Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
ORL
PHI1:00
WAS
CLE1:00
BOS
CHI1:30
BRO
MIA1:30
TOR
DET1:30
MIL
MEM2:00
MIN
NOR2:00
OKC
NYK2:00
DAL
UTH2:30
PHO
SAS3:00
LAL
POR4:30
Magazine News Previews

L’état des lieux de la conférence Est après le départ de LeBron James

Comme Matthew Dellavedova nous l’a justement fait remarquer le week-end dernier, « c’est une équipe qui n’aura pas LeBron qui représentera l’Est en Finale NBA l’an prochain ». Une première depuis neuf ans.

Si le meneur de jeu « veut que ce soit Milwaukee », c’est Boston qui fait figure de favori pour retrouver les Finals. Mais les Celtics ne manqueront par d’outsiders dans une conférence qui compte un paquet d’équipe en reconstruction. L’été n’est pas fini, mais voici un premier aperçu des forces en présence à l’Est.

LES FAVORIS

Boston Celtics

Tout proche de la finale l’an passé sans Kyrie Irving, les Celtics vont retrouver leur meneur et recevoir le soutien de Gordon Hayward à la rentrée. Qu’ils gardent Marcus Smart ou pas, les Celtics seront les grands favoris à l’Est l’an prochain.

Meneurs : Kyrie Irving, Terry Rozier, Marcus Smart (RFA)
Arrières : Jaylen Brown, Brad Wanamaker, Abdel Nader
Ailiers : Gordon HaywardSemi Olejeye
Ailiers forts : Jayson Tatum,Marcus Morris, Guerschon Yabusele
Pivots : Al Horford, Aron Baynes, Daniel Theis, Robert Williams

Toronto Raptors

Le nouveau « sweep » des Raptors face aux Cavaliers a coûté sa place à Dwane Casey, pourtant élu Coach of The Year par ses pairs et par les journalistes. Son assistant Nick Nurse reprend les rênes d’une équipe qui n’a pas bougé durant l’intersaison et qui n’a pas de raison de quitter le haut du panier. Même s’il faudra enfin passer un cap en playoffs…

Meneurs : Kyle Lowry, Fred VanVleet, Delon Wright
Arrières : DeMar DeRozan, Norman Powell, Malachi Richardson
Ailiers : OG Anunoby, C.J. Miles
Ailiers forts : Serge Ibaka, Pascal Siakam, Alfonzo McKinnie
Pivots :  Jonas Valanciunas, Jakob Poeltl

Philadelphie Sixers

Les Sixers se sont élevés à la troisième place de la conférence Est pour leur première année complète avec Joel Embiid et Ben Simmons. Si Markelle Fultz retrouve son shoot, et si tout le monde reste en bonne santé, ils ne peuvent que progresser.

Certes, ils ont perdu deux shooteurs précieux mais ils ont recruté intelligemment sur les ailes, et ce n’est peut-être pas fini.

Meneurs : Ben Simmons, Markelle Fultz, Jerryd Bayless, Landry Shamet
Arrières : J.J. Redick, T.J. McConnell, Justin Anderson, Timothé Luwawu-Cabarrot
Ailiers : Wilson Chandler, Robert Covington, Zhaire Smith, Furkan Korkmaz
Ailiers forts : Dario Saric, Nemanja Bjelica
Pivots : Joel Embiid, Amir Johnson, Richaun Holmes

Washington Wizards

Chaque année, les Wizards font partis des favoris à l’Est, et chaque année ils décoivent. À eux d’enfin tenir leur rang après une intersaison qui a vu débarquer Dwight Howard, Jeff Green et Austin Rivers. Sur le papier, la formation de Scott Brooks a tout pour jouer les premiers rôles. Ça dépendra sûrement encore du genou de John Wall et de l’alchimie en interne.

Meneurs : John Wall, Tomas Satoransky
Arrières : Bradley Beal, Austin Rivers, Jodie Meeks
Ailiers : Otto Porter Jr., Kelly Oubre Jr., Troy Brown Jr.
Ailiers forts : Markieff Morris, Jeff Green, Jason Smith
Pivots : Dwight Howard, Ian Mahinmi, Thomas Bryant

LES OUTSIDERS

Indiana Pacers

Cinquièmes l’an passé, à deux doigt d’éliminer Cleveland au premier tour des playoffs, les Pacers ont choisi de miser sur leur noyau dur, à l’exception de Lance Stephenson, tout en se renforçant de manière intelligente. Doug McDermott, Kyle O’Quinn et surtout Tyreke Evans débarquent ainsi dans l’Indiana pour faire de la franchise un sérieux outsider à l’Est.

Meneurs : Darren Collison, Cory Joseph, Aaron Holiday
Arrières : Victor Oladipo, Tyreke Evans
Ailiers : Bojan Bogdanovic, Doug McDermott
Ailiers forts : Thaddeus Young, Domantas Sabonis, T.J. Leaf
Pivots : Myles Tuner, Kyle O’Quinn, Ike Anigbogu

Milwaukee Bucks

Giannis Antetokounmpo et sa bande ont toutes les peines du monde à franchir un cap dans cette conférence Est, et c’est la mission de Mike Budenholzer. L’avantage, c’est que le technicien devrait enfin installer un système intéressant à Milwaukee.

Meneurs : Eric Bledsoe, Matthew Dellavedova, Malcolm Brogdon, Brandon Jennings
Arrières : Tony Snell, Donte DiVincenzo
Ailiers : Khris Middelton, Sterling Brown
Ailiers forts : Giannis Antetokounmpo, Jabari Parker (RFA), Ersan Ilyasova, DJ Wilson
Pivots : Thon Maker,Brook Lopez, John Henson, Tyler Zeller

LES POILS À GRATTER

Miami Heat

Si le Heat a connu une reconstruction très rapide après la fin des « Three Amigos », la marge de progression semble limitée pour le groupe d’Erik Spoelstra, qui n’a pas bougé cet été, la faute aux gros contrats offerts ces dernières saisons par Pat Riley. Ce qui ne devrait pas beaucoup le faire grimper au classement, malgré cette prime à la stabilité.

Meneurs : Goran Dragic, Tyler Johnson
Arrières : Dion Waiters, Rodney McGruder
Ailiers : Josh Richardson, Justise Winslow, Derrick Jones Jr.
Ailiers forts : Kelly Olynyk, James Johnson,
Pivots : Hassan Whiteside, Bam Adebayo

Detroit Pistons

Après le départ de Stan Van Gundy, Dwane Casey récupère une patate chaude : un groupe qui n’a pas su passer un cap après un bel exercice en 2015-2016, y compris avec Blake Griffin dans ses rangs, arrivé à Detroit en février. C’est une sacrée tâche qui attend le COY 2018 mais si la mayonnaise prend, avec ses deux All-Stars, la franchise doit au moins faire les playoffs.

Meneurs : Reggie Jackson, Ish Smith, Jose Calderon
Arrières : Langston Galloway, Luke Kennard, Reggie Bullock, Bruce Brown Jr.
Ailiers : Stanley Johnson, Glenn Robinson III
Ailiers forts : Blake Griffin, Jon Leuer, Henry Ellenson
Pivots : Andre Drummond, Zaza Pachulia, Eric Moreland

Charlotte Hornets

Charlotte est dans la même situation que Detroit : un noyau dur, bloqué contractuellement sur plusieurs années, qui n’arrive pas à passer au niveau supérieur. Alors, on a pris la même décision cet été en Caroline du Nord : changer d’entraîneur. James Borrego a donc remplacé Steve Clifford, en amenant Tony Parker dans ses bagages. Un joli plus pour ce groupe qui doit impérativement hausser le ton l’an prochain.

Meneurs : Kemba Walker, Tony Parker, Devonte’ Graham
Arrières : Nicola Batum, Malik Monk, Jeremy Lamb, Dwayne Bacon
Ailiers : Michael Kidd-Gilchrist, Miles Bridges
Ailiers forts : Marvin Williams, Frank Kaminsky
Pivots : Cody Zeller, Bismack Biyombo, Willy Hernangomez

LES ÉQUIPES EN RECONSTRUCTION

Cleveland Cavaliers

Les Cavaliers ont le mérite d’avoir anticipé le départ de LeBron James en récupérant le choix de draft des Nets il y a un an, puis en rajeunissant leur effectif en février dernier. Maintenant que le mode reconstruction est enclenché, ils pourraient se servir de Kevin Love pour encore rajeunir leur effectif, voir se débarrasser de George Hill, Tristan Thompson et J.R. Smith, qui valent plus de 50 millions à eux trois…

Meneurs : George Hill, Collin Sexton
Arrières : J.R. Smith, Jordan Clarkson, Rodney Hood (RFA)
Ailiers : Cedi Osman, Kyle Korver
Ailiers forts : Kevin Love, Larry Nance Jr., Okaro White
Pivots : Tristan Thompson, Ante Zizic, Kendrick Perkins

Orlando Magic

Le Magic a lui aussi connu un changement d’entraîneur il y a quelques semaines, à cause d’un groupe qui ne parvient pas à progresser. Frank Vogel, mais aussi Elfrid Payton, Mario Hezonja et Bismack Biyombo ont été débarqués, et c’est Steve Clifford qui arrive en Floride avec en renfort Mo Bamba et un Jonathan Isaac en bonne santé.

Meneurs : D.J. Augustin, Jerian Grant, Isaiah Briscoe
Arrières : Evan Fournier, Terrence Ross, Rodney Purvis
Ailiers : Jonathon Simmons, Melvin Frazier, Wesley Iwundu
Ailiers forts : Aaron Gordon, Jonathan Isaac
Pivots : Nikola Vucevic,Mo Bamba, Timofey Mozgov, Khem Birch

Chicago Bulls

Les Bulls avaient un gros dossier à gérer cet été : Zach LaVine. Et ils ont décidé de s’aligner sur l’offre des Kings, pour repartir avec le même groupe. Un groupe très jeune, qui mettra encore quelques temps avant d’être efficace chez les pros.

Meneurs : Kris Dunn, Cameron Payne, Julyan Stone
Arrières : Zach LaVine, Justin Holiday,  David Nwaba (RFA)Sean Kilpatrick
Ailiers : Denzel Valentine, Chandler Hutchison, Paul Zipser
Ailiers forts : Lauri Markkanen, Bobby Portis
Pivots : Robin Lopez, Wendell Carter Jr., Cristiano Felicio, Omer Asik

Atlanta Hawks

Atlanta a décidé de miser sur Trae Young pour poursuivre une reconstruction dont Dennis Schröder pourrait faire les frais. Les Hawks repartent de très loin avec un effectif très jeune dont Lloyd Pierce aura les commandes après le départ de Mike Budenholzer. Longue saison en prévision en Georgie.

Meneurs : Dennis Schröder, Trae Young
Arrières : Kent Bazemore, Kevin Huerter, Tyler Dorsey, Antonius Cleveland, Jaylen Morris
Ailiers : Taurean Prince, DeAndre’ Bembry
Ailiers forts : John Collins, Mike Muscala, Omari Spellman
Pivots : Dewayne Dedmon, Miles Plumlee

New York Knicks

Les Knicks ne s’en « cash » pas : ils font des économies cet été, avant de casser la tirelire dans un an. Fraîchement débarqué sur le banc new-yorkais, David Fizdale a pour seule mission de faire progresser les Frank Ntilikina, Emmanuel Mudiay et autre Kevin Knox la saison prochaine, en attendant le retour de Kristaps Porzingis.

Meneurs : Frank Ntilikina, Trey Burke, Emmanuel Mudiay, Ron Baker
Arrières : Tim Hardaway Jr., Courtney Lee, Damyean Dotson
Ailiers : Mario Hezonja, Kevin Knox, Lance Thomas, Troy Williams
Ailiers forts : Kristaps Porzingis
Pivots : Enes Kanter, Joakim Noah, Luke Kornet, Mitchell Robinson

Brooklyn Nets

Après s’être débarrassés de Timofey Mozgov, les Nets pourraient chercher à transférer Jeremy Lin pour éviter de le voir partir libre l’an prochain, quand ils seront plus occupés à essayer d’attirer des gros poissons. Les bonnes nouvelles de l’été : la prolongation de Joe Harris et l’arrivée de deux rookies prometteurs.

Meneurs : D’Angelo Russell, Jeremy Lin, Spencer Dinwiddie, Isaiah Whitehead
Arrières :  Allen Crabbe, Caris LeVert
Ailiers : DeMarre Carroll, Joe Harris, Dzanan Musa, Rodions Kurucs
Ailiers forts : Rondae Hollis-Jefferson
Pivots : Jarrett Allen, Ed Davis

En italique : les contrats non garantis


Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *