moyenne sur ses quatre derniers matchs ! Dernier exemple en date avec la réception des Celtics. Lancé en fin de premier quart-temps, il a le temps de rentrer un « jumper », capter deux rebonds et même de contrer deux tirs avec ses mains actives.

Seulement, malgré l’activité défensive de son joueur, Igor Kokoskov décide de le rappeler après cinq minutes sur le parquet. Il ne sera pas convoqué de nouveau sur le restant de la partie. On se doute bien que cette décision a été motivée par les deux ballons perdus par Josh Jackson : une très vilaine et naïve passe lobée vers son intérieur, Richaun Holmes. Puis un marcher départ alors qu’il pensait filer au cercle à toute vitesse.

Cette action-ci est sans doute symptomatique de son début de carrière. La notion de contrôle et d’une meilleure gestion de sa vitesse était déjà un sujet de discussion récurrent lors de sa saison rookie. S’agit-il là d’une rechute donc ? « Parfois, je trouve que je joue un peu trop vite », confirme bien le n°4 de la Draft 2017. « J’essaie de jouer plus simple en ralentissant un peu. »

Le plus gros gaspilleur de ballons de la ligue…

Le souci est qu’il apparait encore très largement hors de contrôle par séquence, notamment dans ses remontées de ballons et les pénétrations à haut risque qui s’en suivent. Les chiffres ne mentent pas : en 18 minutes de moyenne cette saison, il a le temps de perdre… 3 ballons par rencontre, soit autant que Stephen Curry ou Kyle Lowry (qui jouent beaucoup plus) ! À temps de jeu égal, il est tout simplement le plus gros gaspilleur de la ligue.

Résultat : son coach tient le discours classique livré aux joueurs… en perte de vitesse dans leur jeu : « Il doit rester prêt. »

« Parfois c’est compliqué de jouer avec 11 ou 10 gars », justifie Igor Kokoskov. « Le match détermine qui va rentrer en jeu, ce qu’il ne peut pas contrôler. Tu dois prendre des décisions en fonction du jeu. Mais sa réponse à l’entraînement était la bonne. »

Josh Jackson, par ailleurs aux anges de faire équipe avec son joueur préféré Jamal Crawford, garde confiance en lui. Il sait qu’il a été choisi par Phoenix « pour une raison. J’ai connu beaucoup de difficultés l’an passé mais les vétérans, les coachs me disent d’être cool, de rester concentré et de continuer à bosser. »

« Ça va mieux même si on n’y est pas encore », poursuit le joueur à propos de sa relation avec son coach. « C’est le début de la saison. Il est nouveau, moi aussi, c’est ma seconde année dans la ligue. Nous sommes encore tous en train de nous habituer les uns aux autres, mais nous progressons chaque jour. »

Josh Jackson Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2017-18 PHX 77 25 41.7 26.3 63.4 1.2 3.3 4.6 1.6 2.8 1.0 1.9 0.5 13.1
2018-19 PHX 12 18 41.2 26.9 53.3 0.1 2.0 2.1 1.7 2.6 0.5 2.9 0.7 7.1
Total   89 25 41.7 26.3 62.9 1.1 3.2 4.2 1.6 2.8 1.0 2.0 0.5 12.3
Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *