Pariez en ligne avec Unibet
  • TOR1.42NOR2.9Pariez
  • LAC1.8LAL1.95Pariez
  • TOR1.65BOS2.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Chauncey Billups : « À mon époque, quand on perdait un ballon, on ne jouait pas »

Bientôt de retour sur les terrains en tant que joueur pour la ligue des retraités, la fameuse BIG3, Chauncey Billups a pris du temps pour discuter de l’évolution du jeu. Meneur de grande classe dans les années 2000, l’un des meilleurs de sa génération après quelques saisons de galère, le champion NBA 2004 a bien du mal à reconnaître son poste de jeu.

« La ligue est tellement dominée par les meneurs »

« Le poste de meneur a beaucoup changé. Quand je suis arrivé dans la ligue, c’était un jeu dominé par les grands. Vous jouiez par eux et seulement ensuite les meneurs créaient, même s’il y avait déjà des excellents meneurs dans la ligue », rappelle t-il à Hoopshype. « Aujourd’hui, la ligue est tellement dominée par les meneurs. La plupart du temps, le meneur porte la balle pendant une grosse partie de l’horloge, ce qui leur permet de générer beaucoup de stats. Mais ces gars sont si forts et athlétiques. Ils sont sans aucun doute plus athlétiques qu’à mon époque. »

Même si le quintuple All-Star ne fait pas partie de ces retraités prêts à mépriser publiquement leurs cadets, il déplore cependant que les coachs n’aient pas plus d’exigence sur certains des fondamentaux de cette position.

« La seule chose que je n’aime pas avec l’évolution de ce poste est qu’il n’y a pas de responsabilité en termes de soin du ballon », poursuit-il. « Il y a beaucoup de ballons perdus et je sais que cela tient beaucoup du temps de possession mais, à mon époque, nous étions tenus responsables : si on perdait un ballon, on ne jouait pas et si on ne défendait pas, on ne jouait pas. Ce manque de responsabilité est la seule chose que je n’aime pas. Mais j’aime tous ces meneurs et à quel point ils sont talentueux. »

Plutôt Harden ou Westbrook ?

Évidemment, le futur Hall of Famer n’a pas manqué de revenir sur la course au MVP, principalement incarnée par Russell Westbrook et James Harden, deux meneurs de jeu dans la NBA d’aujourd’hui. Pour Chauncey Billups, le choix est cornélien entre la performance individuelle et la réussite collective.

« Je change constamment d’avis, je n’arrive pas à choisir un gagnant », avoue-t-il. « Ces deux gars réalisent des saisons historiques. Je suis un gars qui aime récompenser la victoire. J’aime aussi récompenser la présence sur le terrain et ces deux gars ont été tous les deux très solides et ont joué toute la saison, ce que je respecte vraiment. En termes de stats, je pense que Russell réalise la meilleure saison que je n’ai jamais vue, que la plupart des gens n’ont jamais vue. Je pense que ce n’est pas aussi simple pour lui que pour James (Harden) de compiler des triple double. Russell n’a pas beaucoup de shooteurs autour de lui, donc il ne peut pas juste pénétrer et fixer pour finir avec une passe et un trois-points. Cela a été plus dur pour lui de compiler de faire ce genre de chiffres mais cela témoigne simplement de sa grandeur. »

Malgré tout, en dehors des triple doubles, Chauncey Billups confirme que James Harden n’a pas grand chose à envier à son ancien coéquipier au Thunder.

« De l’autre côté, James réalise aussi l’une des meilleures saisons individuelles de l’histoire. Si Russell ne jouait pas aussi bien, je dirais probablement que c’est peut-être la meilleure de l’histoire. Ses statistiques sont incroyables, son équipe gagne et il joue avec un état d’esprit différent cette année. Je l’estime beaucoup pour cela. Ce sera une course très serrée. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés