Présaison
NBA
Présaison
NBA
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Héroïques, Goran Dragic et la Slovénie sont sur le toit de l’Europe !

Venus en nombre pour célébrer la finale de Goran Dragic, Luka Doncic et compagnie, leurs fans ont fait trembler les tribunes d’Istanbul. Et les guerriers slovènes leur ont fait honneur. Lancée par Goran Dragic (35 points), la Slovénie a ensuite résisté à la Serbie grâce à ses « role players », qui ont su compenser la blessure de Luka Doncic.

Goran Dragic complètement épuisé, Klemen Prepelic, Anthony Randolph et Gasper Vidmar se sont alors arrachés pour aller chercher l’or (93-85) dans une ambiance magnifique et au terme d’une finale à couper le souffle.

Le festival Goran Dragic

Anthony Randolph n’est pas titulaire pour la Slovénie, et Ognjen Kuzmic est comme depuis le début du tournoi bien servi près du cercle. C’est tendu et rugueux des deux côtés, Goran Dragic et Bogan Bogdanovic ayant tous les deux droit à un traitement de faveur de la part des défenseurs adverses. La Serbie passe à +5 (18-13) sur un tir du nouveau joueur des Kings mais la Slovénie reste dans les parages grâce au rusé Klemen Prepelic, qui marque de loin et coupe bien.

Après un quart-temps, il y a 22-20 pour les Serbes mais la Slovénie va vite remettre la main sur le match. Anthony Randolph fait passer son équipe devant aux lancers avant que les deux équipes ne se répondent à coups de 3-points.

Mais quand la défense slovène parvient enfin à arrêter les shooteurs serbes et que Goran Dragic peut partir en contre-attaque, les hommes d’Igor Kokoskov montrent enfin leur vrai visage. Luka Doncic s’offre un coast-to-coast pour placer un gros dunk puis son compère de l’arrière commence son festival : tirs de loin, contre-attaques, pénétrations… Tout y passe et le compteur du joueur de Miami grimpe déjà à 26 points à la pause !

Dans son sillage, la Slovénie est logiquement en tête (56-47) à la mi-temps face à une Serbie qui serre les dents.

La blessure de Luka Doncic

Goran Dragic a toujours la main chaude et continue son festival alors que Gasper Vidmar donne tout ce qu’il peut face à Boban Marjanovic. Le meneur slovène commence à rentrer en surchauffe et se fait rappeler sur le banc. Mais la mauvaise nouvelle, c’est que Luka Doncic se tord la cheville dans la foulée et que la pépite slovène doit lui aussi sortir…

Tout se complique pour la Slovénie, avec Klemen Prepelic qui enchaîne les airballs alors qu’Anthony Randolph réclame des ballons. La Serbie est à une possession avant que Goran Dragic ne fasse sa spéciale, avec une pénétration à l’épaule.

À la fin du troisième quart-temps, la Slovénie ne mène plus que 71-67 et va surtout devoir faire sans Luka Doncic.

Klemen Prepelic et les héros méconnus

Goran Dragic est lui complètement sur les rotules. Après sa période euphorique, le meneur enchaîne les briques et les airballs alors que les arbitres sanctionnent les serbes pour flopping. Mais Milan Macvan poste bas fait repasser la Serbie devant (78-77) face à une Slovénie qui semble désormais à bout de souffle…

Les sauveurs vont venir d’ailleurs. Goran Dragic sur le banc, c’est Klemen Prepelic qui va rentrer les shoots décisifs, bien secondé par Anthony Randolph, alors que Gasper Vidmar s’arrache lui pour récupérer les rebonds ou placer un contre précieux sur Bogdan Bogdanovic. Alors qu’elle était au bord de la rupture, la Slovénie ne casse pas et refait même l’écart ! Igor Kokoskov a bien une équipe de guerriers.

Et c’est donc avec un Goran Dragic épuisé sur le banc et un Luka Doncic bleesé que la Slovénie arrache la première médaille d’or de son histoire. Et quelle médaille pour cette superbe équipe.

[boxeuro boxscore_1709_SLO-SRB]

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés